Vérification du marché d’avionique de soutien optimisé des systèmes d’armes (SOSA) du CP-140

Janvier 2013

7050-28-3 (CS Ex)

Revu par le CS Ex conformément à la Loi sur l’accès à l’information (LAI).Renseignements NON CLASSIFIÉS.

Acronymes et abréviations

AF

Année financière

BPR

Bureau de première responsabilité

CAHV

Contingent annuel d’heures de vol

CPRE

Compte des pièces de rechange de l'entrpreneur

CS Ex

Chef – Service d'examen

DEAGO

Directeur – Gestion opérationnelle de l'équipement aérospatial

DGGPEA

Directeur général – Gestion du programme d'équipement aérospatial

DOA

Directeur – Obtention (Aérospatiale)

DP

Demande prioritaire

DPEAGM

Directeur – Gestion du programme d’équipement aérospatial (Maritime)

Ere

Escadre

FC

Forces canadiennes

GOSA

Gestion optimisée des systèmes d'armes

LDEC

Liste des données essentielles au contrat

M$

Million de dollars

MDN

Ministère de la Défense nationale

PFD

Prix forfaitaire définitif

PMPA

Programme de modernisation progressive de l'Aurora

POA

Plan opérationnel annuel

PRAC

Pièces de rechange faisant l’objet d’avances comptables

PRFE

Pièces de révision fournies par l'État

SAFC

Système d'approvisionnement des Forces canadiennes

SIGRD

Système d’information de la gestion des ressources de la Défense

SIGMA

Système d'information de gestion sur la maintenance des aéronefs

SMA(Mat)

Sous‑ministre adjoint (Matériels)

S. O.

Sans objet

SOSA

Soutien optimisé des systèmes d'armes

RAQDN

Représentant de l'assurance de la qualité de la Défense nationale

R et R

Réparation et révision

TPSGC

Travaux publics et Services gouvernementaux Canada

Sommaire des résultats

Évaluation globale

Bien que le soutien en service du marché d’avionique de SOSA ait été amélioré depuis l’octroi du marché, en 2005, il existe certains éléments du marché où le rapport qualité‑prix peut être amélioré.

Un marché d’avionique de soutien optimisé des systèmes d’armes (SOSA) du CP‑140 Aurora, au montant de 343 millions de dollars (M$), a été octroyé en juin 2005 afin de fournir un soutien en service aux 21 avions de la flotte d’aéronefs de patrouille maritime. En vertu du concept opérationnel du SOSA, on attribue à l’entrepreneur principal des responsabilités accrues visant à mettre en œuvre les options de soutien les plus économiques, les plus aptes au vol et les plus optimisées qui soient. Cet accroissement de la portée, qui devait se produire au cours des trois premières années du contrat, a été prolongé à huit ans étant donné qu’il s’agissait du premier parc d’aéronefs des Forces canadiennes (FC) à faire l’objet d’une transformation opérationnelle d’envergure. À partir des résultats d’une analyse des risques de contrats et d’une vérification d’un échantillon de marchés, le présent contrat a été inclus dans le plan de vérification axé sur les risques du Chef – Service d’examen (CS Ex)                                                                                                                                                     La vérification avait pour but d’évaluer si les pratiques de gestion du risque, les structures de gouvernance et les contrôles internes sont en place pour assurer la gestion du contrat et maximiser l’optimisation des ressources.

Constatations et recommandations

Gestion financière.                                                                                                                                                                                                                                                 1                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                   En ce qui a trait aux 43 autorisations de tâches vérifiées, certaines comportaient des dates de livraison inexactes alors que d’autres comportaient des excédents de dépenses dus, en partie, à des modifications du système financier.

Il est recommandé que TPSGC                                                                                                                                                                                 et que la surveillance du MDN à l’égard des autorisations de tâches et de la certification des paiements soit améliorée.

Modalités contractuelles. Bien que le rendement du soutien en service ait été amélioré, la base des paiements des travaux de réparation et de révision (R et R) n’a pas favorisé l’optimisation des ressources. En vertu de la politique du MDN2 40 p. 100 des paiements relatifs aux marchés de SOSA sont à prix forfaitaire définitif (PFD) en regard des travaux bien établis.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            

Il est recommandé que le risque associé à la base de paiement des travaux de R et R                                                                                                                                                                                                                          

Gestion du matériel. Ce ne sont pas tous les contrôles qui étaient en place pour optimiser la gestion efficace du matériel propre à l’avionique du CP‑140 Aurora.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     3                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     La vérification a révélé que 4 510 articles propres à l’avionique du CP‑140 devaient encore être transférés à l’entrepreneur, à titre de gestionnaire désigné de l’approvisionnement, aux 12 313 articles prévus au moment de la vérification, ce qui représente une augmentation de 37 p. 100.

Afin d’assurer le plus efficacement possible la gestion du matériel du MDN,                                                                                                                                                                                                                                                                                                    

Objectif de réduction des coûts. Avant la fin de la période de transition, le contrat nécessite des économies de l’ordre de 15 p. 100, fondées sur le coût des activités récurrentes de l’avionique du CP‑140 à la fin du contrat. Chaque année, des révisions étaient nécessaires pour les activités fonctionnelles originales de base et les coûts réels afin de déterminer si les économies de 15 p. 100 étaient atteintes.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    

Il est recommandé de modifier la base de paiement du contrat de manière à refléter avec précision les activités de référence des coûts                                                                                                                                                                                                                

En conclusion, l’exercice de l’ensemble des contrôles de gestion du matériel et du contrat peut améliorer l’optimisation des ressources.

Nota : Une liste plus détaillée des recommandations du Chef – Service d’examen (CS Ex) et des réponses de la direction figure à l’annexe A – Plan d’action de la direction.

