Message du ministre

The Honourable Harjit S. Sajjan, PC, OMM, MSM, CD, MP

En tant que ministre de la Défense nationale, je suis heureux de présenter le Rapport ministériel sur le rendement de l’année financière 2015-2016. Ce document offre un aperçu des activités et des dépenses pour le présent cycle d’établissement de rapports, ce qui comprend le travail effectué par l’Équipe de la Défense avant ma nomination. Compte tenu de l’importance accordée par le gouvernement à la prise de décision fondée sur des données probantes, à la responsabilité et aux résultats, une nouvelle façon de présenter le rapport a été adoptée, et fera l’objet d’amélioration au fil du temps pour montrer plus clairement de quelle manière la Défense nationale respecte ses priorités.

Le gouvernement du Canada reconnaît le rôle crucial que jouent les Forces armées canadiennes (FAC). Ma nomination en novembre 2015 était accompagnée d’une lettre de mandat 1 du Premier ministre qui énonçait mes grands objectifs, notamment, d’assurer que les FAC sont préparées et dotées du matériel nécessaire pour protéger la souveraineté du Canada, défendre l’Amérique du Nord, fournir une aide en cas de désastre, mener des missions de recherche et sauvetage, appuyer les opérations de paix des Nations Unies et contribuer à la sécurité de nos alliés, y compris dans le cadre des opérations des forces alliées et coalisées à l’étranger, lorsqu’elles sont appelées à le faire. La lettre souligne également l’importance de surveiller et de faire connaître clairement l’utilisation qui est faite des ressources pour obtenir des résultats.

En réaction à la terrible crise humanitaire engendrée par le conflit en Syrie, le gouvernement s’est empressé de respecter sa promesse d’accueillir 25 000 réfugiés syriens au Canada. Je suis extrêmement fier de la contribution de la Défense nationale à l’effort de réinstallation pangouvernemental. Quelque 290 militaires ont été déployés durant l’opération PROVISION pour traiter les demandes, offrir de l’aide pour le dépistage médical, fournir du soutien logistique et accueillir les réfugiés au Canada. Le gouvernement et nos alliés de l’Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (OTAN) prêteront une attention soutenue aux défis relatifs aux ressources et à la sécurité de même qu’aux risques suscités par les déplacements massifs de populations dus à un conflit.

Dans les premiers mois de la nouvelle législature, le gouvernement a tenu son engagement de réorienter et d’améliorer l’opération IMPACT, la contribution du Canada à la coalition mondiale qui combat DaeshI en Irak et en Syrie. Depuis ma nomination dans la seconde moitié de l’exercice, je me suis rendu deux fois dans la région pour consulter nos alliés, nos partenaires et nos troupes pour dresser la liste des contributions les plus significatives pour le Canada. Le Canada a depuis triplé son personnel des FAC pour former, conseiller et épauler les forces en Irak, il a intensifié ses activités de renseignement et il a renforcé les capacités des forces irakiennes à éliminer eux-mêmes Daesh.

La collaboration avec nos partenaires est au cœur de l’approche du Canada en matière de sécurité et de stabilité internationale. Dans notre volonté de continuer d’appuyer les mesures d’apaisement de l’OTAN en Europe centrale et en Europe de l’Est, nous avons déployé le NCSM Fredericton et le NCSM Winnipeg dans le cadre de la Force de réaction navale permanente de l’OTAN. En février 2016, environ 220 soldats canadiens ont été déployés en Pologne pour participer à des exercices dont l’objectif était d’améliorer l’interopérabilité avec les alliés de l’OTAN. Le Canada a également poursuivi son soutien à l’Ukraine en offrant de la formation à son personnel militaire dans divers domaines de compétence, comme la neutralisation des explosifs et des munitions.

La santé physique et mentale des membres des FAC est directement liée à l’état de préparation opérationnelle. Les services de santé mentale offerts aux membres des FAC ont été présentés au cours de la Semaine de sensibilisation aux maladies mentales. Dans le cadre de notre collaboration avec Anciens Combattants Canada, nous avons poursuivi nos efforts pour répondre aux besoins du personnel militaire et améliorer le processus de transition à la vie civile de nos militaires et les soins offerts aux militaires malades ou blessés.

En août 2015, le chef d’état-major de la défense a lancé l’opération HONOUR pour éliminer les comportements sexuels dommageables et inappropriés au sein des FAC. L’objectif consiste à changer fondamentalement des aspects de la culture des Forces qui font que certains militaires ne respectent pas les droits des autres. Je partage entièrement cet objectif. Les FAC ont fait progresser la mise en œuvre des recommandations du rapport Deschamps et ont publié leur premier rapport d’étape. Le Centre d’intervention sur l’inconduite sexuelle a ouvert ses portes pour apporter un soutien professionnel et confidentiel aux membres des FAC.

Dans ma lettre de mandat, le Premier ministre m’a aussi confié la responsabilité d’amorcer un examen de la politique de défense, de sorte que les forces armées du Canada disposent des outils nécessaires pour faire face aux menaces et aux défis dans les années à venir. La Défense nationale a établi un processus exhaustif pour ces travaux et en avril 2016, nous avons lancé de vastes consultations et rendu public un document de consultation destiné à éclairer les discussions. Suite à notre appel lancé auprès des Canadiens, nous avons reçu plus de 20 000 soumissions en ligne. Des spécialistes de la défense et des parlementaires ont participé à des tables rondes dans tout le pays, et les principaux alliés du Canada ont été consultés. Les fonctionnaires provinciaux et territoriaux ont aussi été invités à donner leur avis. Un comité consultatif ministériel composé de Canadiens éminents possédant une expertise dans les domaines de la défense, de la sécurité, des affaires étrangères et des questions juridiques a apporté une forte valeur ajoutée au processus d’examen. Les commentaires recueillis serviront à orienter la conception de la nouvelle politique de défense du Canada, qui sera lancée au début de 2017.

Le Ministère a aussi progressé dans la recherche de moyens plus judicieux et plus efficaces d’obtenir des résultats. La centralisation des biens immobiliers de la Défense permet aux commandants de se concentrer sur l’état de préparation et les opérations et à la Défense nationale d’affecter plus efficacement les ressources. Par ailleurs, nos scientifiques travaillent étroitement avec nos alliés et nos partenaires du secteur privé à la création d’outils technologiques à la fine pointe pour appuyer les campagnes militaires modernes.

Je suis fier de nos réalisations au cours de l’année financière 2015-2016. L’étendue des travaux accomplis par la Défense nationale est immense. Quel que soit leur grade, leur niveau ou leur rôle, les efforts combinés des civils et militaires qui forment l’Équipe de la Défense ont une incidence sur la sécurité du Canada et ont contribué à changer le monde de façon positive. Je suis persuadé que leur expertise ainsi que le dévouement et le professionnalisme qu’ils manifestent permettront de produire des résultats positifs pour les Canadiens.

I Aussi le soi-disant État islamique en Irak et au Levant.

 

 

 

L’original signé par :

L’honorable Harjit S. Sajjan, c.p., OMM, MSM, CD, député

Ministre de la Défense nationale