Conclusion

La bonne santé des militaires est essentielle à l’efficacité de toute force militaire; cependant, ce n’est que récemment qu’il a été véritablement reconnu que la santé mentale peut être tout aussi importante et, à certains égards, plus importante, que la santé physique. La santé mentale permet également de jouir de la vie et d’atteindre ses objectifs scolaires ou professionnels. Elle aide à bâtiret à entretenir des relations saines et contribue à une bonne santé physique. De plus, une bonne santé mentale aide à réduire le stress, prévient les problèmes de santé mentale et favorise le rétablissement.

En tant que sous-population de la société canadienne, nous risquons tout autant que les autres Canadiens de souffrir d’une maladie mentale. La différence avec le reste de la société, c’est que nous ne recrutons pas de personnes qui présentent un risque préexistant important de maladie mentale et que nous sommes exposés à des facteurs de stress uniques et parfois extrêmes dans le cadre du service et des opérations militaires. Notre système de doit être suffisamment complet pour répondre à tous les besoins, qu’ils soient liés ou non aux opérations.

Même si nous devons toujours tenter de nous améliorer, le projet RX2000 et les progrès réalisés au cours de la dernière décennie nous permettent d’offrir aux membres des FAC les services de santé mentale les plus complets qui soient au Canada. L’approche multidisciplinaire du système des FAC et l’intégration des soins de santé mentale aux soins primaires donnent d’excellents résultats et ont été cités par d’autres autorités sanitaires comme un exemple à suivre. Notre programme RVPM vise à améliorer la santé mentale et fournir des outils pour composer avec les facteurs de stress tant à la maison qu’en déploiement. Compte tenu du fait que les membres des FAC continueront d’acquérir des connaissances en santé mentale tout au long de leur cycle de carrière, nous prévoyons une amélioration continue des connaissances sur la santé mentale, une diminution du stigmate et un accroissement de la résilience.

L’environnement et la culture des FAC offrent des occasions uniques d’assurer la protection de la santé mentale, une responsabilité qu’assument conjointement les membres des FAC, la chaîne de commandement et les services de santé. Cependant, nous devons relever des défis pour répondre aux besoins des réservistes, de nos familles et des membres des groupes professionnels dont la situation et les besoins sont particuliers, notamment les professionnels de la santé. Si les membres du Gp Svc S FC ne sont pas en bonne santé, notre capacité d’offrir des soins à nos collègues qui en ont besoin s’en trouvera amoindrie.

Bien que nous disposions des ressources requises pour nous attaquer à nos priorités au cours des cinq prochaines années, il nous faudra persévérer si nous voulons que nos efforts se traduisent par des mesures concrètes et des résultats tangibles permettant d’appuyer les FAC.  Notre réussite dépend non seulement sur la qualité de nos services et de notre système, mais également sur l’établissement d’un climat de confiance qui fera en sorte que les membres des FAC feront appel à nous pour obtenir des soins de santé mentale et continueront de jouer un rôle actif à l’égard de leur santé mentale.

Nous avons la capacité et les ressources nécessaires pour améliorer encore davantage un système exceptionnel.  Notre stratégie jette les bases d’un système qui continuera d’évoluer pour demeurer à la fine pointe dans le domaine des connaissances et des services en santé mentale et quinous permettra de mieux répondre aux besoins actuels et futurs des membres des FAC.

LES PETITS GLANDS DEVIENNENT DES CHÊNES PUISSANTS
(parvis e glandibus quercus)

Date de modification :