MESSAGE DU MINISTRE

L’honorable Harjit S. Sajjan, c.p., OMM, MSM, CD, député, Ministre de la Défense nationale

À titre de ministre de la Défense nationale, c’est un honneur pour moi de présenter au Parlement le Rapport ministériel sur le rendement 2014-2015.

Pour des raisons évidentes, ce rapport reflète le travail de l’Équipe de la Défense avant ma nomination en tant que ministre de la Défense nationale.

Les engagements du nouveau gouvernement de soutenir et investir dans l’Équipe de la Défense est indéfectible. Mon objectif primordial en tant que ministre de la Défense nationale est de faire en sorte que les Forces armées canadiennes soient plus fortes et agiles avec des capacités efficaces et modernes. Pour rencontrer les obligations que nous avons envers les hommes et les femmes des Forces armées canadiennes (FAC), je ferai tout mon possible afin de renforcer les partenariats entre la Défense et les Anciens Combattants.

Les Canadiens sont extrêmement fiers du service des FAC. En octobre 2014, des événements nous ont rappelé les risques auxquels les membres des FAC font face suite aux attaques contre l’adjudant Patrice Vincent à Saint-Jean-sur-Richelieu et le caporal Nathan Cirillo à Ottawa. En mars 2015, les Canadiens ont pleuré la perte du sergent Andrew Doiron qui a été tué en Iraq.

Les FAC possèdent une longue histoire en matière de service exemplaire, de par leurs missions de combat, leurs opérations de paix, et lors de secours en cas de désastre. En 2014-2015, le Canada a commémoré le centenaire de la Première Guerre mondiale et le 75e anniversaire de la Seconde Guerre mondiale, ainsi que les sacrifices de générations de Canadiens. Les Canadiens peuvent être assurés que les FAC continueront d’exécuter leur mandat de défendre le Canada et l’Amérique du Nord et d’apporter une contribution significative à la sécurité internationale avec fierté et dévouement.

L’environnent géopolitique en pleine évolution en Europe et au Moyen-Orient a renforcé l’importance de la coopération en vue de maintenir la sécurité et la stabilité internationale. En réponse à l’agression de la Russie envers l’Ukraine, les FAC ont soutenu les mesures d’assurance de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) en Europe centrale et en Europe occidentale en contribuant à l’entraînement et aux activités d’exercices dans la région dans le cadre de l’opération REASSURANCE. Le Canada a aussi fait don de matériel et de fournitures militaires non létaux et a augmenté l’aide au renforcement des capacités du personnel militaire ukrainien.

En août 2014, les FAC ont entrepris l’opération IMPACT, qui constitue la contribution du Canada à la Force de stabilisation au Moyen-Orient, la coalition multinationale visant à affaiblir le groupe État islamique en Iraq et en Syrie (EIIS), ainsi que leurs capacités en République d’Iraq et en Syrie. La Force opérationnelle interarmées du Canada en Iraq a donné de la formation de forces d’opérations spéciales, des conseils stratégiques et de l’assistance aux forces de sécurité iraquiennes, a fourni un support logistique à la coalition et a déployé une force opérationnelle aérienne. En 2015-2016 et en 2016-2017, le gouvernement du Canada va continuer à participer dans le cadre de la coalition contre l’EIIS et collaborer avec ses partenaires et alliés, afin de réorienter nos efforts dans la région pour la formation des forces locales et le soutien humanitaire. Nous sommes également engagés à aider les Nations Unies et à répondre plus rapidement aux conflits émergents et croissants.

En 2014-2015, les FAC ont continué à participer aux efforts multinationaux visant à améliorer la sécurité mondiale, y compris l’opération ARTEMIS, pour contrer le terrorisme dans la mer d’Oman, et l’opération CARIBBE, pour contrer le trafic illégal dans la mer des Caraïbes et l’océan Pacifique Est. L’opération CARIBBE, en particulier, a permis de perturber le trafic de drogue et de saisir plus de 10 000 kg de cocaïne et plus de 500 kg de marijuana qui, autrement, auraient pu être utilisés pour financer des activités criminelles et terroristes. Dans le cas de la lutte mondiale contre l’éclosion du virus Ébola en Afrique occidentale, du personnel médical des FAC a été envoyé en mission au Sierra Leone dans le cadre de l’opération SIRONA, et a traité les travailleurs de la santé locaux et internationaux qui ont été exposés au virus mortel.

Au Canada, les FAC ont coordonné et ont répondu à plus de 8 000 incidents de recherche et sauvetage dans tout le pays et dans le cadre de l’opération LENTUS, ont apporté leur soutien aux provinces de l’Ontario et du Manitoba en aidant les communautés touchées par des inondations importantes. Dans le cadre de l’opération NANOOK, les FAC ont fait la démonstration de leur capacité à mener des opérations dans les régions nordiques du pays en exécutant avec succès un certain nombre d’activités de recherche et sauvetage et d’intervention en cas de crise en simulant deux urgences maritimes au large de la côte de l’Île de Baffin. Nous allons renouveler la priorité accordée par le Canada à la surveillance et au contrôle du territoire canadien et de ses régions frontalières, et s’assurer que les FAC ont les capacités de s’acquitter des opérations domestiques.

En 2014-2015, les FAC ont aussi collaboré étroitement avec les États-Unis pour défendre l’Amérique du Nord sous les auspices du Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD). Les forces militaires du Canada et des États-Unis ont participé à un grand nombre d’opérations interarmées et d’exercices d’entraînement en vue d’améliorer l’interopérabilité et pour surveiller l’évolution du contexte de sécurité et y réagir. Nous allons maintenir les engagements fermes du Canada envers le NORAD et l’OTAN.

Vers la fin de 2015-2016 et le début de 2016-2017, nous allons lancer un processus d’examen ouvert et transparent visant à créer une nouvelle stratégie de la défense pour le Canada en remplacement de la Stratégie de défense Le Canada d’abord, aujourd’hui désuète. Les niveaux de financement seront maintenus, incluant les augmentations prévues. Notre priorité est de s’assurer que les militaires canadiens soient mieux équipés et biens préparés pour protéger la souveraineté canadienne, défendre l’Amérique du Nord, fournir une aide en cas de désastre, mener des missions de recherche et sauvetage, appuyer les opérations de paix des Nations Unies et contribuer à la sécurité de nos alliés, y compris dans le cadre des opérations des forces alliées et coalisées à l’étranger, lorsqu’ils sont appelés à le faire.

Je suis fier de travailler avec les membres militaires et civils de l’Équipe de la Défense. C’est grâce à leurs initiatives, à leur professionnalisme, et à leur dévouement que le Canada pourra garder la tête haute en tant que nation.

 

L’original signé par :

L’honorable Harjit S. Sajjan, c.p., OMM, MSM, CD, député
Ministre de la Défense nationale