Résultats prévus : ce que nous voulons réaliser au cours de l’année et ultérieurement

Programme 3.0: Production d’éléments de force de la Défense prêts à l’action

Description 

Le Programme Production d’éléments de force de la Défense prêts à l’action produit et renouvelle les éléments de force de façon continue aux fins d’utilisation dans le cadre du Programme Opérations de soutien et de combat de la Défense, et pour la prestation du Programme Services de la Défense et contributions au gouvernement. Ce Programme vise ainsi à augmenter les chances de réussite et à diminuer les risques d’échec de la défense du Canada, en plus de promouvoir les intérêts du pays. Les résultats sont produits par la réunion des éléments de force provenant des éléments fondamentaux de capacité de la Défense (c.-à-d. : personnel militaire, matériel et systèmes d’information, information et, dans certains cas, biens immobiliers), et par leur intégration dans divers programmes d’instruction et de certification pour qu’ils atteignent le niveau de disponibilité opérationnelle requis afin de remplir des rôles établis à l’avance lors des opérations auxquelles ils sont affectés.

La disponibilité opérationnelle s’entend des caractéristiques que sont le volume, l’endurance, la réactivité et la capacité chez les éléments de force qui ne sont pas employés. Ces caractéristiques servent à déterminer le niveau de risque auquel on s’exposerait si d’éventuels rôles étaient attribués à ces éléments dans le cadre d’opérations en cours et de contingence. Les éléments de force produits par le Programme Production d’éléments de force de la Défense prêts à l’action sont organisés en portefeuilles selon les environnements maritimes, terrestres, aériens et opérations spéciales dans lesquels ils mènent leurs opérations. Il existe également des portefeuilles pour les éléments de force qui travaillent conjointement dans l’ensemble de ces domaines, et pour les éléments de force qui remplissent des fonctions de soutien commun.

Au sein de ces portefeuilles, des éléments de force sont produits afin d’atteindre des objectifs de disponibilité opérationnelle. Ceux-ci assurent le maintien de la production sur des horizons à court terme et à moyen terme, et la conformité du nombre d’éléments de force disponibles pour participer à des opérations en cours et de contingence avec les niveaux acceptables de risque opérationnel.

Faits saillants de la planification

Le maintien d’un bon niveau d’instruction de base, grâce auquel le personnel peut rapidement entreprendre une instruction propre à un théâtre, est l’une des grandes qualités et réussites des forces armées. Les FAC s’efforceront de demeurer bien positionnées et flexibles, afin d’être capables d’intervenir dans une multitude d’environnements et pour des opérations variées. Nous continuerons à asseoir la réputation et la force du Canada en matière de déploiement de capacités adéquates pour chaque conflit, au moment opportun.

Tenir nos forces prêtes – Améliorer l’agilité et la réactivité 

Nous continuerons de maintenir en puissance des forces de réaction immédiate et à haut niveau de préparation, afin de pouvoir parer à toute éventualité sur les scènes nationale et internationale. Cela nécessitera une instruction périodique et continue portant sur les compétences et les capacités essentielles, ainsi qu’une instruction propre au théâtre d’intervention ou à la mission, le cas échéant.

L’instruction préalable au déploiement continuera de mettre l’accent sur la nécessité de prendre en compte les différences entre les sexes dans les activités liées à la sécurité et au maintien de la paix. Un conseiller en matière d’égalité des sexes accompagnera chaque commandant opérationnel et sera déployé lors des opérations.

Ensemble, la Marine royale canadienne (MRC), l’Armée canadienne (AC), l’Aviation royale canadienne (ARC), les Forces d’opérations spéciales et les Forces communes et interarmées, avec l’appui de nos organismes habilitants, collaboreront afin de garantir que les FAC sont efficaces en tout temps, grâce à une mise en œuvre novatrice de technologies, de systèmes, de méthodes et de compétences collectives. Ainsi, nous demeurerons capables de nous adapter lorsque nous sommes appelés à le faire.

Marine royale canadienne 

La MRC est la force navale du Canada. Il s’agit d’une équipe déployable rapidement et très flexible qui offre au gouvernement du Canada des options en matière de défense et de sécurité maritimes. Elle est toujours prête à intervenir, au pays ou l’étranger, pour des missions allant de l’aide humanitaire au secours en cas de catastrophe, en passant par des opérations de surveillance de l’activité en mer, de dissuasion, de lutte contre le terrorisme ou de combat.

