Risques clés : facteurs susceptibles d’influer sur notre capacité de réaliser nos plans et d’atteindre nos résultats

Comme il a été mentionné dans la section relative au contexte opérationnel, la Défense nationale subit l’influence d’une panoplie de facteurs à la fois externes et internes, nationaux et internationaux, qui influent sur la façon dont nous réalisons notre mandat. Ces facteurs présentent à la fois des risques et des possibilités dont la Défense tiendra compte lorsqu’elle s’acquittera de ces rôles et de ces responsabilités.

La détermination des principaux risques passe par le regroupement de renseignements sur les risques, recueillis auprès de sources internes et externes, et par la prise en considération de ces renseignements dans le contexte de notre mandat. Les principaux risques auxquels nous faisons face sont présentés comme suit dans le Plan de la Défense 2016-2019 :

  • État de préparation de la Défense;
  • Capacité de l’Équipe de la Défense;
  • Résilience stratégique;
  • Mise en œuvre des capacités;
  • Gestion de l’information/technologies de l’information intégrée;
  • Contrôles financiers et production de rapports sur les stocks et les actifs; et
  • Sécurité

Un certain nombre de mesures de contrôle ont été mises en place pour pallier ces risques. Les initiatives de stratégie d’intervention mentionnées dans le présent rapport sont décrites dans le tableau ci-dessous. Nous continuerons de surveiller les nouveaux enjeux, les développements et les tendances afin de prévoir et d’atténuer les risques qui y sont associés. Ainsi, nous demeurerons prêts à intervenir, à conseiller le gouvernement du Canada et à lui proposer des options fondées sur des forces et des capacités déjà préparées.

Principaux risques

RisquesStratégie de réponse au risqueLien aux programmes du ministèreLien aux priorités pangouvernementales et ministérielles

Disponibilité opérationnelle de la Défense

Il se peut que la Défense nationale ne dispose pas d’assez d’éléments de force de disponibilité opérationnelle appropriée prête à intervenir si des missions sont menées en parallèle ou se succèdent rapidement sans que les forces aient le temps de se reconstituer. Cela comprend les missions déjà prévues à l’avance ainsi que les interventions en cas d’évènement imprévus qui, par leur nature ont une durée, un nombre, un lieu et un effet imprévisibles.

Continuer à faire évoluer la Directive du CEMD sur la posture de la force et la disponibilité opérationnelle, afin de s’assurer que les niveaux de disponibilité opérationnelle annuels suivent le rythme de l’évolution des contextes national et international.

En réponse à l’évolution de la Directive du CEMD sur la posture de la force et la disponibilité opérationnelle, poursuivre la mise en œuvre d’un programme complet de gestion de l’état de préparation interarmées, programme qui permet de s’assurer que les FAC sont prêtes à appuyer l’exécution des engagements nationaux et internationaux du gouvernement du Canada.

Veiller à ce que le Programme de gestion de l’état de préparation interarmées évolue de telle sorte qu’il renforce la souveraineté du Canada, et s’assurer qu’il cadre avec les engagements pris par le Canada à l’égard de ses alliés et d’autres partenaires internationaux. Il s’agit notamment de mettre en œuvre un programme d’exercice complet comportant un processus de validation objectif et un mécanisme institutionnalisé de rétroaction sur les leçons retenues.

3.0

5.0
Assurer la posture de la force et de disponibilité opérationnelle des FAC
La posture de la force et son état de disponibilité opérationnelle permettront de cerner les problèmes de simultanéité susceptibles d’entraver la disponibilité opérationnelle collective pour une mission, quelle que soit la tâche assignée, et de définir les mesures d’atténuation pouvant être prises. 3.0 Assurer la posture de la force et de disponibilité opérationnelle des FAC

Capacité de l’Équipe de la Défense

Il se peut que la Défense nationale n’ait pas suffisamment de personnel possédant les bonnes compétences, au bon endroit et au bon moment, ce qui risque d’entraver sa capacité à répondre à ses propres attentes actuelles ou futures du gouvernement du Canada.

Élaborer et opérationnaliser une stratégie intégrée des ressources humaines du MDN et des FAC afin d’harmoniser les besoins actuels et futurs en main‑d’œuvre et les priorités de la Défense, et de s’assurer que les ressources sont stratégiquement et efficacement affectées au sein de l’organisation, l’objectif étant de garantir que l’Équipe de la Défense continue à soutenir et à exécuter les opérations, qu’elle adopte une posture permettant la mise en œuvre de nouvelles capacités, et qu’elle soit à même d’exploiter les capacités futures et d’écarter les menaces futures. 4.0

5.0

6.0
Renforcer l’Équipe de la Défense
Élaborer et mettre en œuvre des initiatives de recrutement et de maintien en poste et assurer une gestion prudente des activités de recrutement afin d’atteindre les niveaux de personnel prescrits par le gouvernement du Canada. Cette approche permettra de renforcer les effectifs de la Force régulière et de la Force de réserve des FAC, et de s’assurer qu’ils sont représentatifs de la diversité de la population du Canada et reflètent les valeurs canadiennes. 4.0

