Stratégie du médecin général en matière de santé mentale : Groupe des Services de santé des Forces canadiennes - Une Évolution de l'Excellence

Formats Alternatifs

Table des matières

  1. Avant-propos
  2. Préface

 

  1. Introduction
  2. L'État et l'impact de la maladie mentale dans les FAC et la société canadienne
    • Des soins nécessaires
    • Impact des opérations
    • Suicide
    • Utilisation des services
    • Le stigmate et les obstacles à l'obtention de soins
    • Répercussions de la maladie mentale sur le travail
  3. Programmes et services des FAC en matière de santé mentale - comprendre, éduquer, soigner
    • Comprendre
    • Éduquer
    • Soigner
  4. Occasions uniques d'améliorer le système de santé mentale des FAC
    • Responsabilité partagée
    • Intégration des soins primaires / santé mentale
    • Mesure du rendement et amélioration de la qualité
    • Éducation en santé mentale
    • Formation en compétences cliniques
    • Programmes versus services
    • Recherche
    • Familles de militaires
    • Groupes ayant des particularités différentes
  5. Priorités stratégiques
    • Optimiser les résultats du santé
    • Investir dans notre effectif
    • Multiplier les partenariats internes et externes
    • Optimiser l'utilisation des technologies
    • Améliorer l'efficacité du système de santé mentale
    • Accroître l'éducation et la formation en santé mentale
    • Améliorer les communications internes et externes
  6. Conclusion

 


 

Avant-propos

L’état de la santé mentale dans les Forces armées canadiennes (FAC), les nombreux facteurs qui y sont associés et le choix de la meilleure approche pour les aborder sont des questions très complexes qui ne peuvent être faciles à traiter. Je félicite le médecin général et son personnel de la santé mentale pour avoir élaboré une stratégie qui répond précisément à ces besoins. Sur la base d’une combinaison équilibrée de données objectives, d’un vaste éventail de leçons apprises, d’expériences cliniques et de considérations spécifiquement militaires, la stratégie établit clairement les possibilités et les priorités qui s’offrent au Groupe des Services de santé des Forces canadiennes (Gp Svc S FC) pour améliorer encore plus notre excellent système de santé mentale et mieux répondre aux besoins des FAC, maintenant et à l’avenir.

Cette stratégie servira principalement à guider les efforts et les priorités du Gp Svc S FC, et elle met en lumière le rôle essentiel des commandants dans le soutien du bien-être mental de leurs marins, soldats et personnel aérien. La définition de l’Organisation mondiale de la Santé saisit bien le concept selon lequel la santé comprend à la fois le bien-être positif et l’absence de maladie. Cette notion n’est pas seulement associée au fait de mieux profiter de la vie, mais aussi à des avantages importants sur le plan militaire, tels un rendement et une résilience accrus face au stress courant de la vie quotidienne et au stress plus difficile des opérations militaires. Les FAC doivent réussir dans leurs missions de soutien aux intérêts canadiens, et la bonne santé mentale des militaires est une condition préalable au succès.

Cette stratégie constitue une excellente source de conseils et d’orientation pour le personnel du Gp Svc S FC. Je suis certain que sa mise en œuvre permettra aux FAC de gérer efficacement les défis actuels et futurs en matière de santé mentale, et je la soutiens fermement comme feuille de route du Gp Svc S FC pour les cinq prochaines années. Je m’attends que tous les dirigeants continuent de soutenir les efforts dans ce sens de notre personnel médical dévoué, tout en déployant également des efforts au sein de leur propre commandement afin d’améliorer l’éducation en santé mentale et de réduire les obstacles à la prestation de soins précoces.

Le Chef d’état-major de la Défense,
Général T.J. Lawson


La santé et le bien-être des membres des Forces armées canadiennes (FAC) revêtent à mes yeux, comme à ceux de tous les dirigeants militaires canadiens, une importance capitale. J’accueille donc la Stratégie du médecin général en matière de santé mentale pour le Groupe des Services de santé des Forces canadiennes (Gp Svc S FC) comme une définition claire des défis en santé mentale et des possibilités d’amélioration qui s’offrent aux FAC. Les professionnels du Gp Svc S FC comprennent mieux que quiconque l’importance cruciale de la santé mentale, tant pour le bien-être de chacun que pour l’état de préparation opérationnelle militaire. Grâce à leur dévouement exemplaire à la protection et au rétablissement de la santé, ils tiennent un rôle essentiel non seulement dans le bien-être de leurs collègues mais aussi dans la défense et la sécurité de notre pays.