Introduction

Justification de la vérification

Compte tenu du grand nombre de marchés actifs au MDN, le CS Ex effectue régulièrement une analyse fondée sur le risque afin de choisir les marchés axés sur les risques à inclure dans le plan de vérification. Afin de déterminer les contrats qui présentent des risques élevés, le CS Ex a effectué une analyse de risque4 de 8 932 marchés actifs d’une valeur totale 25,4 milliards de dollars. Les résultats ont révélé que le marché d’avionique de SOSA du CP‑140 est l’un des 47 marchés présentant les risques les plus élevés à avoir été examiné plus tard dans le cadre de la vérification des conditions de paiement contractuelles du CS Ex. Pour chaque marché, un échantillon de paiement a été examiné afin de déterminer les problèmes contractuels systémiques.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          

Contexte

Flotte d’aéronefs de patrouille maritime. Le marché offre un soutien en service à une flotte de 18 aéronefs Aurora CP‑140 acquis en 1981 et de trois aéronefs Arcturus CP‑140 acquis en 1993. Au moment de l’octroi du marché, ces avions volaient 9 766 heures par année. En 2015, la flotte sera réduite à onze aéronefs avec un contingent annuel d'heures de vol (CAHV) de 7 000 heures. Bien que l’espérance de vie de l’équipement de la flotte devait aller jusqu’en 2010, elle sera prolongée jusqu’en 2025. Il y avait 84 systèmes d’avionique à bord des aéronefs et cinq simulateurs au sol à la fin du marché. Le Programme de modernisation progressive de l'Aurora (PMPA) vise à remplacer 43 systèmes d’avionique périmés dans le cadre d’un programme en trois étapes, de 2005 à 2015.5                                                                                                                                                        

Marché d’avionique de SOSA. Le marché d’avionique de SOSA de dix ans, octroyé par voie concurrentielle, d’une valeur de 343,2 M$, a été attribué à un seul soumissionnaire, en juin 2005. Il s’agit d’un marché axé sur le rendement, comportant dix options d’un an pouvant être attribuées à titre de mesure incitative. L’entrepreneur en avionique de SOSA offre six types de service pour la flotte et les installations terrestres : la gestion du programme, le soutien logistique intégré, le soutien du matériel, le soutien de la maintenance, le soutien technique et le soutien du PMPA pour la flotte de 21 aéronefs de patrouille maritime.

Période de transition contractuelle

Le marché comprend une période de transition de trois ans permettant à l’entrepreneur d’accroître graduellement l’ampleur des travaux lorsque le MDN n’a plus avantage à le faire et d’assurer une plus grande efficacité grâce au regroupement d’autres marchés d’avionique du CP‑140. Au moment de la vérification,                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    

  •                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  
  •                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  
  •                                                                                                                                                                                                                                              
  •                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        
  •                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        

Objectif

L’objectif de la vérification consistait à évaluer si des pratiques de gestion des risques, des structures de gouvernance et des commandes internes étaient en place pour administrer efficacement le marché et maximiser l’optimisation des ressources.

Portée

La portée de la vérification incluait ce qui suit :

  • l’attribution du marché et la gestion du marché d’avionique de SOSA actuel du CP‑140; 
  • les paiements d’échantillons de vérification d’une valeur de 148,5 M$ sur des dépenses de 156 M$ de juin 2005 à mars 2012.

Méthodologie

Les résultats de la vérification reposent sur ce qui suit :

  • examen de la documentation relative au marché, les contrats de sous‑traitance, les rapports et les produits livrables de l’entrepreneur, les demandes mensuelles de paiement partiel, les factures mensuelles et la documentation connexe;
  • entrevues avec le personnel clé du Directeur – Gestion du programme d’équipement aérospatial (Maritime) (DPEAGM), de TPSGC, du Directeur – Obtention (Aérospatiale) (DOA) et du Directeur – Gestion opérationnelle de l'équipement aérospatial (DEAGO);
  • analyse des données du Système de comptabilité financière et de gestion, du Système d’information de la gestion des ressources de la Défense (SIGRD), du Système de catalogage du gouvernement canadien, du SAFC et du Manuel des coûts standard; 
  • travail sur le terrain à la 14e Ere Greenwood et à l’installation de R et R à Halifax, en Nouvelle‑Écosse.

Critères

On trouve les critères de la vérification à l’annexe B.

Énoncé de conformité

Les constatations et conclusions de la vérification contenues dans le présent rapport reposent sur des preuves suffisantes et appropriées recueillies conformément aux procédures qui respectent les Normes internationales pour la pratique professionnelle de la vérification interne de l’Institute of Internal Auditors. La vérification respecte ainsi les Normes relatives à la vérification interne au sein du gouvernement du Canada, telle qu’appuyée par les résultats de l’assurance de la qualité et du programme d’amélioration. Les opinions exprimées dans le présent rapport reposent sur des conditions qui existaient au moment de la vérification et ne s’appliquent qu’au volet examiné.

Constatations et recommandations

Gestion financière

Il y avait certaines lacunes de contrôle dans                                                                                                                                                                  les autorisations de tâches du MDN et les certifications des paiements.

Taux de la sous‑traitance

Pratiques exemplaires

  •                                                                                                       6                                                                                                          
  •                                                                                                                                                

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                7

Autorisations de tâches

Base de paiement.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Le marché d’avionique de SOSA nécessite, pour chaque année financière, une estimation des travaux et des coûts proposée par l’entrepreneur et approuvée par le MDN. C’est ce qui s’appelle le Plan opérationnel annuel (POA). Comme l’indique le tableau 1, les travaux relatifs aux activités de référence ont été de                  pour les sept premières années du marché (POA 1 à 7),                                                                                                                                                  Le reste des dépenses de                a fait l’objet d’autorisations de tâches et de paiements progressifs mensuels.                                                                                 8                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               L’augmentation des autorisations de tâches requiert davantage de pièces justificatives pour les demandes de remboursement partiel et augmentera de manière importante la charge de travail relative à l’attestation des paiements.

Tableau 1. Mouvement de trésorerie du marché.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          

Resume du tableau

La plupart du contenu de ce tableau a été expurgé. Ce tableau compare les montants réels des trois marchés aux estimations projetées des années financières de 2005‑2006 à 2011‑2012. La dernière colonne renferme les totaux des valeurs réelles et estimées. Veuillez lire la colonne de gauche jusqu’au bas pour déterminer les projets et chacune des rangées pour cerner les montants en millions de dollars des années financières du marché.