La MRC est une force maritime généralement équilibrée, à la fine pointe de la technologie et efficace en combat. En tant que composante vitale pour la prospérité, la sécurité et la défense du Canada, elle concentrera ses efforts sur le renforcement de son agilité et de sa réactivité. À cet effet, la MCR a élaboré un nouveau concept opérationnel axé sur la proactivité : mener des activités de mise sur pied de la force et d’instruction à l’étranger, afin de tirer profit au maximum de notre personnel et de notre équipement et de se tenir prête à intervenir pour toute opération stratégique. Grâce à nos navires, à nos sous-marins et à nos équipes spéciales déjà en cours d’instruction et d’exercice à l’étranger, nous disposerons du personnel, du matériel, de l’entraînement et de la flexibilité nécessaires pour intervenir rapidement lorsque nous sommes appelés à le faire, afin d’appuyer les priorités stratégiques du Canada sur place.

C’est dans cette perspective que la MCR déploiera deux frégates dans les parties asiatique et indienne de la région du Pacifique en 2017-2018 et participera à l’exercice OBANGAME EXPRESS, une activité multinationale de maintien de la disponibilité opérationnelle qui aura lieu dans le golfe de Guinée, au large des côtes de l’Afrique de l’Ouest. Par ailleurs, afin de garantir la disponibilité opérationnelle de l’ensemble des forces de la MRC, nous participerons à des occasions d’entraînement nationales et à l’étranger, telles que les exercices JOINT WARRIOR,23 TRADEWINDS, TRIDENT FURY 24 et BOLD ALLIGATOR.

La capacité à ravitailler les navires en mer en carburant et autres fournitures vitales est une exigence fondamentale pour la MRC. Cela permet à la Marine de mener des opérations de longue durée loin de ses ports d’attache, sans dépendre de navires ou de ports d’escale étrangers. Cet aspect a des répercussions directes sur la capacité du Canada à déployer ses forces dans le monde de manière indépendante sur de longues périodes. Nous avons passé un contrat pour la fourniture d’un pétrolier ravitailleur d’escadre en mer provisoire, qui sera opérationnel en automne 2017. Cette capacité temporaire nous aidera à faire la jonction, en assurant le soutien minimal nécessaire dans des environnements ne présentant aucune menace, jusqu’à ce que le deuxième navire de soutien interarmées intègre les opérations de la flotte de la MRC à la fin de l’année 2021. Une fois les essais d’acceptation terminés, le navire apportera un soutien à la flotte qui participe à des exercices et à des opérations dans l’Atlantique, avant son départ pour la côte Ouest au début de l’année 2018.

Armée canadienne 

L’AC est une force professionnelle axée sur les soldats. Elle comprend une Force régulière pleinement intégrée, la Réserve de l’armée, les Rangers canadiens et le personnel civil. Elle est agile, évolutive et réactive et elle fournit au gouvernement du Canada une grande variété de capacités militaires terrestres. Les soldats canadiens perfectionnent leurs compétences au combat, qui sont utiles dans tout le spectre des opérations, de l’aide humanitaire au secours aux sinistrés, en passant par le maintien de la paix et les opérations de combat majeures. L’AC a recours à des pratiques et à des technologies de pointe pour produire des soldats, des chefs et des équipes interarmées résilients, dominants sur le plan cognitif et professionnels, qui se tiennent prêts en toutes circonstances pour des opérations dans un contexte interarmées, interinstitutions, multinational ou public.

Plusieurs projets et initiatives sont prévus en 2017-2018 et au-delà en vue de renforcer les capacités de l’AC, notamment ce qui suit :

  • Le Projet d’équipement intégré du soldat fournira des capacités en réseau de suivi de la force bleue en temps réel pour nos pelotons et nos compagnies d’infanterie en 2017. Cette nouvelle technologie offrira une meilleure connaissance de la situation sur place et devrait améliorer les performances des soldats sur le terrain;
  • L’AC entreprendra une série d’initiatives visant à renforcer la Réserve de l’armée, grâce à l’introduction d’un formulaire d’enrôlement plus rapide à remplir pour les recrues qui sera mis à l’essai au cours de l’automne 2017. À compter du 1er avril 2017, l’AC sera pleinement responsable du recrutement pour ses réserves; et
  • Le Projet relatif au nouveau fusil des Rangers canadiens permettra la distribution prochaine de nouveaux fusils aux groupes de patrouilles des Rangers. Ce nouveau modèle remplacera le fusil Lee Enfield actuel.
Aviation royale canadienne 

L’ARC est un service polyvalent novateur sur le plan technologique, capable d’assurer des tâches essentielles liées à la défense et à la sécurité, tant au pays que loin des côtes canadiennes. Elle continuera de se tenir prête à offrir une puissance aérienne adéquate, réactive et efficace afin de répondre aux enjeux liés à la défense sur les scènes nationale, continentale et mondiale. Grâce à nos activités à la fois propres à un contexte aérien et de préparation interarmées, nous atteindrons et maintiendrons les niveaux exigés par la directive sur la posture de la force et la disponibilité opérationnelle émise par le CEMD.

