Réaction du ministère de la Défense nationale au rapport du Conseil national de recherche : « Modification de l'énoncé du besoin opérationnel pour les ASAR »

Dans le cadre de la Stratégie de défense « Le Canada d’abord », le gouvernement du Canada s’est engagé à renouveler sa flotte d’avions de recherche et sauvetage (ASAR). En faisant l’acquisition de ces ASAR, le Canada contribue directement à sauver de nombreuses vies. En effet, les ASAR constituent un élément essentiel du système de recherche et sauvetage.

En juillet 2009, le gouvernement du Canada a demandé aux représentants de l’industrie de fournir de la rétroaction quant aux principaux facteurs dont il faut tenir compte en ce qui concerne les exigences relatives aux ASAR. Le MDN, Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC) et Industrie Canada (IC) ont examiné minutieusement les réponses de l’industrie aérospatiale. Cet exercice a permis au gouvernement de démontrer qu’il est résolu à dialoguer ouvertement avec le secteur privé. Il a permis aussi d’évaluer la capacité de l’industrie canadienne à soutenir l’acquisition d’une nouvelle flotte.

À la suite de la consultation menée auprès de représentants de l’industrie aérospatiale, le gouvernement a demandé au Conseil national de recherches du Canada (CNRC) d’entreprendre un examen indépendant de l’énoncé des besoins opérationnels (EBO) des ASAR, dont la première version a été rédigée en 2004. Dans son rapport, le CNRC recommandait notamment d’apporter des améliorations aux exigences techniques, ainsi qu’aux hypothèses et contraintes sur lesquelles se fondent ces exigences.

Le CNRC a rendu son rapport définitif au printemps de 2010, à la suite de quoi des représentants du MDN, de TPSGC et d’IC en ont examiné les conclusions et les recommandations. Le contenu du rapport et la rétroaction fournie par les représentants de l’industrie s’ajoutent aux efforts déployés par le MDN en vue de trouver la solution qui convient le mieux à l’environnement complexe du Canada en matière de SAR.

À la lumière de ce rapport, la Force aérienne en est à modifier l’énoncé des besoins relatif à l’achat d’un nouvel ASAR pour les Forces canadiennes, et mène actuellement des recherches plus poussées sur le facteur humain en ce qui concerne les tâches que doivent exécuter en vol les techniciens en recherche et sauvetage.

Vous trouverez ci-joint le rapport définitif du Conseil national de recherches du Canada (CNRC) sur l’examen de l’énoncé des besoins relatif aux avions de recherche et de sauvetage (ASAR).

Rapport du CNRC pour 2010

 

Date de modification :