Rapport annuel de 2016 sur le renouvellement de la défense – un élan positif vers la réussite durable

Formats Alternatifs

Résumé du rapport annuel

Dans l’ensemble, le renouvellement de la défense atteint son but et l’exercice général confère un avantage considérable à l’Équipe de la Défense. Alors que certaines initiatives ont rencontré des défis quant aux échéanciers et au niveau d’effort requis, la plupart des autres satisfont aux attentes. Le renouvellement de la défense a un impact positif sur l’état de préparation des Forces armées canadiennes, et sur la capacité du ministère de la Défense nationale d’aider à compenser pour les réductions budgétaires passées ainsi que pour les contraintes ajoutées. Par le biais du renouvellement de la défense, il y a maintenant un contrôle accru des coûts de soutien des infrastructures et du bloc gestion de l’information et technologie de l’information (GI-TI). De plus, le matériel prêt à l’emploi opérationnel connaît une croissance de sa disponibilité grâce à l’amélioration des pratiques et routines d’entretien.

Au terme de l’année financière 2015‑2016, un impact récurrent atteignant presque un quart de milliard de dollars a été réalisé. Les économies réalisées au cours des années précédentes ont été réinvesties de manière à soutenir les initiatives ou à faire face aux pressions financières existantes, incluant :

  • 182 millions $ au Programme de l’entretien et du matériel pour la réduction des pressions financières imposées au besoin d’obtenir des pièces de rechange, des services d’entretien et d’autres types de matériel;
  • 24 millions $ de réinvestissements dans l’infrastructure pour moderniser et entretenir des biens immobiliers vieillissants;
  • 18 millions $ en Gestion de l’information pour appuyer la mise à niveau des systèmes et la capacité de réaliser de nouveaux projets;
  • 16 millions $ dans les Programmes des cadets et des Rangers juniors canadiens pour accroître leur participation aux camps et aux autres activités.

Alors que le renouvellement progresse, l’Équipe de la Défense peut s’attendre à un certain nombre d’améliorations dans la façon d’exercer les fonctions de la Défense, incluant :

  • le renforcement de la viabilité à long terme grâce à l’amélioration de la gestion améliorée du matériel en vue d’investissements plus productifs dans les parcs de matériel;
  • la livraison plus rapide du nouveau matériel grâce à l’attribution de nouvelles ressources qui renforceront et amélioreront la capacité d’approvisionnement et de gestion de projet;
  • l’augmentation du pouvoir d’achat lié à l’acquisition d’immobilisations grâce à l’amélioration des approches d’approvisionnement, à l’augmentation de la capacité de maintien en puissance ou de remplacement des capacités existantes et à l’ajout de certaines nouvelles capacités.

Cependant, le changement durable exige du temps, des investissements et une gestion attentive pour être à la fois mesurable et irréversible. Le renouvellement de la défense, qui en est à sa troisième année, progresse réellement quant aux quatre résultats stratégiques cités dans sa charte de départ :

  • les coûts indirects et les inefficacités des processus, dans des domaines critiques comme le matériel, la gestion de l’information et les infrastructures, sont toujours en décroissance et un cadre exhaustif de réattribution stratégique des ressources aux capacités militaires de première ligne et à l’état de préparation a été instauré;
  • le renouvellement de la défense est à l’avant-garde des efforts généraux de l’Équipe de la Défense à l’égard de l’élaboration d’une famille complète de paramètres du rendement, assortie des cibles de rigueur, qui serviront à mesurer et à évaluer les progrès, aideront à donner une assise d’information aux décisions sur les ressources et assureront le respect de l’obligation redditionnelle;
  • le rôle de la gestion et de la technologie de l’information dans l’appui et dans l’habilitation des améliorations aux processus à l’échelle de l’Équipe de la Défense continue de croître, notamment au chapitre de la capacité opérationnelle initiale du modèle du DPI de la Défense et des avancées dans les efforts critiques visant à garantir la mise en œuvre d’une approche moderne et durable à long terme à l’information opérationnelle;
  • le renouvellement de la défense contribue aux efforts globaux d’instauration d’une culture de l’amélioration continue quant à la façon de la défense d’exercer ses fonctions en abordant la clarté stratégique, en introduisant des approches plus disciplinées de l’exercice des fonctions et en favorisant la création des conditions grâce auxquelles le partage du savoir sera enrichi à l’échelle de l’Équipe de la Défense.

En fonction du travail exécuté jusqu’à présent, le renouvellement est en voie d'être dans la zone d’objectif envisagée des 750 à 1 200 M$ d’ici l’année financière 2019‑2020, donc une contribution ambitieuse, mais réaliste assurant que les Forces armées canadiennes demeurent une force efficace tout en exerçant une intendance solide des ressources financières du gouvernement du Canada.

Une grande partie du travail accompli à ce jour par l’équipe de renouvellement de la défense a permis de remédier aux préoccupations mentionnées dans les études antérieures, telles le rapport sur la transformation de la Défense. À court terme, l'impact du renouvellement de la défense consistera à aborder les possibilités d'efficacité et d'efficience immédiates dans la gestion des activités de défense. À l'avenir, le renouvellement de la défense transitera vers l'appui de la mise en place de l'amélioration continue avec le ministère, qui est un objectif principal du programme.

L'amélioration continue au sein du ministère englobera la technologie et l'innovation pour appuyer, renforcer et permettre l'amélioration des processus, appuyer la prise de décisions en matière de veille stratégique et aider à obtenir des résultats pour le gouvernement du Canada. La Défense amorce sa lancée vers le futur proche avec un élan positif pour un succès durable : nous sommes confiants d’avoir pris un nombre croissant de nouvelles mesures qui nous permettront de passer de l’atteinte de cibles à l’établissement d’une culture d’amélioration continue, c’est-à-dire rechercher les meilleures façons d’exercer les fonctions de défense, et de se positionner pour réinvestir davantage dans les capacités opérationnelles et dans l’état de préparation.

Doug Haferkamp
Chef de l’équipe de renouvellement de la défense