Des éléments de la force, individuels et collectifs, participeront à des occasions d’entraînement importantes, tels que les exercices MAPLE RESOLVE,25 MAPLE FLAG et le JOINTEX,26 qui visent à garantir l’interopérabilité et la disponibilité opérationnelle interarmées et collective.

Nous continuerons l’intégration de capacités nouvelles et de remplacement à la structure de l’ARC tout au long de l’année financière 2017-2018, notamment une possible flotte de chasseurs provisoire.

Nous continuerons également l’intégration du CH-148 Cyclone, un hélicoptère maritime de classe internationale capable d’accomplir tout type de mission, qui viendra remplacer le CH-124 Sea King en tant que principal hélicoptère maritime embarqué du Canada. Le dernier vol du CH-124 Sea King est prévu pour décembre 2018 sur la côte ouest du Canada. Cet événement marquera la pleine transition vers le Cyclone, qui deviendra l’hélicoptère maritime des FAC.

Nous poursuivrons par ailleurs l’intégration de nos capacités spatiales. Le lancement de la nouvelle génération de satellites canadiens d’observation du globe terrestre, plus connu sous le nom de mission de la Constellation RADARSAT, est prévu pour 2018. Ces satellites seront utilisés par la Défense et de nombreux autres ministères à l’appui de leurs mandats respectifs. Les besoins pangouvernementaux en matière de surveillance concernent les écoulements glaciaires dans les eaux côtières canadiennes, les voies d’approche océaniques du Canada, les conditions environnementales telles que les inondations et les feux de forêt, ainsi que la gestion et la cartographie des ressources naturelles au Canada et dans le monde. Dans le contexte de notre projet Polar Epsilon 2, nous exploiterons les données d’observation du globe terrestre issues de la mission de la Constellation RADARSAT pour nos besoins de surveillance. Les systèmes de satellites tels que celui de la mission de la constellation RADARSAT, associés à la composante terrestre de pointe du projet Polar Epsilon 2, nous offriront un accès crucial à ces hauteurs ultimes. Les données transmises par les radars spatiaux permettront d’assurer une surveillance jour et nuit et sans égard aux conditions météorologiques dans les secteurs dans lesquels les autres types de capteurs ne fonctionnent qu’en partie ou pas du tout.

Forces d’opérations spéciales

Le Commandement des Forces d’opérations spéciales du Canada entretient une force polyvalente et hautement qualifiée, capable d’exécuter des missions nationales ou à l’étranger, que ce soit à titre individuel, en petites équipes ou au sein d’éléments de force plus importants, qui peuvent atteindre la taille d’une force opérationnelle. Les Forces d’opérations spéciales sont maintenues à un niveau de disponibilité opérationnelle très élevé pour une intervention immédiate. Elles continueront de se tenir prêtes à être déployées pour des activités tactiques de grande importance, dans des situations de menace imminente pour les intérêts nationaux.

Forces communes et interarmées 

Nous entretiendrons nos capacités interarmées afin de garantir que les FAC sont en mesure de répondre aux attentes du gouvernement en matière de défense. En particulier, nous améliorerons notre préparation en vue des missions en participant à des exercices d’opérations expéditionnaires interarmées, combinées et intégrées, à l’élaboration de concepts et de procédures et à l’adoption d’une orientation axée sur le développement des forces.