 

Catégories de travauxRéel (M$)Estimation (M$)Total (M$)
Année du marché : POA 1 à 7Année du marché : POA 8 à 10Année du marché : POA 11Année du marché : POA 1 à 11
AF 2005/2006 à AF 2011/2012AF 2012/13 à AF 2014/15AF 2015/16AF 2005/2006 à AF 2015/2016
Total                                            
Travail relatif aux activités de référence                                          
                                                                             
                                                                           

Coût et calendrier des tâches. Au moment de la vérification, il y avait eu 43 autorisations de tâches approuvées avec des paiements                                       À cause, en partie, des changements au système financier en 2009, les observations suivantes ont été formulées :

  •                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      
  •                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              

Attestations des paiements

Les autorisations de tâches nécessitaient des pièces justificatives détaillées avec chaque demande de remboursement mensuelle.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        

Bien que les dix demandes sans signature semblent légitimes, les contrôles doivent être améliorés à cet égard au cours des années à venir                                                                                                                                                            

Rapprochement de fin d’exercice. Le contrat requiert un rapprochement de fin d’exercice de tous les travaux relatifs aux activités de référence à soumettre par l’entrepreneur, 9 à l’exception des éléments PFD.                                                                                                                         Afin de valider le rapprochement de l’entrepreneur chaque année, une vérification après‑paiement d’un échantillon dirigé                                     a été réalisée sur quatre ans par l’État.                                                                                                                                                 La stratégie d’échantillonnage de la vérification après‑paiement aurait pu profiter du fait d’être axée sur les risques.                                                                                                                                                                                                                                                  

Frais d’acquisition.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                       

Recommendation

1.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  

BPR : SMA(Mat)

Modalités contractuelles

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Des modifications contractuelles ont été nécessaires pour ajouter de la clarté à la base de paiement et mettre à jour le contenu des rapports de l’entrepreneur.

Réparations prévues par rapport aux réparations réelles

Pratiques exemplaires

  •                                                                                                                                      
  •                                                                                                                                                                                                                                  
  •                                                                                                                                                                                    
  •                                                                                                                                                                                        

Pour chaque POA, le marché offre une souplesse permettant de déterminer                                                                                                                                                                                                                                         Bien que la politique de la DGGPEA requière que 40 p. 100 des paiements soient à PFD lorsque le travail récurrent est bien établi,10                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                       Toutefois, comme il est indiqué dans le tableau 4 de l’annexe C :

  •                                                                                                                                                                                
  •                                                                                                                                                                                                                                                                                                 Le passage aux 24 nouveaux systèmes d’avionique du bloc III qui doit être achevé au cours de l’AF 2014‑2015 rendra encore plus difficile la prévision des travaux de R et R;
  •                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      
  •                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         11                                                                                                                              

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     

Base de la clarté des paiements  

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                A la suite de la vérification, la base des paiements a récemment été modifiée.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            

Contenu des rapports du marché

                                                                                                                                                                                                                                                                                          Quatre des rapports renfermaient des activités mensuelles et l’avancement des services techniques des travaux de R et R ainsi que des publications utilisées pour surveiller l’avancement des travaux. Les deux autres rapports portaient sur le plan de gestion des projets présentant l’organisation et les fonctions de l’entrepreneur et les POA.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                

Afin de rationaliser la fréquence des rapports de routine produits chaque année par l’entrepreneur, le nombre de rapports a été réduit de 71 à 29 en octobre 2009. Les rapports d’avancement mensuels relatifs aux travaux de R et R, au soutien technique et aux publications, ont été réunis dans le rapport mensuel d’activités. Toutefois,                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                       Le format original de ces rapports d’avancement est toujours le même et doit être mis à jour.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

Recommendation

2.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            

BPR : SMA(Mat)

Gestion du matériel

Les contrôles d’inventaire ne sont pas tous en place pour optimiser la gestion du matériel propre à l’avionique du CP‑140 Aurora.

Pratiques exemplaires

  • La prise d’inventaire du matériel détenu par le MDN se faisait en totalité tous les deux ans.
  • Le transfert graduel des pièces de rechange d’avionique à l’entrepreneur en SOSA a validé l’analyse de rentabilité relative à la transition de la fonction d’approvisionnement.

Depuis 2009, il y a eu, une transition graduelle de la gestion du matériel d’avionique du CP‑140 à l’entrepreneur en SOSA de l’avionique du CP‑140. Au moment de la vérification, 6 739 articles de dépôt des FC, antérieurement gérés par les gestionnaires d’approvisionnement internes du MDN, ont été transférés à l’entrepreneur en SOSA. Comme l’indique le tableau 2, il y a une valeur de 204 M$ en pièces de rechange dans les dépôts des FC ainsi que dans les entrepôts des 14e et 19e Escadre (Ere) à l’appui de la flotte d’aéronefs CP‑140 Aurora. Un lot supplémentaire de 3 996 articles de dépôt sera transféré à l’entrepreneur à l’intérieur du POA 8. En outre, plus de 14 000 articles de l’inventaire du MDN, d’une valeur de 64 M$, est sous la garde de l’entrepreneur.

Tableau 2. Inventaire du MDN géré en vertu du marché d’avionique de SOSA (au 31 mars 2012). Les dépôts des FC, les entrepôts des 14e et 19e Ere continuent d’être gérés par le MDN, mais l’entrepreneur est désormais responsable de l’acquisition, de l’aliénation et de l’établissement des seuils de commande des dépôts qui approvisionnent les escadres.

Légende :

S.O. – Sans objet

Resume du tableau

Ce tableau renferme les articles et leur valeur en millions de dollars aux dépôts d’approvisionnement, à la 14e et à la 19e Escadre, et ceux que conservent les entrepreneurs. Les précisions relatives au stock se trouvent dans la colonne de gauche. La dernière rangée renferme le nombre d’articles et la valeur des stocks.