La stratégie fournit un excellent résumé de l’état de santé mentale des FAC, de notre solide système de santé mentale, qui est généralement considéré comme un modèle exemplaire, et de l’orientation à long terme nécessaire pour l’améliorer encore plus.  La stratégie vise à s’assurer que le personnel du Gp Svc S FC possède les compétences, les outils et le soutien nécessaires pour offrir les meilleures mesures préventives et les meilleurs soins de santé mentale possibles. Cela inclut l’extension de notre vaste formation en santé mentale et de notre système de formation et d’instruction, qui a toujours démontré sa valeur, ainsi qu’un investissement soutenu dans la surveillance de la santé et la recherche, des éléments tout à fait essentiels pour optimiser les politiques, les programmes, les protocoles et la répartition des ressources.

Le médecin général évalue les besoins des FAC en matière de santé et fournit des conseils à ce sujet en plus d’assurer les services de santé nécessaires. Au bout du compte, la responsabilité de la santé et du bien-être des membres des FAC incombe toutefois à la chaîne de commandement, et les commandants de tous les niveaux peuvent avoir une incidence sur les déterminants de la santé décrits dans la stratégie. Le médecin général et tous les membres du Gp Svc S FC auront mon entier soutien à cet égard, ainsi que pour la mise en oeuvre de la stratégie. Ils peuvent être également assurés de mon appréciation reconnaissante pour leur dévouement, leurs compétences et leurs sacrifices exceptionnels dans le soutien de la santé du personnel, qui est la plus importante ressource des FAC.

Le Chef du personnel militaire,
Major-général D.B. Miller


Bgén J.J.-R.S. Bernier, le Médecin général

Préface

Depuis la mise en œuvre de l’initiative de santé mentale du projet Rx2000 et d’autres améliorations de programme effectuées depuis le début des opérations de combat en Afghanistan en 2006, notre plan de campagne de santé mentale annuel du Groupe des Services de santé des Forces canadiennes (Gp Svc S FC) a servi à refléter notre vision stratégique et à orienter les améliorations spécifiques apportées au programme. Une stratégie à plus long terme et plus détaillée est maintenant de mise afin d’orienter et de hiérarchiser nos efforts étant donné la fin prochaine des opérations en Afghanistan, l’augmentation importante des ressources financières pour la santé mentale, les avancées cliniques et technologiques, et notre meilleure compréhension du fardeau actuel et prévu en ce qui concerne les maladies mentales au sein des FAC, obtenue grâce à la surveillance et à la recherche dans le domaine de la santé.

Cette stratégie est nécessaire afin de guider l’utilisation optimale de nos ressources et de nos données, non seulement pour gérer notre fardeau des problèmes de santé mentale liés aux opérations des FAC en Afghanistan, mais aussi pour traiter les problèmes routiniers de santé mentale pouvant découler du stress lié au service militaire ou des multiples sources de stress qui affectent la population canadienne en général. Nous avons reçu de nombreuses éloges de la part d’autorités sanitaires canadiennes et étrangères au sujet de notre leadership en matière de santé mentale et de notre système fondé sur un modèle de soins de santé multidisciplinaire, complet et de haute qualité; malgré tout, nous avons le devoir et la capacité de continuer à nous améliorer. Même si aucune organisation humaine ne peut être entièrement parfaite, nous devons tout mettre en œuvre afin de viser cette perfection. Nous le devons à nos collègues au combat et à notre personnel qui se sacrifient pour protéger notre pays.

La stratégie s’applique principalement à nos experts militaires et civils de la Direction de la santé mentale et de nos cliniques et centres spécialisés en santé mentale à l’échelle du Canada. Elle s’applique également à tous les membres du Gp Svc S FC en raison de l’interdépendance et de l’indivisibilité de la santé physique et mentale. Plus particulièrement, elle s’applique à nos cliniciens de soins primaires qui, comme dans la société civile, fournissent la majorité des soins de santé mentale routiniers, que ce soit par eux mêmes ou au moyen de plans de traitement établis par des spécialistes en santé mentale.

Vous avez mérité votre réputation à l’échelle mondiale d’excellence médicale grâce à votre formation exhaustive, à votre sens de l’innovation, à vos sacrifices et à votre dévouement. Afin de veiller au bien être de nos collègues et de répondre au besoin des FAC de maintenir un état de préparation opérationnelle, nous devons prendre les éléments qui ont favorisé nos remarquables succès pendant les opérations et les appliquer à nos efforts de prévention et de traitement des maladies mentales. Grâce aux divers efforts des FAC en matière de soutien aux blessés et de réduction de la stigmatisation, à l’aumônerie et aux mesures de leadership, cette stratégie fournit à notre système de santé une feuille de route interne solide qui devrait nous permettre de soulager davantage les maux de ces personnes à qui la population canadienne doit tant.

Le Médecin général,
Brigadier-général J.J.-R.S. Bernier

Date de modification :