Commodore Geneviève Bernatchez, CD - Biographie

Juge-avocat général des Forces armées canadiennes

Née à Gaspé, au Québec, Commodore Bernatchez s'est enrôlée dans la Réserve navale canadienne en 1987 au Navire Canadien de Sa Majesté DONNACONA (Montréal) et a obtenu le certificat de chef de quart en qualité d'officier des opérations maritimes, à une époque où la Marine initiait les femmes aux armes de combat. Au cours de ses dix années dans la Réserve navale, le Commodore Bernatchez a fièrement servi à divers postes de commandement, d'état- major et d'instructeur.

En 1997, Commodore Bernatchez a transféré dans la Force régulière et est entrée au service du Cabinet du Juge avocat général. Sa carrière au sein du Cabinet se traduit par diverses nominations et responsabilités, dont la prestation de services et l'offre d'avis juridiques dans les domaines du droit opérationnel, de la justice militaire et du droit administratif. Elle a aussi occupé les fonctions d'adjointe spéciale de deux juges avocats généraux successifs et elle a travaillé avec le Ministère de la Justice du Canada en tant que Conseillère juridique adjointe Militaire et Directrice Services de consultation juridique.

En 1999, Commodore Bernatchez a pris part à un déploiement lors du conflit au Kosovo avec la Composante aérienne des Forces armées canadiennes, et elle a participé à la supervision, la coordination et la prestation des services juridiques pour les opérations expéditionnaires et nationales des Forces armées canadiennes de 2000 à 2005. Lors de sa promotion à capitaine de vaisseau en 2010, Commodore Bernatchez était Juge avocat général adjoint pour les opérations. À ce titre, elle était l'avocate militaire principale chargée d'offrir des services et des avis juridiques en matière de droit opérationnel et de droit international au Ministère de la défense nationale et aux Forces armées canadiennes, au cours d'une période où le rythme opérationnel était extrêmement rapide. Ces opérations incluaient la contribution canadienne à la paix et la sécurité internationales grâce à des missions en Afghanistan et en Libye, la défense de l'Amérique du Nord conjointement avec les États Unis, des événements nationaux d'envergure comme les Jeux olympiques d'hiver de 2010 à Vancouver et des interventions lors de catastrophes naturelles au Canada et à l'étranger. C'est à la même époque que Commodore Bernatchez a cosigné le manuel de droit international applicable à la cyberguerre, le « Manuel de Tallinn », qui a été publié par la Cambridge University Press en 2013. Il s'agit du premier manuel publié sur le cadre juridique qui appuie les « cyber conflits ».

De 2012 à 2014, Commodore Bernatchez a été Chef d'état-major du Juge avocat général et elle a dirigé la prestation des services corporatifs et l'élaboration des politiques du Cabinet du Juge-avocat général au cours d'une période d'importants changements et de renouvellement. À l'été 2014, elle a accédé au poste de Juge avocat général adjoint pour les services régionaux. À ce titre, elle a eu l'honneur de diriger une équipe dévouée d'avocats militaires de la Force régulière et de la Force de réserve, de sous-officiers supérieurs et d'employés civils qui offrent une prestation de services de consultation juridique généraux portant sur l'ensemble du droit militaire en appui à la chaîne de commandement des Forces armées canadiennes en Amérique du Nord et en Europe.

Commodore Bernatchez est titulaire d'une maîtrise en droit international avec spécialisation en droit de la sécurité nationale, de l'Université Georgetown, à Washington D.C., d'un baccalauréat en droit de l'Université de Montréal et d'un diplôme d'études collégiales en administration du Collège Jean de Brébeuf, à Montréal. Elle est membre du Barreau du Québec depuis 1993.

Elle est mariée à Jean, qui a également choisi une carrière dédiée au service du Canada. Geneviève et son conjoint sont les fiers parents de Guillaume et Charlotte. Tandis que ses responsabilités professionnelles se sont accrues au fil des ans, Geneviève est devenue de plus en plus sensible aux choses simples comme la possibilité de passer du temps avec sa famille et ses amis, et de faire du bénévolat pour redonner à la communauté.

Date de modification :