Cycle de déploiement

Un soldat qui porte une veste pare-éclats.

Caméra de combat

La formation En route vers la préparation mentale (RVPM) ressemble à une veste pare-éclats psychologique : vous utilisez l’information et les techniques proposées pour vous blinder. L’idée est de vous équiper, et non pas de vous isoler de tout – l’analogie a trait aux techniques proposées. Vous devez utiliser l’information pour que la formation soit efficace (enfiler la veste). L’armure comporte parfois des points faibles (fissures) et vous pouvez subir des contrecoups, même si vous utilisez l’information et les techniques acquises pendant la formation – l’information n’est pas une garantie de protection, mais elle peut être utile. Les résultats des recherches sont assez sûrs quant au rôle de la formation en résilience sur le rendement à court terme, mais ils le sont moins en ce qui concerne les répercussions sur le bien-être à long terme. Il y a un élément de cette analogie qui ne fonctionne pas : le but principal de la veste pare-éclats n’est pas tant de préserver le rendement (bien qu’elle le fasse certainement) mais de prévenir la mort (c’est-à-dire, assurer la santé à long terme). De plus, les vestes pare-éclats peuvent vous sauver la vie, mais elles sont inconfortables. La formation en résilience améliore le rendement TOUT EN vous aidant à vous sentir mieux..

Formation préalable au déploiement

« Non seulement j’ai davantage confiance en ma capacité de composer avec ce qui peut arriver pendant le déploiement mais, après avoir suivi cette formation, j’ai plus confiance en la capacité de mes compagnons de s’occuper de moi s’il m’arrive quelque chose. » - Cpl qui se prépare à son premier déploiement

Le programme de formation préalable au déploiement RVPM est conçu pour être dispensé en trois phases distinctes :

  • La phase 1 est offerte en classe aux troupes en garnison au début du cycle de formation préalable au déploiement.
  • La phase 2 est offerte aux troupes et fait appel à une combinaison d’instruction et d’application pratique pendant des exercices opérationnels.
  • La phase 3 est offerte en garnison aux familles des membres des troupes qui se préparent à un déploiement avant le départ pour l’opération

À la fin du programme, les soldats seront en mesure :

  • de comprendre les réactions au stress;
  • de reconnaître les défis et leur impact;
  • d’apprendre et d’appliquer des stratégies pour atténuer l’impact;
  • de reconnaître à quel moment demander du soutien extérieur.

Instruction postdéploiement

« Il y a enfin un programme qui aide les soldats, ce qui n'était pas offert après mes 6 derniers déploiements. Les renseignements étaient pertinents et intéressants. Je sais maintenant à quoi m'attendre à mon retour à la maison et ce que je dois observer chez moi et chez les autres. C'est une excellente préparation au retour au Canada. » - Un membre des FAC décrivant la décompression dans un tiers lieu (DTL)

Le programme d’instruction postdéploiement RVPM est conçu pour être donné en deux phases distinctes :

  • la phase 4 est donnée aux militaires pendant la DTL;
  • la phase 5 est donnée aux familles pendant la décompression à la maison (DAM)

Une fois le programme terminé, les militaires et leur famille pourront :

  • comprendre les problèmes courants de l’étape de transition durant la réintégration;
  • apprendre et mettre en application des stratégies pouvant aider à surmonter les problèmes de réintégration;
  • cerner les réactions de stress pouvant nécessiter un soutien externe;
  • reconnaître et remettre en question les obstacles à l’obtention de soins;
  • identifier les ressources externes de soutien.

Instruction de suivi

« Une belle évolution depuis 10 ans. Les services offerts sont à la hauteur des besoins de nos membres. » - Un membre des FAC décrivant dépistage - postdéploiement

Le dépistage vise principalement à repérer et à traiter rapidement ceux qui éprouvent des problèmes de santé liés au déploiement, mais il a aussi d’autres objectifs :

  • Fournir une rétroaction, des conseils et des enseignements sur le processus de réintégration (ou sur des questions/problèmes personnels dégagés au cours de l’entrevue). Cela comprend la diffusion de l’information sur les symptômes possibles de difficultés qui pourraient survenir après le dépistage ainsi que sur les ressources qu'offrent les FAC et les milieux communautaires.
  • Dépister des problèmes de santé mentale ou physique qui peuvent être totalement indépendants du déploiement.
  • Démystifier et déstigmatiser la maladie mentale et les soins de santé mentale