 

Précisionssur le stockArticles - Dépôts d’approvisionnementValeur des stocks - Dépôts d’approvisionnementArticles - 14e et 19e EreValeurdes stocks - 14e et 19e EreArticles détenus par l’entrepreneurValeurs - Articles détenus par l’entrepreneur
Total[13] 10,735 $180 4,063 $67 14,317 $64
Géré par l’entrepreneur en SOSA 6,739 $158 1,740 $46 S.O. S.O.
À transférer 3,996 $22 2,323 $21 S.O. S.O.
Inventaire du MDN détenu par l’entrepreneur[12] S.O. S.O. S.O. S.O. 14,317 $64

Paramètres du niveau d’inventaire

Afin de s’assurer qu’il y a suffisamment de réserves en stock pour satisfaire aux exigences opérationnelles, les paramètres du niveau d’inventaire du SAFC doivent être totalement utilisés. Les paramètres du niveau d’inventaire, comme les quantités maximales/minimales et les seuils de commande/quantités de réapprovisionnement, génèrent des demandes automatiques dans le SAFC et dans les listes de besoins en matériel relatives à des mesures d’acquisition. Toutefois,                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                             Les paramètres maximum/minimum aux deux entrepôts des escadres sont établis par le MDN, même s’ils ont des répercussions sur les mesures incitatives de rendement de l’entrepreneur.

Tableau 3. Paramètres de l’inventaire des articles à usage élevé de l’avionique du CP‑140.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                

Légende :

S.O. – Sans objet

Resume du tableau

Ce tableau renferme les articles sans paramètre d’inventaire par emplacement et ceux dont les entrepreneurs sont responsables. À chaque emplacement dans la colonne de gauche, veuillez lire les autres points de la rangée afin de cerner les articles à usage élevé, le nombre d’articles à usage élevé sans seuil de commande ni quantité de réapprovisionnement, le nombre d’articles à usage élevé sans maximum ou minimum et le pourcentage sans les paramètres déjà mentionnés à chaque emplacement. Le pourcentage moyen des articles sans paramètre d’inventaire (dans la colonne de droite) est de                      .

 

EmplacementArticles à usage élevéArticles sans seuilde commandeni quantité de réapprovisionnementArticles sans maximum/minimumPourcentagesans paramètre
Dépôts des FC                        
14e et 19e Ere                        
CPRE                        

Gestion d’articles d’avionique particuliers

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Afin d’assurer un point central relatif à la responsabilité de la gestion de l’inventaire, l’entrepreneur en SOSA « doit inclure toutes les pièces particulières et communes de la flotte/du système dont la flotte/le système est l’utilisateur principal »  14 En conséquence, il y a 12 969 articles propres à l’avionique du CP‑140 dans la base de données du Système de catalogage du gouvernement canadien, susceptibles d’être gérés par l’entrepreneur en SOSA. On a observé ce qui suit :

  • 6 704 articles uniques ont été gérés par les gestionnaires de l’approvisionnement de l’entrepreneur, mais 797 de ces articles d’avionique, d’une valeur de 4,4 M$, se trouvaient dans des entrepôts qui n’étaient pas réservés à la flotte de CP‑140 Aurora.
  • Jusqu’à 4 510 des 12 969 articles particuliers continueront d’être gérés par les gestionnaires de l’approvisionnement du MDN,                                                                                                                                                                                                         i un article propre au CP‑140 est géré par un gestionnaire de l’approvisionnement du MDN, l’entrepreneur en SOSA                                                                                                                                                                                                                                                                                                        

Code de priorité des réparations (CPR)

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  15                                                                                                                                                                                                     16                                                                                                                                                                                                                                              

Usage nul

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Presque tous les articles à usage nul ont été catalogués avant l’attribution du marché d’avionique de SOSA et, en conséquence, pourraient être de vieilles pièces de rechange qui ne sont plus utilisées à cause du PMPA. Le Ministère a comme priorité d’éliminer les forts volumes de stock excédentaire avant de s’occuper des petits volumes d’articles périmés comme les articles d’avionique.

Établissement des prix d’articles non catalogués

L’inventaire du MDN géré par l’entrepreneur comprend les PRAC, les PRFE et les stocks en consignation (d’une valeur de 4,3 M$17) qui ne sont pas consignés dans le SAFC. L’entrepreneur a l’obligation de fournir au MDN des rapports annuels de prise d’inventaire sur ces articles étant donné que ces articles ne paraissent pas dans le SAFC.                                                                                                                            

  •                                                                                                                                            
  •                                                                                                                                                  

                                                                                                                                                                                                                                                            Les renseignements relatifs à l’établissement des prix pour la valeur de l’inventaire sous la garde de l’entrepreneur sont importants pour la gouvernance des biens appartenant à l’État.

Révision de l’inventaire de l’entrepreneur

L’entrepreneur doit obtenir l’approbation du représentant résident de l'assurance de la qualité de la Défense nationale (RAQDN) pour toutes transactions relatives à la révision de l’inventaire du MDN géré par l’entrepreneur, résultant des écarts au niveau de la prise d’inventaire et des dossiers de systèmes.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      certaines surveillances des contrôles par le MDN sont nécessaires. Il y a certains contrôles, comme les niveaux maximum/minimum aux entrepôts des escadres, qui doivent être dévolus à l’entrepreneur afin d’assurer une responsabilité claire. 

Recommendation

3. Afin d’assurer la gestion la plus efficace possible des biens du MDN, le réglage du niveau d’inventaire, la désignation du gestionnaire de l’approvisionnement, les codes de priorité des réparations, l’usage nul, l’établissement des prix et les contrôles des révisions de l’inventaire des stocks de l’avionique du CP‑140 Aurora doivent être entièrement réalisés.

