Aide entre camarades

Membres des FC qui aident les autres membres

Caméra de combat

Il ne faut jamais sous estimer les avantages que présente le fait d’aller voir ses camarades. Les relations de travail au sein des Forces armées canadiennes sont axées sur le travail d’équipe. Le soutien offert à une personne par ses collègues peut lui permettre d’atteindre l’équilibre dont il a besoin, peu importe la couleur de la zone dans laquelle il se trouve dans le Modèle du continuum de la santé mentale. L’aide entre camarades est enseignée selon divers points de vue à chaque stade professionnel et de déploiement, mais demeure une source constante de soutien social tout au long de la carrière des militaires.

Voici quelques idées que vous pouvez appliquer pour aider un camarade si vous constatez qu’il est rendu dans la zone jaune ou plus loin :

  • Soyez un bon ami - Dites quelque chose comme : « Tu n’as pas l’air dans ton assiette. Je peux faire quelque chose pour toi? Je vais t’écouter sans te juger. »
  • Écoutez attentivement - Restez calme et objectif. Ne critiquez pas et n’argumentez pas. Demeurez silencieux pendant que votre camarade tente de mettre de l’ordre dans ses idées et de s’exprimer.
  • Posez des questions - Dites-lui « je sais » ou « je comprends » sans trop insister sur le fait que vous êtes d’accord, afin d’éviter d’amplifier le problème.
  • Tenez compte des questions - Cela vous aidera à comprendre le problème et les sentiments de la personne avec qui vous parlez. Si la conversation stagne, récapitulez, puis vérifiez avec elle si vous comprenez bien ce qu’elle veut dire.
  • Conseillez-le - Il est toutefois préférable que vous attendiez que votre camarade sache bien pourquoi il est bouleversé et qu’il sente que vous le comprenez tout à fait.
  • Validez les sentiments de la personne - Il peut être important de faire une distinction entre les sentiments et les perceptions en ce qui concerne le caractère « bien » ou  « mal » d’une situation. Par exemple : « C’est correct d’être stressé et bouleversé dans une situation comme celle là. » Il est important que vous validiez les sentiments de la personne plutôt que votre perception de la situation.
  • Attendez avant d’offrir vos conseils
  • Suggérez d’autres formes d’aide - S’il vous semble que votre camarade est aux prises avec des problèmes de santé mentale, assurez-vous qu’il est informé des ressources en santé mentale accessibles dans les FAC.
Date de modification :