Message du ministre

The Honorable Harjit S. Sajjan

Il me fait plaisir de présenter le Plan ministériel 2017-­2018 pour le ministère de la Défense nationale et les Forces armées canadiennes (FAC).

Le Plan ministériel présente aux parlementaires et aux Canadiens des renseignements sur notre travail et sur les résultats que nous tenterons d’atteindre au cours de la prochaine année. Pour améliorer la présentation de rapports aux Canadiens, ce nouveau rapport simplifié remplace le Rapport sur les plans et les priorités.

Le titre du rapport a été modifié afin de tenir compte de sa raison d’être : communiquer nos objectifs de rendement annuels ainsi que les prévisions au chapitre des ressources financières et humaines afin de livrer ces résultats. Le rapport a aussi été restructuré afin de présenter plus clairement, plus simplement et en position  équilibrée des résultats réels que nous tentons d’atteindre, tout en continuant à faire preuve de transparence quant à la façon dont les deniers publics seront utilisés. Nous y décrivons les programmes et les services que nous offrons aux Canadiens, nos priorités pour l’année financière 2017-­2018, et la façon dont notre travail nous permettra d’honorer les engagements indiqués dans notre mandat ministériel et ceux du gouvernement.

En 2016, nous avons entrepris les plus vastes consultations publiques sur la politique canadienne de défense des 20 dernières années. Cet examen approfondi a permis de recueillir les points de vue du public canadien, des parlementaires, des alliés et des partenaires, des spécialistes de la défense, des groupes et des leaders autochtones, et des experts de l’analyse comparative entre les sexes. Les travaux renforceront la responsabilité première des FAC de protéger le Canada, de défendre l’Amérique du Nord et de contribuer à la paix et à la sécurité dans le monde, tout en proposant une approche innovatrice permettant à la Défense nationale de relever les nouveaux défis sur le plan de la sécurité. J’ai hâte de publier la nouvelle politique de défense en 2017. Nous nous attendons à ce que le Plan ministériel évolue au cours de l’année financière pour justement refléter les priorités énumérées dans la politique.

Les objectifs globaux 1 du gouvernement pour la Défense nationale sont de veiller à ce que les FAC soient dûment préparées et dotées du matériel nécessaire pour protéger la souveraineté du Canada, défendre l’Amérique du Nord, fournir une aide en cas de désastre, mener des missions de recherche et sauvetage, appuyer les opérations de paix des Nations Unies (ONU) et contribuer à la sécurité de nos alliés, y compris dans le cadre d’opérations des forces alliées et coalisées à l’étranger. Les contributions concrètes pour appuyer la paix et la sécurité internationales et renforcer les capacités de défense occuperont une place prépondérante dans les travaux de l’Équipe de la défense au cours de la prochaine année. Nous continuerons de collaborer avec Innovation, Sciences et Développement économique Canada pour garantir que les activités d’innovation de la Défense cadrent avec le programme d’innovation du Canada et à la création d’emplois et contribuent à fournir l’équipement et les services adaptés aux besoins de nos forces.

En août 2016, le ministre des Affaires étrangères et moi avons annoncé que le Canada renouvellera son appui aux opérations de maintien de la paix de l’ONU en déployant jusqu’à 600 militaires et en allouant 450 millions de dollars au Programme pour la stabilisation et les opérations de paix d’Affaires mondiales Canada. Cette contribution accrue repose sur une approche pangouvernementale, alliant la diplomatie, le déploiement de troupes, la formation et le renforcement des capacités. Cette approche sera fondée sur la prévention des conflits, la médiation, les opérations de paix et les efforts de consolidation de la paix. Dans le cadre de cet effort renouvelé, le Canada se concentrera, entre autres, sur la protection des civils, et le respect des droits et sur le rôle des femmes dans la prévention et le règlement des conflits.

Afin d’accomplir le travail important que nous leur confions, les FAC doivent disposer des bons outils. Une flotte moderne de chasseurs est essentielle pour défendre le Canada et la souveraineté du Canada, surtout dans le Nord du pays, et pour protéger le continent aux côtés des États‑Unis. Le gouvernement poursuivra, avec prudence la mise en oeuvre du projet de remplacement de la flotte de chasseurs CF‑18 et lancera un appel d’offres ouvert et transparent, dans le cadre de son mandat actuel. Pour répondre aux besoins du Canada jusqu’à la livraison des chasseurs CF-18 permanents, nous avons entamé des discussions sur l’achat d’une flotte intérimaire. La Stratégie nationale d’approvisionnement en matière de construction navale restera une assise de notre programme visant à garantir la capacité navale du Canada. En outre, grâce à la technologie de suivi de la force bleue, les commandants et les troupes sur le terrain auront une vue d’ensemble du champ de bataille que leur fournissent pas les cartes classiques.

Le gouvernement a renforcé l’engagement du Canada à l’égard de la sécurité transatlantique, notamment par des déploiements militaires en Ukraine et dans le cadre de mesures de défense et de dissuasion de l’OTAN en Europe. En tant que l’une des quatre nations-cadre (aux côtés des États-Unis, du Royaume-Uni  et de l’Allemagne), le Canada dirigera un solide groupement tactique multinational en Lettonie, dans le cadre de la présence avancée renforcée de l’OTAN, preuve du soutien indéfectible du Canada à l’Alliance et à la protection des territoires de l’Alliance.

Par l’intermédiaire de l’opération IMPACT en Irak – la participation militaire du Canada à la Coalition internationale visant à combattre Daechi – les FAC jouent un rôle important, aux côtés des alliés et des partenaires, pour créer les conditions propices à une stabilité à long terme et un monde plus sécuritaire. Les FAC mènent des opérations aériennes, assurent la formation et fournissent de l’aide aux forces de sécurité irakiennes, contribuent au renforcement des capacités des forces régionales et appuient la Coalition avec du personnel hautement qualifié. Il est évident qu’une combinaison de sécurité, de diplomatie, d’aide humanitaire et de développement est nécessaire pour lutter contre la menace que représente Daech.

En outre, nous multiplions les initiatives pour mieux prendre soin des membres des FAC et obtenir la confiance de nos anciens combattants. Anciens Combattants Canada (ACC) et la Défense nationale continuent de tout mettre en œuvre pour simplifier la transition des militaires qui sont libérés des forces armées et qui commencent à recevoir des services d’ACC. Le système de santé militaire s’occupe activement, tous les jours et pendant les opérations, des maladies et des blessures physiques et psychologiques qui affectent le personnel militaire. Les problèmes de santé mentale, par exemple, sont encore stigmatisés, et des progrès sont réalisés par l’éducation, des discussions et l’accès précoce au traitement. Le chef d’état‑major de la défense et moi prenons également des mesures énergiques pour établir et maintenir un milieu de travail exempt de toute forme de harcèlement et de discrimination. Le changement culturel, et non la simple conformité du comportement, demeure notre objectif prioritaire.

Depuis ma nomination, il y a 15 mois, j’ai une meilleure vue d’ensemble de l’expertise des membres militaires et civils de l’Équipe de la défense. Je travaille activement avec eux pour assurer la sécurité et la sûreté des Canadiens au pays et que le Canada demeure un partenaire fort et fiable, engagé dans le monde. 

 

 

L'original signé par : 

 

 

L’honorable Harjit S. Sajjan, c.p., OMM, MSM, CD, député

Ministre de la Défense nationale

 

 


i Aussi le soi-disant État islamique en Irak et au Levant.