BPR : SMA(Mat)

Objectif de réduction des coûts

En raison du roulement et des pénuries de personnel, des redressements au coût de référence et aux coûts réels annuels des travaux récurrents de l’avionique du CP‑140 étaient nécessaires afin de déterminer si l’objectif de réduction des coûts de 15 p. 100 était atteignable avant la fin de la période de transition. 

Pratiques exemplaires

  • Concernant les redressements annuels du coût de référence original,                                                                                                           un facteur de vieillissement des aéronefs de                                et sur un CAHV planifié par rapport à un facteur de                                                      
  • En mai 2008 et en février 2012,                                                                                                                                                                                                

Objectif de réduction

                                                                                                                      de 15 p. 100 des coûts récurrents de maintenance annuelle, cet objectif a été établi pour tous les marchés SOSA de la Force aérienne en 2003. En conséquence, le marché de SOSA de l’avionique du CP‑140 nécessitait une réduction des coûts de soutien annuels de la flotte, en 2004, d’au moins 15 p. 100 à l’intérieur d’une période de transition de trois ans. En raison des retards dans le transfert de la portée à l’entrepreneur, cette période a été prolongée                       Sans un outil efficace d’établissement des coûts fondé sur les activités,                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        

Coût de référence des activités

La base de paiement du marché a établi une liste d’autorisations de tâches à inclure dans le calcul du coût de référence des activités ou à exclure de ce calcul.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         Afin de déterminer si le montant des économies visées pour la période de transition a été atteint, des définitions précises des activités de référence liées aux autorisations de tâches sont nécessaires. Autrement, le coût de référence ne peut être ajusté avec précision et les coûts réels ne peuvent être consignés.

Coût de référence des redressements

Avant l’attribution du marché, le coût de référence 2004 du MDN reflétait les coûts de soutien annuels de la flotte du gouvernement relativement à l’avionique du CP‑140 associés à l’acquisition nationale, au personnel du gouvernement, au logement, aux opérations, à la maintenance, à la distribution et à l’entreposage. Les données de base devaient être examinées et actualisées par le MDN, et réciproquement acceptées par l’entrepreneur, au moins une fois par année, afin de s’assurer qu’elles demeurent appropriées à l’ensemble de la portée du marché de SOSA. Toutefois, en raison du roulement et des pénuries de personnel, le coût de référence et les coûts réels n’ont été ajustés que jusqu’à l’AF 2008‑2009, au début de la vérification. À partir de la vérification des estimations d’économies du MDN récemment calculées jusqu’à l’AF 2010‑2011, les redressements suivants ont été apportés au coût de référence de 36,6 M$ :

  • inclusion du                                               de 2e           du MDN d’un montant récurrent de 3,0 M$18                                                                                                          
  • retrait du système non récurrent d'analyse en temps comprimé, d’une valeur de               comme activité de référence;
  • correction des facteurs d’inflation s’élevant à une révision à la baisse de              
  • diminution de                   des coûts relatifs au personnel de base.

L’effet net de ces révisions a été                                                                                                                                                                                                            

Mesures incitatives au profit d’économies relatives au partage des coûts

À la fin de la période de transition, le marché offre                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        

La nature de certaines autorisations de tâche n’a pas été consignée avec exactitude dans la base de paiement. Ceci a ajouté à la complexité de la révision du coût de référence original et des coûts réels.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  

Recommendation

4.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                

BPR : SMA(Mat)

Mesure du rendement

Certains indicateurs de rendement proposés par l’entrepreneur peuvent être révisés afin d’améliorer la mesure des résultats du marché de SOSA.

Pratiques exemplaires

  • L’attribution d’années d’option associées au contrat constitue une mesure incitative efficace pour l’entrepreneur.
  • Des paramètres de rendement ont été établis pour trois ans avant la mise en place de niveaux de service d’objectif, normalisé et de seuil.
  • Une petite mesure incitative de                 a été mise en place jusqu’à l’établissement des mesures du rendement.

Un cadre de mesure du rendement est un élément essentiel du marché de SOSA de l’avionique du CP‑140 pour fournir à l’entrepreneur une mesure incitative relative à l’amélioration du soutien en service.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                   afin d’évaluer l’exécution des 18 objectifs de soutien opérationnel du marché.

Niveaux de service de la mesure du rendement

Au moment de la vérification, on a convenu d’éliminer                                     mesures en regroupant         mesures de rapport                   en         mesures. Des                 mesures de rendement restantes préparées par l’entrepreneur,         ont fait l’objet de suivi et de rapport.                                                                                                                                                                                                                                                                                 Dans le POA 8 (AF 2012‑2013), chaque mesure de rendement a un niveau de service normalisé, un niveau de service d’objectif maximal et un niveau de service de seuil minimal.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      

Nonobstant la différence entre les impacts opérationnels de certaines des mesures de rendement, il devrait y avoir                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  

Définitions de la mesure du rendement

Les définitions des cinq mesures de rendement suivantes pourraient être révisées pour s’assurer que les niveaux de service sont mesurés adéquatement et influencent les résultats escomptés. Certaines mesures sont encore en voie d’élaboration et                                                                                                                                        

  •                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
  •                                                                                                                                                                                                                                                                                                        
  •                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                
  •                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            19
  •                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    

Objectifs de soutien opérationnel

Afin de s’assurer d’atteindre les résultats opérationnels du marché de SOSA, 18 objectifs de soutien opérationnel ont été inclus dans l’énoncé du travail à exécuter. Comme on peut le voir dans le tableau 5 de l’annexe D, les 18 objectifs ont été bien affichés dans le cadre de mesure du rendement. Au moment de la vérification,                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                 Bien que le cadre de la mesure du rendement ait été élaboré pour aider à la réalisation des objectifs de soutien opérationnel, il n’existe aucune preuve d’analyse permettant de déterminer si les objectifs ont été atteints.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           20

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Le rapport mensuel d’activités ne présente qu’une tendance d’un an relativement à la réalisation des objectifs de soutien opérationnel.

Recommendation

5. Continuer de négocier et de mettre en œuvre des définitions améliorées de mesure du rendement et superviser la réalisation des objectifs de soutien opérationnel qui sont encore pertinents.

