Cycle de carrière

Caméra de combat

Accroître sa résilience, c’est comme améliorer sa condition physique. Pour être en forme, il faut exercer ses aptitudes. Une personne qui se prépare à une épreuve d’endurance, comme un marathon, ne s’entraînera pas de la même façon qu’une personne qui a pour objectif de faire un triathlon sprint. En d’autres mots, il est possible d’adapter les exercices d’un programme d’entraînement de façon à être en mesure de répondre aux exigences de l’activité pour laquelle on s’entraîne.

Dans le même esprit, il y a certains concepts fondamentaux en matière de santé mentale qui sont universels et qui peuvent être appliqués et adaptés à divers types de situations. Il est toujours possible de se blesser même si on a suivi un programme d’entraînement sans failles, comme c’est le cas quand on pratique un sport. Plutôt que de diminuer la pertinence de l’entraînement, cette réalité met en évidence le fait que même les personnes les mieux entraînées ne sont pas complètement à l’abri des problèmes de santé. De plus, l’entraînement peut favoriser une guérison accélérée.

Institutionnalisation de la résilience

Le cycle de carrière du programme RVPM tient compte du fait que les cours sur la santé mentale et la résilience doivent être adaptés et fournis en fonction du niveau d’instruction des personnes auxquelles ils sont destinés. À ce titre, les militaires reçoivent de l’instruction tout au long de leur carrière, et ce, dès leur recrutement. L’instruction qui leur est fournie quand ils accèdent à de nouvelles fonctions de chef au sein des FAC leur permet d’approfondir leurs connaissances en tirant parti des concepts qu’ils ont déjà appris. De l’information supplémentaire est aussi requise avant et après le déploiement. Le graphique (figure 1) suivant montre de quelle façon les cours sont interreliés et fournis aux militaires tout au long de leur carrière. Il met en relief les divers moments au cours desquels un militaire moyen recevra l’instruction dont il a besoin pour acquérir les compétences qui lui sont nécessaires, compte tenu de l’étape où il est rendu.

Institutionnalisation de la résilience. Déscription ci-dessous.

Figure 1. Ce graphique montre de quelle façon les cours sont interreliés et fournis aux militaires tout au long de leur carrière.

Institutionnalisation de la résilience (figure 1) : Textual

Le cycle de carrière

  1. Recrutement
  2. Cours de base/de leadership
  3. Perfectionnement professionnel / Instruction des unités
  4. Pré/Post-déploiement
  5. Perfectionnement professionnel / Instruction des unités
  6. Cours de leadership
  7. Perfectionnement professionnel / Instruction des unités
  8. Pré/Post-déploiement
  9. Perfectionnement professionnel / Instruction des unités
  10. Cours de leadership
  11. Perfectionnement professionnel / Instruction des unités
  12. Pré/Post-déploiement
  13. Perfectionnement professionnel / Instruction des unités
  14. Cours de leadership
  15. Perfectionnement professionnel / Instruction des unités
  16. Retraite

 

Cours
MROfficier
QMB QMB(O)
QEL QMB(O)-T
PAI COTA
PAL CCEC
PLS* PCEMI*

 

* Cours de l'équipe de commandement

Déploiement :

  • Phase 1 et 2 : Instruction pré-déploiement (militaire)
  • Phase 3 : Formation pré-déploiement (famille)
  • Phase 4 : Décompression dans un tiers lieu
  • Phase 5 : Décompression à la maison (famille)
  • Phase 6 : Suivi post-déploiement (militaire et famille)

Cette approche modulaire des messages clés inclut :

1. Instruction militaire de base

L’instruction sur la résilience est axée sur l’enseignement de compétences de base en matière de résilience, vise à aider les militaires à gérer le stress associé à l’instruction de base et a pour objectif de leur permettre de maintenir une bonne santé mentale tout au long de leur carrière dans les FAC (établissement d’objectifs, verbalisation intérieure, visualisation, gestion de l’état d’alerte, acceptation). Elle porte sur des concepts de base en santé mentale, le MCSM, les signes avant-coureurs et l’aide entre camarades.

Les composantes présentées dans le cadre de l’instruction de base visent à permettre aux militaires, qu’ils soient officiers ou non, de se doter de solides assises en matière de santé mentale et de résilience. Le programme d’études se fonde sur des données probantes et met l’accent sur l’acquisition de compétences dans le but de fournir aux nouveaux militaires des stratégies qu’ils peuvent mettre en pratique pour assurer le développement et le maintien de leur mieux être. Ce programme vise à offrir un enseignement équilibré axé sur la santé et à éduquer les participants afin de les aider à comprendre les maladies mentales, et ce, pour réduire le nombre d’obstacles qui les empêchent d’accéder à des soins et pour les encourager à aller consulter rapidement, s’il y a lieu.

Les concepts clés enseignés à ce niveau d’instruction incluent :

2. Instruction élémentaire en leadership

L’instruction sur la résilience est axée sur le recours au mentorat et à l’encadrement pour favoriser l’acquisition de compétences en matière de résilience par les subalternes (établissement d’objectifs, verbalisation intérieure, visualisation, gestion de l’état d’alerte). Elle porte sur l’application des concepts en santé mentale dans l’exercice du leadership et sur ce qu’il faut faire pour prendre soin de ses subalternes (signes avant-coureurs, EPI, ressources en SM, mesures pouvant être prises par les chefs dans le cadre de chaque phase du MCSM).

L’instruction élémentaire en leadership fait appel aux solides assises des militaires en matière de promotion et de maintien de la résilience et les applique au rôle de chef. Les responsabilités supplémentaires qu’un chef doit assumer font en sorte que l’instruction ne doit pas seulement favoriser l’amélioration du mieux être de la personne, mais aussi le maintien de la santé de ses subalternes. Les concepts de base sont enseignés de façon plus approfondie de sorte qu’ils incluent les responsabilités des chefs. De plus, d’autres composantes sont ajoutées, notamment les mesures pouvant être prises par les chefs dans le cadre du continuum de la santé mentale (protection, détection et soutien).

Les concepts clés enseignés à ce niveau d’instruction incluent :

3. Instruction avancée en leadership

L’instruction sur la résilience est axée sur l’institutionnalisation des compétences dans le système d’instruction des FAC (établissement d’objectifs, verbalisation intérieure, visualisation, gestion de l’état d’alerte). Elle porte sur l’application des concepts en santé mentale dans l’exercice du leadership de niveau supérieur (signes avant-coureurs, EPI, ressources en SM, mesures pouvant être prises par les chefs dans le cadre de chaque phase du MCSM).

L’instruction avancée en leadership met l’accent sur l’intégration des activités de formation sur la santé mentale et la résilience dans la planification des opérations et le système élargi d’instruction des FAC. Elle est aussi axée sur la mise en place d’un climat de commandement approprié influant de manière positive sur la culture de l’unité de façon à favoriser la résilience et à réduire les obstacles aux soins. Les cours de ce niveau sont adaptés de façon à ce qu’ils cadrent avec les modèles actuellement utilisés par l’Académie canadienne de la Défense. À ce niveau, les composantes sont décrites de façon plus approfondie afin que les chefs supérieurs disposent d’outils appropriés et connaissent la méthode d’exposition au stress (MES).1

Les concepts clés enseignés à ce niveau d’instruction incluent :


 

1 Driskell, James E., & Johnston, Joan H. (1998). Stress Exposure Training. In J.A. Cannon-Bowers, & E. Salas (Eds), Making decisions under stress: Implications for Individual and Team training (pp 191-217). Washington, DC: American Psychological Association.

Date de modification :