6.0
Renforcer l’Équipe de la Défense
Poursuivre l’exécution du plan pluriannuel des effectifs afin de gérer plus efficacement les FAC au cours de leur transformation en vue de répondre à des défis nouveaux et émergents. 4.0 Renforcer l’Équipe de la Défense
Mener un examen complet de l’effectif de la Première réserve, de façon à être prêts à répondre aux futures directives du gouvernement du Canada concernant le renforcement des réserves, et veiller à ce que les forces de réserve appuient plus efficacement les efforts de la Défense nationale. 5.0 Renforcer l’Équipe de la Défense
Assurer une surveillance continue de la formation et de l’éducation, des soins de santé et des autres fonctions liées au personnel militaire, afin de réaliser des gains d’efficacité pouvant être réinvestis pour soutenir notre personnel. 4.0

5.0

Renforcer l’Équipe de la Défense

Assurer l’intendance des ressources et la viabilité financière de la Défense

Transformer les pratiques et les procédures de gestion des effectifs civils afin de donner à la Défense la souplesse voulue pour investir dans la croissance du nombre d’employés civils dans des secteurs nouveaux et émergents, et pour multiplier les gains d’efficacité. Cette démarche permettra d’appuyer davantage la diversité au sein de l’effectif civil, et de s’assurer que ce dernier est représentatif de la population canadienne. Elle contribuera en outre à la promotion d’un environnement progressif et respectueux, dont tous les Canadiens pourront être fiers et qui maximisera les occasions de participer offertes à nos membres civils. 6.0

Renforcer l’Équipe de la Défense

Assurer l’intendance des ressources et la viabilité financière de la Défense

Veiller à ce que les membres des FAC aient facilement accès à des soins de santé de qualité, y compris en santé mentale, et à ce que ces soins soient offerts de façon efficace et efficiente grâce à des capacités améliorées en santé numérique, afin que les militaires puissent reprendre le service le plus rapidement possible. Veiller également à ce que les militaires et leur famille soient soutenus. Pour les militaires qui ne peuvent retourner au travail, nous travaillerons en étroite collaboration avec Anciens Combattants Canada, avec d’autres ministères gouvernementaux, ainsi qu’avec des organisations non gouvernementales pour faciliter une transition harmonieuse qui assure leur traitement continu et optimise leurs possibilités de réussite future. 4.0 Renforcer l’Équipe de la Défense

Résilience stratégique

Il se peut que des événements imprévus modifient la situation stratégique de telle sorte qu’il faille apporter d’importants changements au niveau stratégique de la planification des ressources et que ces événements perturbent les activités de la Défense nationale.

Continuer d’élaborer et de mettre en œuvre un programme amélioré de surveillance et d’établissement de rapports afin de renforcer la gouvernance, la gestion et la planification des ressources. 2.0

4.0

5.0

6.0
Assurer l’intendance des ressources et la viabilité financière de la Défense

Mise en oeuvre des capacités

Il se peut que la politique et ses effets, la complexité des processus de développement, d’approbation de programme et processus d’approvisionnement en matière de défense du gouvernement du Canada empêchera la Défense nationale d’atteindre ses objectifs d’investissement liés aux biens matériels essentiels (équipement, infrastructure matérielle, infrastructure d’information et biens immobiliers) de manière suffisamment rapide, durable et abordable pour soutenir les opérations des FAC. Ce risque concerne l’incapacité de combler ou de prévenir des lacunes qui pourraient entraîner l’échec de mission future.

Améliorer et mettre en œuvre de façon continue un portefeuille de plan d’investissement à long terme, global et abordable, de même qu’un processus de présentation ministérielle ciblé et réfléchi, afin de simplifier le processus de présentation et d’approbation des projets, et d’assurer la livraison d’équipement et l’avancement de projets essentiels à l’établissement des capacités futures du Ministère et des FAC.

Composer et mettre en œuvre un portefeuille de plan d’investissement à long terme, global et abordable, en utilisant des processus comme l’examen du plan d’investissement en immobilisations, qui donne aux dirigeants la possibilité d’examiner et d’ajuster régulièrement les décisions d’investissement.