BPR : SMA(Mat)

Gestion du risque

Les pratiques de gestion des risques du MDN étaient informelles.                                                                                                                                                                                                                                                    

Pratiques exemplaires

  • Des facteurs de risque et des plans d’atténuation ont été demandés dans la demande de propositions SOSA, en 2002.
  • Des risques de sous‑système ont été inclus dans les rapports trimestriels de l’entrepreneur sur la santé. 
  • Le MDN a accès au site Web sur les risques techniques de l’entrepreneur qui comprend les coûts d’atténuation.

Registre des risques du MDN

Pour gérer les risques associés au marché, la Force aérienne a formulé une politique 21 qui requiert, depuis 2008, l’élaboration d’un registre des risques pour tous les marchés de R et R dont le mouvement de trésorerie est supérieur à 30 M$ par année. Ce critère s’appliquera pendant au moins cinq ans du marché d’avionique de SOSA. Au moment de la vérification, il n’existait pas de registre des risques du MDN pour le marché d’avionique de SOSA. En réponse à cette observation, un registre de risques de niveau élevé a récemment été développé pour le programme du CP‑140, dont quatre risques n’étaient pas propres au marché d’avionique de SOSA.

Bien qu’il s’agisse d’une pratique courante pour le MDN 22 d’inclure cinq niveaux de répercussion et de probabilité pour évaluer et classer les risques, le registre des risques du programme du CP‑140 n’en comprend que trois. 

Afin de s’assurer que les objectifs liés à la gestion du marché se réalisent, le registre doit comprendre d’autres risques associés au marché d’avionique de SOSA du CP‑140. À partir de l’évaluation des risques associés à ce contrat, le CS Ex suggère que les risques suivants soient pris en considération :

  •                                                                                                                                                                                                                                                                                                              
  •                                                                                            
  •                                                                                                                                                                                          
  •                                                                                                                                                              
  •                                                                                                                                                                                                                                                                
  •                                                                                                                                                                                                              
  •                                                                                                                                                                                              

Rapport des risques de l’entrepreneur

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                             

  •                                                                                                                                          
  •                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        
  •                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              

D’autres rapports, réunions d’examen de l’avancement des travaux et mesures du rendement atténuent certains des risques techniques SOSA en matière d’avionique. Même si des efforts considérables sont déployés pour identifier et atténuer les risques techniques, le plan de gestion des projets peut être révisé de manière à refléter les pratiques les plus courantes utilisées par l’entrepreneur pour signaler les risques du programme au MDN.

Si la politique de gestion des risques de la Force aérienne avait été réalisée comme il se doit, les plans d’atténuation des risques du marché d’avionique de SOSA auraient pu être élaborés en priorité. Actuellement,                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        

Recommendation

6. Améliorer la gestion des risques en continuant d’alimenter le registre des risques du programme du CP‑140 du MDN avec des risques SOSA propres à l’avionique et                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      

BPR : SMA(Mat)

Conclusion

La vérification a établi que certaines améliorations doivent être apportées aux contrôles de la gestion du marché, de l’inventaire de l’avionique et des risques. Même si le soutien en service du marché d’avionique de SOSA a été amélioré depuis l’attribution du marché en 2005, certains éléments du marché pourraient être améliorés sur le plan de l’optimisation des ressources. À cause de la modernisation en cours des systèmes d’avionique de l’Aurora CP‑140,                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Bien que la fonction de gestion de l’approvisionnement soit encore en transition, il existe certains contrôles de gestion du matériel qui pourraient conduire à une plus grande efficacité de l’inventaire s’ils étaient mis en œuvre intégralement.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    

En réponse aux observations de la vérification, il y a déjà eu certaines améliorations à l’égard de l’identification des risques du marché et des redressements des mesures de rendement de l’entrepreneur. De plus amples efforts relatifs à l’élaboration du registre des risques du MDN et de la négociation des définitions de la mesure du rendement aideront à prévoir les obstacles au programme de l’avionique du CP‑140 et à fournir des mesures incitatives pour améliorer davantage les niveaux de service de l’entrepreneur en SOSA.

Annexe A – Plan d’action de la direction

Gestion financière (importance élevée)

Recommandation du CS Ex

1.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  

Mesure de la direction

Mesure 1.1 –                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        

Mesure 1.2 – En ce qui concerne l’attestation des paiements manquants, toutes les attestations en suspens ont été révisées et les anomalies, corrigées. En outre, l’autorité technique du contrat et l’autorité de l’approvisionnement ont été informées de leurs responsabilités de s’assurer que toutes les attestations sont émises promptement et annotées en conséquence sur les dossiers/documents appropriés.

BPR : SMA(Mat)/DGGPEA/DOA 6

Date cible : Travail terminé

Modalités contractuelles (importance élevée)

Recommandation du CS Ex

2.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              

Mesure de la direction

Mesure 2.1 –                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    

Mesure 2.2 –                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                 Étant donné que ce plan d’action ne requiert aucun changement contractuel particulier ni aucune modification officielle au POA, mais simplement davantage d’attention aux niveaux d’activité proposés de l’entrepreneur, cette mesure est considérée terminée.

BPR : SMA(Mat)/DGGPEA/DOA 6

Date cible : 31 mars 2013

Gestion du matériel (importance élevée)

Recommandation du CS Ex

3.   Afin d’assurer la gestion la plus efficace possible des biens du MDN, le réglage du niveau d’inventaire, la désignation du gestionnaire de l’approvisionnement, les codes de priorité des réparations, l’usage nul, l’établissement des prix et les contrôles des redressements de l’inventaire des stocks de l’avionique du CP‑140 Aurora doivent être entièrement réalisés.

Mesure de la direction

Mesure 3.1 – Le MDN a récemment transféré à l’entrepreneur la totalité de la fonction de gestion de l’approvisionnement en matière d’avionique. Toutes les activités mentionnées dans la recommandation du CS Ex relèvent désormais de la gestion de l’entrepreneur en SOSA.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              y compris la représentation de l’entrepreneur. Ce groupe de travail fait partie de la réunion sur la révision de la maintenance du CP‑140 prévue pour les 29 et 30 novembre 2012. L’entrepreneur est disposé à aider les escadres dans cette activité, s’il y a lieu.