Cliquez sur les liens suivants pour obtenir plus d'information de suivi de RVPM


Prestataires de soins

L’ensemble pédagogique RVPM a été préparé à la demande du Chef – Personnel militaire et du Chef – Services de santé, avec les conseils et les directives du Comité consultatif sur l’éducation en santé mentale (CCESM) et avec la collaboration du Système de la doctrine et de l’instruction de la Force terrestre, des Services de santé des Forces canadiennes, du Bureau conjoint des conférenciers - Santé mentale et traumatismes de stress opérationnel, de Recherche et développement pour la défense Canada, de la Direction des Services aux familles des militaires ainsi que d’autres intervenants clés. RVPM est un programme de formation offert avant et après le déploiement et qui a pour but d’améliorer les résultats liés au rendement à court terme et à la santé mentale à long terme chez les membres des FAC et leurs familles.

L’ensemble pédagogique RVPM s’inspire de documents factuels existants, notamment le PERM, First Aid for the Warrior Mind, ainsi que de publications rédigées par nos alliés américains (Marine Corps, US Army et Navy Seals) et d’ouvrages sur la psychologie du sport. Cependant, comme la science liée à l’atténuation du stress opérationnel n’est pas exhaustive ou parfaite, l’évaluation est incorporée dans le programme et se fera tout au long des phases de la formation afin de permettre une surveillance de l’efficacité et une assurance de la qualité continues.

L’ensemble pédagogique se concentre sur l’expérience canadienne et est conçu pour être enseigné par les cliniciens et par les pairs. En effet, la formation est donnée par un membre du personnel qualifié – un sous-officier supérieur ayant une expérience du milieu opérationnel en partenariat avec un clinicien en santé mentale expérimenté – venant idéalement du secteur chargé de la mise sur pied de la force opérationnelle. Cette combinaison assure automatiquement la crédibilité de la matière enseignée et les participants sont beaucoup plus enclins à l’accepter. L’ensemble pédagogique RVPM est dynamique et invite les participants à prendre part à des discussions aux cours desquelles sont mises à profit l’expérience de l’ensemble du groupe ainsi que les connaissances des instructeurs. Le modèle d’éducation et de formation des adultes destiné aux instructeurs exploite également les expériences de déploiement des participants afin de maximiser le transfert des connaissances.

L’ensemble pédagogique RVPM est une méthode adaptée. En effet, sa durée est établie en fonction du cycle de déploiement (différentes interventions au moment le plus opportun) et son contenu varie en fonction des besoins établis de la population des FAC. Pour mieux décrire la situation, on compare le cycle de déploiement à une route. La route du déploiement est une aide visuelle qui présente un aperçu de l’expérience de déploiement des membres des FAC et de leurs familles – et y superpose les phases de la RVPM afin de bien les situer. Le programme RVPM reconnaît l’importance du rôle que jouent les familles pour veiller au bien-être des membres des FC partis en mission, ainsi que les facteurs de stress que le déploiement leur impose. C’est pourquoi on fournit également aux familles l’information dont elles pourraient avoir besoin, information qui s’harmonise à l’instruction reçue par leur être cher. La formation RVPM se répartit de la façon suivante :

Formation préalable au déploiement

Les phases 1 et 2 sont enseignées aux membres des FAC pendant le cycle de formation préalable au déploiement (En route vers un haut niveau de préparation). La phase 1 est une séance de formation interactive de huit heures axée sur la détermination et la compréhension des réactions au stress et sur l’apprentissage des meilleures stratégies de gestion du stress qui permettront de composer avec ces réactions. Vous trouverez un bon aperçu de cette formation ainsi qu’une description détaillée de son contenu dans ce site Web. La phase 2 offre aux membres du personnel l’occasion de mettre en pratique les techniques apprises afin de pouvoir y avoir recours plus facilement en situation de stress et de sorte qu’elles deviennent pratique courante pour les militaires. Par exemple, pendant un exercice, on pourrait rappeler aux militaires de respirer profondément ou de visualiser la tâche qu’ils s’apprêtent à exécuter. On vise ici à fournir aux leaders des outils utiles et faciles d’accès qui pourront aider leurs subalternes à bien intégrer les connaissances et les compétences enseignées pendant la phase 1.

