Membres de la famille

Bienvenue à la section de la famille du site Web du En route vers la préparation mentale. Les Forces armées canadiennes reconnaissent la force derrière l'uniforme et comprennent les sacrifices et la contribution des familles des militaires au succès général des missions. C'est pourquoi le programme En route vers la préparation mentale comporte une section conçue pour les membres des familles, afin de leur offrir des conseils et des compétences en matière de réduction du stress lié au déploiement.

Le déploiement est un fait de la vie militaire. Pour la majorité du personnel militaire, l'occasion d'être déployé aux quatre coins du monde et de faire une différence dans la vie d'autres personnes est ce qui les a poussés à se joindre aux Forces. Toutefois, pour beaucoup de familles, gérer les déploiements peut s'avérer particulièrement difficile. Les séparations prolongées, une augmentation de la charge de travail, l'anxiété de savoir l'être cher en sécurité et la gestion des problèmes de transition et de réintégration une fois le déploiement terminé sont autant de facteurs qui contribuent à augmenter le stress.

Imaginez votre famille sur une autoroute. Pendant que vous roulez à une vitesse de croisière, vous apprenez que votre conjoint/conjointe (militaire) participera à un déploiement à l’étranger dans quelques mois. Vous n’avez peut-être jamais pris cette autoroute, ou peut-être s’agit-il de la troisième ou de la quatrième fois que vous l’empruntez. Et vous savez que le voyage peut être long et comporter des zones de turbulences. Naturellement, vous avez une idée de l’itinéraire (dates, entraînement, congés, etc.), mais vous n’avez aucun contrôle sur les conditions routières : prévisions météorologiques, embouteillages, accidents, travaux routiers, détours, etc. Pour arriver à destination, vous aurez besoin de cartes routières (information) et devrez assurer l’entretien de votre véhicule (outils). Votre conjoint/conjointe aura lui aussi besoin d’information et d’outils - une partie de cette information sera semblable à la vôtre et l’autre sera propre à son rôle dans la mission.

Cette analogie illustre l’importance de vérifications et d’entretien réguliers dans la préparation du voyage et en cours de route.

L'autorute du déploiement - Déscription ci-dessous.

MDN/FAC - Directorat de la Santé mentale

L'autoroute du déploiement.

L'autoroute du déploiement : Textual

Le cycle de déploiement est comme un autoroute :

  • Le membre FAC se prépare pour le déploiement (La phase préable du déploiement (militaire) phases 1 et 2), comme un auto sur l'autoroute.
  • Sur un autre route, les membres de la famille (pendant le phase 3 préable du déploiement (famille)) aussi conduisent sur l'autoroute au même-temps de la membre militaire.
  • Pendant le déploiement, une longue promenade, sur la route les membres de la famille et aussi les membres militaires recontrent la construction, les orages ou les temps du soleil.
  • Vers la fin du déploiement, le membre des FAC se prépara à rejoindre la même route de sa famille (phase 4, Décompression dans un lieu tiers), et quand le changement est complète, tous les personnes sont conduire au même route (la phase 5 - Décompression à la maison).
  • À la fin de l'autoroute, et aussi le déploiement, est un garage qui réprésente la phase 6 du cycle de déploiement (Formation de suivi post-déploiement pour les membres de la familles et les membres des FAC).

L’autoroute du déploiement comporte de nombreuses sections : la phase préalable au déploiement, le déploiement et l’IRD ainsi que la réintégration.

La phase préalable au déploiement impose des exigences supplémentaires aux membres de la famille, comme l’entraînement en vue de la mission et les tâches administratives en prévision de l’absence. Chaque fois que le membre militaire participe à un entraînement, il prend une bretelle de sortie pour emprunter une route différente pendant que la famille continue de rouler sur l’autoroute. Vous devrez de part et d’autre ajuster votre vitesse chaque fois que le militaire emprunte une bretelle de sortie et qu’il revient sur l’autoroute familiale. On peut facilement comprendre que les conditions routières sur les deux routes sont différentes; lorsqu’un militaire suit un entraînement, il ne se trouve psychologiquement plus dans le véhicule familial car il se concentre sur la mission, tandis que la famille se concentre sur sa mission à la maison. Chaque réunion nécessite des efforts et des rajustements. Par ailleurs, le nombre de choses dont il faut s’occuper en prévision de l’absence peut vous faire vivre à tous des fluctuations émotionnelles, et cela prendra certainement beaucoup d’énergie. Voici certaines choses auxquelles il faut voir : les documents juridiques - testament, procuration - les questions financières, les réparations de la maison ou de la voiture, etc. Les parents des militaires célibataires peuvent aussi avoir un certain fardeau à porter, selon leur participation à la phase de préparation.