Tous les gestionnaires de l’approvisionnement occupent désormais les installations de l’entrepreneur en rapport avec les biens d’avionique et consomptibles gérés par le DOA 6. Une autre liste d’articles d’avionique, gérés par d’autres codes de gestionnaire de l’approvisionnement ou par d’autres codes d’autorité technique, a été révisée par l’entrepreneur, d’où le transfert éventuel de 2 587 articles supplémentaires.

Des discussions se poursuivent sur l’élaboration d’un paramètre de rendement pour assurer le suivi du stock inactif.                                                                                                                                                                                                                                                                                         Tous les articles réparables sont révisés, minimalement, à leur trimestre de référence et, exceptionnellement, sur demande.

L’évaluation des PRAC et des PRFE est faite chaque année et les observations signalées par le CS Ex sont corrigées. Les redressements de l’inventaire constituent un sous‑produit éventuel de la prise d’inventaire. L’entrepreneur exécute une révision complète tous les deux ans. On a rappelé au RAQDN qu’il devait s’assurer de la disponibilité de la documentation de soutien requise.

BPR : SMA(Mat)/DGGPEA/DOA 6

Date cible : Travail terminé

Objectif de réduction des coûts (importance modérée)

Recommandation du CS Ex

4.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  

Mesure de la direction

Mesure 4.1 – Le DOA 6 demandera officiellement à TPSGC de modifier la base de paiement du contrat                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                

Mesure 4.2 –                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  

BPR : SMA(Mat)/DGGPEA/DOA 6

Date cible : 31 décembre 2012

Mesure du rendement (importance modérée)

Recommandation du CS Ex

5.   Continuer de négocier et de mettre en œuvre des définitions améliorées de mesures du rendement et superviser la réalisation des objectifs de soutien opérationnel qui sont encore pertinents.

Mesure de la direction

Mesure 5.1 L’amélioration des mesures du rendement est un processus permanent qui évolue avec les exigences en matière de soutien opérationnel. Le processus est donc intégré au processus d’élaboration et d’approbation des POA (appendice 8 de l’énoncé du travail à exécuter). Aucune mesure particulière ne fait pas déjà partie des processus d’élaboration des mesures de rendement et d’élaboration des POA. En conséquence, la mesure est terminée.

Mesure 5.2 –                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           Les exigences de soutien opérationnel sont des objectifs collectifs qui s’appliquent à toutes les sections du programme SOSA des CP‑140. À ce titre, elles font également partie du                                                                                  Compte tenu de leur caractère stratégique, il est approprié de réviser leur réalisation (ou non‑réalisation) au début du processus d’élaboration des POA, ce qui comprend également l’élaboration du plan à long terme.

BPR : SMA(Mat)/DGGPEA/DPEAGM 2

Date cible : 31 décembre 2012

Gestion des risques (importance modérée)

Recommandation du CS Ex

6.   Améliorer la gestion des risques en continuant d’alimenter le registre des risques du programme du CP‑140 du MDN avec des risques SOSA propres à l’avionique et                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      

Mesure de la direction

Mesure 6.1 –                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        

Mesure 6.2 – Le MDN/DPEAGM continuera d’améliorer et d’élargir son registre de gestion des risques de manière à refléter les risques propres au programme d’avionique. Le DPEAGM 2 a apporté des changements au registre des risques afin de consigner les résultats de chaque examen et de classer les risques à l’aide d’un système de pointage simplifié des risques de sorte que les articles à risque élevé et leurs stratégies associées d’atténuation des risques puissent être cernés. Mesure terminée.

BPR : SMA(Mat)/DGGPEA/DPEAGM 2

Date cible : Travail terminé

Annexe B – Critères de vérification

Objectif

Évaluer si les pratiques de gestion des risques, les structures de gouvernance et les contrôles internes sont en place pour gérer efficacement le contrat et maximiser l’optimisation des ressources.

Critères

  • Les rôles et responsabilités du personnel de gestion des contrats sont adéquats pour assurer la surveillance et un processus de surveillance adéquat, composé de renseignements précis pour la prise de décisions.23 est en place.
  • La gestion financière est conforme à la Loi sur la gestion des finances publiques et à la Politique sur les marchés du Conseil du Trésor, MDN et AF9000.24
  • Les biens du MDN sont protégés/comptabilisés et gérés efficacement.25
  • Le marché renferme des articles appropriés pour faire en sorte que les risques pour l’État soient minimisés.26
  • Le marché et sa gestion satisfont aux objectifs de soutien opérationnel consistant à obtenir une attestation de navigabilité, des coûts réduits de soutien en service et des résultats de rendement améliorés relativement au soutien du cycle de vie.27
  • Les risques sont cernés, évalués, classés, atténués, quantifiés en fonction de l’incidence financière et communiqués conformément à la politique pertinente et aux pratiques exemplaires.28

Source

  • Les contrôles de gestion de base : un guide à l’intention des vérificateurs internes.

Annexe C – Écarts relatifs aux travaux de réparation et de révision

Tableau 4. Analyse des écarts dans les travaux de R et R. En moyenne, le CAHV réel était de 6 p. 100 moindre que ce qui a été prévu.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          

Resume du tableau

La première colonne représente les activités qui ont des incidences sur les travaux de R et R. Veuillez lire la colonne jusqu’au bas et chacune des rangées afin de déterminer la valeur de chaque activité énumérée à chaque POA.