La phase 3 est enseignée aux membres de la famille des membres des FAC qui s’apprêtent à partir en mission. C’est une séance de formation de trois heures présentée par l’entremise du Centre de ressources pour les familles des militaires de la région ou en ligne. Les compétences et les renseignements présentés dans cette formation s’harmonisent avec ceux fournis aux membres des FAC avant le déploiement, mais sont axés sur les besoins et les défis propres aux membres de la famille. Vous trouverez un bon aperçu de cette formation dans ce site Web.

Formation faisant suite au déploiement

La phase 4 - Décompression dans un tiers lieu (DTL) est enseignée aux membres des FAC pendant leur instruction de décompression. La phase 4 comporte deux séances de formation de deux heures visant à fournir aux membres des FAC des renseignements sur les difficultés les plus courantes qui peuvent se présenter pendant leur transition et réintégration et sur les stratégies qui peuvent les aider à venir à bout de ces difficultés. On leur indique également où obtenir du soutien supplémentaire, au besoin, et quelles ressources sont à leur disposition au retour d’une mission. Vous trouverez un bon aperçu de cette formation ainsi qu’une description plus détaillée de son contenu dans ce site Web.

La phase 5 ressemble à la DTL et est appelée décompression à la maison (DAM). Cette séance de formation de trois heures est offerte aux membres de la famille par l’entremise du Centre de ressources pour les familles des militaires de la région ou en ligne avant le retour de l’être cher. Ici aussi, la formation porte avant tout sur la détermination des enjeux liés à la transition ou à la réintégration et la gestion de ceux-ci, ainsi que sur les signes et les symptômes indiquant qu’il serait bon d’obtenir de l’aide. Vous trouverez un bon aperçu de cette formation dans ce site Web.

La phase 6 comporte une évaluation de suivi améliorée pour les membres des FAC, de trois à six mois après le déploiement. Vous trouverez une description détaillée de ce processus d’évaluation dans ce site Web.

Veuillez noter également que le contenu factuel du programme RVPM a aussi été intégré dans le programme d’éducation en santé mentale prévu dans le cycle de formation professionnelle, en collaboration avec l’Académie canadienne de défense et le Système de la doctrine et de l’instruction de la Force terrestre, et ce, dès l’instruction élémentaire des recrues jusqu’au cours de commandant d’équipe de combat. Ainsi, les éléments de cette formation sont enseignés en établissement de manière à assurer que les membres des FAC possèdent les connaissances et les compétences nécessaires à améliorer leur rendement et à maintenir un bon état de santé à long terme en dehors du cycle de déploiement. De plus, comme bon nombre de membres des FAC ont des problèmes de santé mentale qui ne sont pas liés aux opérations, cette formation est axée non seulement sur le stress opérationnel, mais aussi sur le stress et les problèmes de santé mentale non liés aux opérations. Les problèmes de santé mentale non attribuables à des blessures liées au stress opérationnel (BSO) provoquent les mêmes déficits fonctionnels et présentent des pronostics semblables à ceux des BSO et, pour cette raison, ont les mêmes incidences à l’égard de l’état de préparation, de l’efficacité opérationnelle, du maintien en puissance et du bien-être général des forces.

Comme on l’a dit plus haut, la formation RVPM et les cours sur la santé mentale du cycle professionnel sont enseignés par des facilitateurs formés et crédibles. De même, afin de pouvoir enseigner ces cours, les opérateurs et les cliniciens doivent suivre un cours de qualification. Les cours de formateur varient en fonction du programme dans lequel la personne veut enseigner. Pendant le cours de formateur, on inculque aux participants les données de base qu’ils doivent connaître pour enseigner le programme dans les domaines de la santé mentale et de l’éducation des adultes. Avant la fin du cours, les participants sont évalués de manière à assurer qu’ils possèdent des compétences d’enseignant et qu’ils connaissent la matière à enseigner; seuls ceux qui atteignent le niveau « qualifié » ou un niveau supérieur seront jugés qualifiés pour enseigner le cours. En outre, les cours font l’objet de vérifications visant à assurer l’uniformité du message et, si le besoin s’en fait sentir, on offre de l’encadrement, du mentorat et de la formation supplémentaire. La formation, la supervision et la surveillance sont assurées conjointement par la Direction de la Santé mentale et par le Bureau conjoint des conférenciers - Santé mentale et traumatismes de stress opérationnel. Si vous êtes intéressé à suivre un cours de formateur, n’hésitez pas à communiquer avec la cellule de formation et d’éducation de la Direction de la Santé mentale.

Date de modification :