4.0

5.0

6.0
Assurer l’intendance des ressources et la viabilité financière de la Défense
Mettre en place une structure et un processus de gouvernance des investissements liés aux biens et services acquis, structure et processus qui devront être intégrés au plan d’investissement de 2017, afin d’améliorer la surveillance ministérielle, l’abordabilité à long terme et l’affectation des ressources. 6.0 Assurer l’intendance des ressources et la viabilité financière de la Défense
Mettre en œuvre des initiatives de transformation des processus, notamment la Stratégie d’approvisionnement en matière de défense et l’examen par un tiers (panel d’examinateurs indépendants), dans le but d’améliorer l’approvisionnement dans le cadre de projets d’immobilisations et d’appuyer les flottes actuelles, de veiller au respect des exigences du Conseil du Trésor par les organes de gouvernance des ressources internes, et de renforcer la structure de gouvernance du plan d’investissement. 4.0 Assurer l’intendance des ressources et la viabilité financière de la Défense
Améliorer les partenariats collaboratifs avec les intervenants internes, de façon à modifier les processus d’approbation des projets, et utiliser d’autres instruments gouvernementaux afin de s’assurer que les efforts de rationalisation et de hiérarchisation des objectifs d’investissement liés aux biens matériels sont appuyés. 4.0 Assurer l’intendance des ressources et la viabilité financière de la Défense

Gestion de l’information – technologies de l’information intégrée

La Défense nationale s’expose à des risques si elle ne tire pas parti des nouvelles technologies pour développer une infrastructure de GI/TI intégrée pouvant offrir un environnement d’information souple favorisant l’efficacité et l’interopérabilité dans la réalisation d’opérations interarmées des FAC et la prise de décisions par la direction, tout en optimisant les ressources et en faisant preuve d’une saine gestion. Ne pas profiter de ces technologies risque également de porter atteinte à la capacité de commandement et de contrôle (C2) des opérations des FAC au Canada et à l’étranger, de même qu’à la gestion efficace de l’établissement de la défense.

Collaborer avec Services partagés Canada (SPC) afin de s’assurer que les capacités et priorités propres à la Défense nationale sont prises en compte dans le cadre de l’entente opérationnelle rédigée par SPC et ses partenaires. 4.0 Assurer l’excellence opérationnelle durable
Fournir un environnement de GI/TI intégré et efficace à l’appui de l’ensemble des opérations de la Défense. 4.0

5.0

6.0

Assurer l’excellence opérationnelle durable

Renforcer l’Équipe de la Défense

Fournir de multiples capacités à l’appui du C2 et des opérations. 1.0

4.0
Assurer l’excellence opérationnelle durable
Mettre en place une infrastructure de base de veille stratégique et d’analyse, infrastructure qui devra être évolutive afin de répondre aux besoins futurs. 4.0 Assurer l’intendance des ressources et la viabilité financière de la Défense
Appuyer les initiatives de transformation du gouvernement du Canada et de la Défense. 4.0

6.0
 

Contrôles financiers et rapports sur les stocks et les immobilisations

Il existe un risque que sans un processus financier approprié et de mesures de contrôle en place, les rapports financiers sur les stocks et les immobilisations dans les Comptes publics du Canada et les États financiers du Ministère ne reflètent pas avec exactitude la véritable valeur des biens du Ministère, ce qui pourrait réduire la confiance dans la capacité de ce dernier de gérer les deniers publics.

Renforcer la responsabilisation à l’égard du matériel en adoptant des contrôles des stocks ainsi que des méthodes de gestion de la chaîne d’approvisionnement et d’évaluation des stocks qui soient modernes et efficace, afin de soutenir les flottes existantes avec la plus grande efficience possible. 4.0

6.0
Assurer l’intendance des ressources et la viabilité financière de la Défense
En s’appuyant sur les travaux complétés à ce jour, le ministère va continuer la mise en œuvre d’un système de contrôle interne des états financiers efficace axé sur le risque dont elle assurera la maintenance, la surveillance et l’évaluation qui se conforme avec la politique de contrôle interne du SCT afin d’assurer la production de rapports financiers exacts des stocks et aux immobilisations des comptes publiques du Canada. 6.0 Assurer l’intendance des ressources et la viabilité financière de la Défense

Sécurité

Il existe un risque que certains éléments du Programme de sécurité de la Défense nationale soient insuffisants pour garantir la protection de tous les biens et la continuité des services essentiels pour favoriser l’état de préparation et les capacités opérationnelles.

Continuer de mettre en œuvre le Plan de sécurité du Ministère afin de repérer et de gérer les risques fondamentaux pour la sécurité, d’aider à garantir la réussite opérationnelle et de protéger les renseignements et les biens. 4.0 Assurer l’excellence opérationnelle durable
Mettre en œuvre le programme d’évaluation du rendement pour mesurer l’efficacité du Programme de sécurité de la défense et en rendre compte. 4.0 Assurer l’excellence opérationnelle durable
Continuer à progresser vers l’élimination des risques pour la sécurité de la GI/TI en mettant en place une gouvernance en matière de sécurité des TI, intégrée au Programme de sécurité de la défense, afin de réduire les risques pour la sécurité à un niveau qui assure une protection suffisante des renseignements délicats, qui satisfait aux exigences de base en matière de sécurité des TI et qui prévient la divulgation non autorisée. 4.0

6.0
Assurer l’excellence opérationnelle durable
Faire progresser les efforts visant à élaborer un cadre opérationnel exhaustif pour l’exécution des opérations virtuelles, afin de conserver au MDN et aux FAC leur liberté de manœuvre dans le cyberdomaine. 5.0 Assurer l’excellence opérationnelle durable