 

Activités prévueset réellesPOA 4AF 2008‑2009POA 5AF 2009‑2010POA 6AF 2010‑2011POA 7AF 2011‑2012POA 8AF 2012‑2013
CAHV prévu                                                  
CAHV réel                                          
Variation du CAHV                                          
Réparations prévues                                                  
Réparations réelles                                          
Variation des réparations                                                
Arriéré des réparations prévues                              
Arriéré des réparations réelles                          
Variation de l’arriéré des réparations                                          
Prix (M$)                                                  
Coûts variables -49 % (M$)                                                  

Annexe D – Objectifs de soutien opérationnel

Tableau 5. État des objectifs de soutien opérationnel.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  

Resume du tableau

La première colonne renferme les 18 objectifs de soutien opérationnel. À chaque objectif, veuillez lire les autres points de la rangée afin de déterminer les mesures de rendement et l’état de l’objectif : totalement satisfait, partiellement satisfait ou à déterminer. 

 

NoObjectifs de soutien opérationnel Mesures du rendementÉtat
1. Simplifier la gestion, la planification et l’établissement des rapports des systèmes d’armes.   S.O. (réduire le nombre de rapports)                                        
2. Améliorer la qualité, l’exactitude et la rapidité des rapports. (B7) Exactitude des publications*
(D2) Données précises du SIGMA*
                                       
3. Améliorer la visibilité des biens. S.O. (service d’assistance 24 h)                                        
4. Réduire les efforts visant à exécuter le programme, accepter les LDEC.  S.O. (site Web SOSA)                                        
5. Améliorer la fiabilité, la maintenabilité et la soutenabilité de l’équipement. (B3) Couleur rouge attribuée au système                                        
6. Réduire le temps d’arrêt pour la maintenance des aéronefs et de l’équipement. (B1) Maintien des biens positionnés (demande prioritaire – DP)                                        
7. Réduire le temps des tâches techniques, des changements à la conception, des modifications. (D1) Exactitude des réparations (Défaillance avant l’installation)                                        
8. Réduire le temps de distribution des publications. (B5) Publications bilingues
(B6) Publications unilingues
                                       
9. Réduire le temps de traiter l’équipement réparable. (D3) Temps de réparation
des biens*
                                                                                                                   
10. Réduire le taux de pénurie du matériel. (C1) Achat par commande recommandée*                                        
11. Réduire le temps de réponse relativement à la pénurie du matériel. (B2) Approvisionnement systémique (répéter DP)                                        
12. Réduire les niveaux d’inventaire. (D4) Usage nul de l’inventaire*
(C4) Efficacité de l’inventaire*
                                                                         
13. Réduire les articles à long délai d’approvisionnement et à pénurie importante. (C2) Satisfaire aux DP PR1
(C3) Satisfaire aux DP PR2*
                                                                                                     
14. Optimiser les programmes préventifs de maintenance correctrice. S.O. (maintenance de 2e ligne, désormais de 3e ligne)                                        
15. Optimiser les plans de soutien logistique. S.O. (cas non justifiés de fermer des dépôts)                                        
16. Réduire le temps de traitement des demandes opérationnelles et techniques. (E1) Quantité des demandes de services
(E2) Rapidité des demandes de services
                       
17. Réduire les risques techniques de navigabilité. (B4) Couleur jaune attribuée au système *                                        
18. Soutien à l’intérieur des ressources du budget de l’année. (A1) Exécution générale du POA
(A2) Objectifs financiers
                                                                                                                       

 

___________________________________________________________________________________________________________________________

Note de bas de page 1                                                                                                                                                                                                                                    

Note de bas de page 2 Orientation du Programme de gestion optimisée des systèmes d'armes, « La voie à suivre », directive du Directeur général – Gestion du programme d'équipement aérospatial (DGGPEA), janvier 2010

Note de bas de page 3                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          

Note de bas de page 4 Analyse du CS Ex des risques des contrats, octobre 2009

Note de bas de page 5                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    

Note de bas de page 6 Les travaux relatifs aux activités de référence sont les services annuels récurrents qui ont été fournis par l’entrepreneur depuis l’attribution du contrat

Note de bas de page 7                                                                                                                                                

Note de bas de page 8                                                                                                                                                                                                                                                  

Note de bas de page 9 Environ 52 p. 100 du paiement mensuel total ferme dans le POA 8

Note de bas de page 10 Directive du DGGPEA, SOSA – « La voie à suivre », version 27, 12 janvier 2010.

Note de bas de page 11                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    

Note de bas de page 12 Comprend les PRAC, les pièces de révision fournies par l'État (PRFE), les comptes du matériel réparable (CMR), un compte des pièces de rechange de l’entrepreneur (CPRE) et des stocks sous caution confiés aux principaux sous‑traitants. Les PRAC, les PRFE et les stocks sous caution d’une valeur de 4,3 M$ ne représentent pas la valeur réelle étant donné que les articles sont sous‑évalués

Note de bas de page 13 Les mêmes articles se trouvent à des endroits différents dans les tableaux 2 et 3.

Note de bas de page 14 Gestionnaire du programme des évacuations sanitaires aériennes, Orientation du Programme SOSA – « La voie à suivre » (version préliminaire révisée), 10 janvier 2012

Note de bas de page 15                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      

Note de bas de page 16                                                                                                                                                                                

Note de bas de page 17                                                                                                                                                                    

Note de bas de page 18 Plus tard ajusté à 4,6 M$ afin d’inclure la paye des spécialistes

Note de bas de page 19                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              

Note de bas de page 20                                                                                                                                                                                                                          

Note de bas de page 21 Force aérienne 9000, Équipe de gestion de l’engagement 06003, octobre 2008.

Note de bas de page 22 Lignes directrices du MDN relatives à la gestion des risques, janvier 2007, Guide d’analyse des risques du réseau du savoir (KNet) du SMA(Mat), septembre 2005

Note de bas de page 23 -2, G-6, AC-1, AC-2, AC-3.

Note de bas de page 24 ST-7, ST-10, ST-12, ST-13, ST-15, ST-18, ST-20, RP-3

Note de bas de page 25 ST-8, ST-9, ST-14.

Note de bas de page 26 ST-22, RP-2.

Note de bas de page 27 ST-16, RP-1, RP-2, RP-3.

Note de bas de page 28 RM-2, RM-4, RM-5, RM-6.

Date de modification :