D’un point de vue éthique, que feriez-vous? Dépasser les limites

La Feuille d'érable
Juillet 2016

Claude est un analyste principal qui relève de la directrice Rochelle. Fernando est un adjoint administratif qui fait aussi partie de l’équipe de Rochelle. Un jour, alors que Claude marche pour aller demander quelque chose à la directrice, il entend une dispute entre Rochelle et Fernando dans le couloir.

La directrice parle fort depuis son bureau, mais Claude ne parvient pas à voir si d’autres gens que Fernando se trouvent à l’extérieur. Elle sermonne Fernando à travers la porte ouverte à propos de son mauvais travail de classement.

« C’est pourtant simple, mais tu n’as pas le bon sens de faire les choses d’une manière qui m’aide vraiment », dit-elle à Fernando, d’un ton sarcastique. « Refais-le exactement comme je t’ai dit et fais-moi ça pour 14 h, ou j’aurai complètement perdu ma journée! »

Claude voit bien que Fernando est contrarié et qu’il ne répond pas à Rochelle. Il retourne plutôt à son bureau, la tête basse. Claude a aussi remarqué que Fernando lui jette un coup d’œil alors qu’il s’éloigne de Rochelle. Apparemment, personne d’autre n’a vu la scène, mais Rochelle parlait assez fort pour que les gens de la section voisine, de l’autre côté de la cuisine vide, l’aie entendue réprimander son adjoint.

Claude sait que Fernando a de la difficulté à s’intégrer à l’équipe – il a commencé son emploi il y a un mois et il semble un peu anxieux – et ce n’est pas la première fois que Rochelle est très directe et expressive dans ses critiques de divers membres du personnel.

Claude parvient à s’entendre avec Rochelle la plupart du temps, mais il sait que la directrice s’emporte facilement et qu’elle agit de manière qui n’est pas professionnelle lorsqu’elle exprime ses sentiments. Elle semble aussi mal prendre la critique. Claude se sent mal pour Fernando, mais pense que les gens au bureau sont censés agir comme des adultes.

Claude se demande comment il devrait réagir à cet incident. Il pense que ce n’est pas vraiment de ses affaires et que ce n’est probablement qu’un mauvais moment. Néanmoins, Claude pense que ce genre de comportement n’est pas quelque chose qu’on devrait subir au travail.

N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires et à nous proposer des idées de scénarios.

Date de modification :