Énoncés de tâches d’identification de la structure des groupes professionnels militaires 00379 Technicien de marine

 A-MD-154-000/FP-000 - Appendix 4, Annex D

ID SGPM 00379 – Technicien de marine (TECH MAR)

Fonctions générales :

Un technicien de mécanique navale fait fonctionner de l’équipement de mécanique navale à bord d’un navire, en mer ou au port, entre autre les systèmes de propulsion, gouverne, commande de machines, de génération et de distribution d’électricité, de coque, de gestion des liquides et de services hôteliers. Il assure la maintenance préventive et corrective de tels équipements ainsi que l’administration technique connexe. Il exécute des techniques avancées de lutte contre les incendies ou avaries, notamment le sauvetage en cas d’écrasement d’hélicoptère. Il effectue aussi du brûlage, soudage et usinage à l’appui d’activités de maintenance.

Tâches reliées au ID SGPM

Encerclez le X pour chaque tâche que le militaire est INCAPABLE d’accomplir ou INAPTE à accomplir.

Tâches reliées au ID SGPMPM1PM2M1M2MATCMAT1/2/3
1. Monter et travailler sur une échelle ou une plate-forme glissante à une hauteur allant jusqu’à 30 m à bord d’un navire qui tangue ou roule.   X X X X X
2. Travailler dans un espace fermé ou restreint.   X X X X X
3. Travailler en présence de vapeur de carburant diesel, d’essence ou de carburant JP5 ainsi que des huiles à base de pétrole ou synthétiques, des lubrifiants, et des vapeurs et liquides corrosifs.     X X X X
4. Lire et comprendre un document technique complexe. X X X X X X
5. Travailler à proximité de machines tournantes ou d’équipements électriques.   X X X X X
6. Travailler sur un ordinateur ou un appareil analogique pendant une période allant jusqu’à 12 heures par jour (fatigue oculaire, fatigue, tension). X X X X X X
7. Avoir une bonne coordination oculomanuelle.   X X X X X
8. Avoir une bonne dextérité manuelle.   X X X X X
9. Superviser et diriger des militaires au combat ou dans une situation d’urgence.   X X X X X
10. Combattre un incendie dans un petit compartiment à bord d’un navire tout en portant un appareil respiratoire ainsi qu’un équipement de protection individuelle (EPI).   X X X X X
11. Supporter une exposition prolongée au bruit intense.   X X X X X
12. Effectuer de l’entretien ou des réparations par faible éclairage, mauvais temps ou mer agitée.     X X X X
13. Supporter des périodes de quart allant jusqu’à 12 heures tout en restant enfermé dans un endroit particulier.       X X X
14. Travailler avec divers outils manuels, mécaniques ou de précision.       X X X
15. Travailler en présence d’odeurs de soudage au gaz ou électrique, de carburant, de matière plastique en réparation, d’activités de fonderie, de peintures et de solvants et de poussière de menuiserie dans une zone avec mauvaise ventilation.     X X X X
16. Supporter le stress du travail sur de l’équipement électrique sous tension.     X X X X
17. Soulever et manipuler régulièrement des charges allant jusqu’à 45 kg.       X X X
18. Travailler sur de l’équipement très insalubre (systèmes d’assainissement d’eaux usées).       X X X
19. Utiliser des outils manuels, mécaniques ou de précision en toute sécurité.       X X X
20. Travailler sur des machines et sur place, dans un endroit à accès limité.       X X X
21. Se pencher, se baisser, se trainer au-dessus ou au-dessous d’un équipement ou dans un espace closallant jusqu’à 30 m; sauter d’une hauteur de 1,75 m.   X X X X X
22. Traîner ou porter un blessé pesant 90 Kg en montant ou en descendant une échelle, un escalier, etc.       X X X
23. Manipuler, ranger et rouler une lance d’incendie pesant jusqu’à 10 kg.     X X X X
24. Travailler tout en portant une tenue d’incendie de pompier pesant 11 Kg et un appareil respiratoire autonome de 15 Kg.     X X X X
25. Supporter le stress physique et mental résultant de la supervision d’une opération de lutte contre l’incendie qui pourrait échouer, entraînant la perte de vie et de biens et en y prenant part.   X X X X X
26. Répondre à la norme de conditionnement physique à l’intention du personnel de lutte contre les incendies conformément à la DOAD 4007-4 et à l’OMAR 4008-3.       X X X
27. Travailler dans un espace clos, sombre ou rempli de fumée et faiblement éclairé.       X X X
28. Exécuter un accès force à l’aide de divers outils.       X X X
29. Supporter le stress associé à l’exposition à une matière dangereuse lors de toute urgence impliquant une telle matière.     X X X X
30. Porter un appareil respiratoire autonome et un Équipement de protection individuelle (EPI) pendant une longue période lors d’une opération impliquant des matières dangereuses.     X X X X
31. Travailler régulièrement pendant des périodes allant de 15 à 24 heures.     X X X X
32. Supporter le stress physique et mental associé à l’exécution de tâches de sauvetage, de lutte contre l’incendie, d’opérations NBCD/CBRN, d’opérations de vol à bord d’un navire, ou d’urgences médicales d’une durée allant jusqu’à 12 heures en situation de combat/d’acte hostile.       X X X
33. Supporter le stress émotionnel associé à une situation de triage d’un grand nombre de victimes ou de manipulation de restes humains.     X X X X
34. Repérer et extraire un blesse en situation dangereuse.       X X X
35. Travailler pendant de longues heures tout en portant un Équipement de protection individuelle (IPE) NBCD/ CBRN.   X X X X X

 

 Mod 2017

Date de modification :