Nous participerons à des exercices interarmées à l’appui de cet effort, conformément au mandat du Programme de gestion de l’état de préparation interarmées, notamment le JOINTEX et les exercices DETERMINED DRAGON,27 STAUNCH MAPLE ou encore ARCTIC ZEPHYR pour n’en nommer que quelques-unes. Ces exercices et les autres activités mettront l’accent sur nos capacités interarmées, notamment :

  • les commandements et contrôles interdépendants des Forces armées canadiennes et de celles des États-Unis en ce qui concerne la défense de l’Amérique du Nord;
  • l’interopérabilité maritime entre les forces du Canada, des États-Unis et du Mexique face aux menaces maritimes le long de la côte du Pacifique et du golfe du Mexique;
  • l’intégration au sein d’un environnement propre au groupe des cinq des fonctions suivantes : commandement et contrôle; communications; informatique; renseignement; surveillance et reconnaissance; processus stratégiques; processus liés au choix des objectifs opérationnels; soutien et regroupement en théâtre;
  • l’emploi et la défense des segments du réseau de l’OTAN pour une force opérationnelle interarmées canadienne dans le cadre des opérations dans l’ensemble du spectre de l’OTAN;
  • l’interopérabilité pangouvernementale et avec les organismes non gouvernementaux pour la gestion des conséquences en cas d’événement lié à la sécurité nationale; et
  • le commandement et le contrôle, ainsi que la coopération avec les pays arctiques, y compris les États-Unis, pour l’exécution des opérations de recherche et de sauvetage en Arctique.

Le JOINTEX 17, un exercice interarmées clé en deux phases, se déroulera à Wainwright (Alberta) et à Kingston/Meaford (Ontario). Il sera l’occasion pour les FAC de s’entraîner à commander des forces canadiennes et internationales et à exécuter des opérations de la coalition. Par ailleurs, certains éléments de l’exercice pour les opérations réalisées dans le Nord, à savoir les opérations NUNAKPUT 28 et NANOOK,29 nous permettront de poursuivre la réalisation de notre mandat en vertu du Programme de gestion de l’état de préparation interarmées. Ces exercices appuieront par la même occasion la mise au point de centres d’opérations dans le Nord, conformément aux objectifs du Plan d’emploi et de soutien pour le Nord.

Résultats prévus

Résultats attendus Indicateurs de rendement   Objectif   Date d’atteinte de l’objectifRésultats réels pour 2013‑2014Résultats réels pour 2014‑2015Résultats réels pour 2015‑2016
Il existe un portefeuille suffisant et équilibré d’éléments de force prêts sur le plan opérationnel qui sont en mesure de participer aux opérations de défense et de fournir les services de défense. Pourcentage des situations où des forces à disponibilité opérationnelle élevée ont été prêtes à intervenir quand on le leur a demandé, comme le prévoit la posture de la force et disponibilité opérationnelle. 70 - 100%  mars 2018  S.O.*  S.O.*  95% 

*Remarque : Une nouvelle Architecture d’alignement de programmes et un nouveau cadre de gestion du rendement ont été instaurés au cours de l’année financière 2014-2015. Les résultats pour 2013-2014 ne sont pas encore disponibles. Pour plus de renseignements des résultats des années antérieures, veuillez consulter le rapport ministériel sur le rendement disponible sur la page de notre site Rapports et publications.30

Ressources financières budgétaires (dollars)

Budget principal des dépenses de 2017-2018Dépenses prévues pour 2017‑2018Dépenses prévues pour 2018‑2019Dépenses prévues pour 2019‑2020
3 366 635 148  3 366 635 148  3 443 853 349  3 503 564 537 

Ressources humaines (équivalents temps plein ou ETP)

  Nombre d’ETP prévus 2017‑2018Nombre d’ETP prévus 2018‑2019Nombre d’ETP prévus 2019‑2020
Militaire – Force régulière 24 580  24 964  25 006 
Civils 3 449  3 449  3 449 
TOTAL 28 029  28 413  28 455 

Exercices militaires

Les exercices permettent aux membres des Forces armées canadiennes (FAC) d’acquérir et de mettre en pratique de nouvelles compétences dans un environnement d’apprentissage adapté. Au Canada et ailleurs dans le monde, les membres des FAC sont exposés à diverses situations qui mettent à l’épreuve leurs compétences afin d’assurer qu’ils sont toujours prêts à exécuter une vaste gamme d’opérations. L’état de préparation opérationnelle englobe les ressources et le financement nécessaires pour entretenir l’équipement, donner de la formation et préparer les individus et les unités à mener des opérations.

Un membre de la compagnie Alpha du corps de cadets Lord Strathcona’s Horse se repose après une attaque, lors de l’exercice MAPLE RESOLVE

Photo : Cpl Andrew Wesley, Direction des Affaires publiques de l’Armée de terre

Un membre de la compagnie Alpha du corps de cadets Lord Strathcona’s Horse se repose après une attaque, lors de l’exercice MAPLE RESOLVE du 29 mai 2016 à Wainwright (Alberta).

Renseignements supplémentaires 

Pour plus de renseignements sur nos exercices militaires,31 consultez notre site Web.