La deuxième phase est le déploiement, c’est-à-dire, l’absence, qui comprend l’IRD. Les familles et les militaires en déploiement roulent alors sur différentes autoroutes, dans des conditions routières différentes. Après une période de récupération et de réorganisation, les membres de la famille trouvent leur vitesse de croisière et éprouvent un sentiment de confiance en soi. Néanmoins, durant cette longue promenade, ils devront faire face aux tracas du quotidien, qui nécessiteront une certaine adaptation. La famille peut également se trouver dans des situations plus exigeantes, comme la maladie d’un membre de la famille, qui augmentera très probablement son niveau de stress et exigera plus d’énergie. Bien que l’IRD soit un moment joyeux, elle oblige également l’apport d’ajustements familiaux susceptibles d’accroître les niveaux de stress du militaire et des membres de sa famille. Aussi, pour que la conduite soit la plus douce possible, le véhicule familial aura régulièrement besoin de révisions simples et, selon les conditions routières, pourrait nécessiter quelques révisions importantes. Autrement dit, la famille devra accroître ses stratégies d’autotraitement pour protéger sa santé et son bien-être.

La dernière section de l’autoroute du déploiement est la réintégration. La plupart des familles passent par une période d’adaptation normale et nécessaire pendant laquelle elles renouent les liens familiaux et retournent à ses activités habituelles. Il faut penser qu’après avoir conduit la voiture pendant quelques mois, il lui faudra s’adapter passablement pour céder le volant à nouveau. Pour vous aider à bien gérer la période de transition, essayez de faire appel aux stratégies d’adaptation que vous aviez mises en place pendant l’absence du militaire.

Le programme En route vers la préparation mentale comporte une composante complète conçue pour les membres de la famille qui vise à donner des conseils et proposer des techniques pour atténuer le stress de l’expérience du déploiement sur vous et votre famille. Cliquez sur l’un des programmes suivants pour trouver l’information relative à la période du déploiement à laquelle vous vous préparez en ce moment.

Ce qui suit est la Foire aux question et concerne les problèmes liés au déploiement, les programmes et les services.

Foire aux questions

  1. Qu'est-ce qu'un déploiement?
  2. Quelles sont les causes du stress lié au déploiement?
  3. Comment surveiller ma santé émotionnelle durant le déploiement?
  4. Quel est le cycle émotionnel d'un déploiement?
  5. Quelles sont les ressources d'aide aux familles de militaires lors d'un déploiement?
  6. Comment se préparer à un déploiement?
  7. Qu'est-ce qu'un plan de garde familial?
  8. Comment aider mes enfants à gérer le stress du déploiement?
  9. Les services de garde d'urgence sont-ils disponibles lors d'un déploiement?
  10. Où trouver des renseignements pouvant m'aider à gérer le déploiement à venir?
  11. En tant que parent d'un militaire déployé, existe-t-il des renseignements pouvant m'aider à gérer le déploiement de mon fils ou de ma fille?
  12. Que puis-je faire pour bien gérer le déploiement de mon conjoint ou partenaire?
  13. Je me prépare à voir mon(ma) bien-aimé(e) durant son congé de mission. À quoi dois-je m'attendre?
  14. Qu'est-ce qu'une réunion?
  15. Qu'est-ce que le stress de réunion?
  16. Où trouver des renseignements pouvant m'aider à gérer le stress de réunion?
  17. Comment aider mes enfants à gérer le stress de réunion?
  18. Mon conjoint est déployé et j'ai peur qu'il ou elle souffre de traumatismes liés au stress opérationnel à son retour; que puis-je faire?
  19. Mon(ma) bien-aimé(e) semble avoir changé après le déploiement et cela m'inquiète; que dois-je faire?

 

1. Quelles sont les causes du stress lié au déploiement?

L’assignation de personnel militaire pour devoir temporaire non accompagné

Tout au long de leur carrière et pour toutes sortes de raisons, les militaires peuvent se retrouver dans l’obligation de quitter leur famille pour des périodes de temps variables.

Texte tiré du guide Un déploiement moins stressant

2. Quelles sont les causes du stress lié au déploiement?

Un fardeau additionnel autant physique qu’émotionnel relié à un déploiement.

La séparation et la réunion liées à un déploiement ajoutent un fardeau supplémentaire aux familles.

Les facteurs contribuant au stress du déploiement

Facteurs reliés à l’individu :
  • La santé personnelle
  • L’habileté de faire face à la situation
  • L’expérience d’un déploiement antérieur
  • L’attitude reliée à l’assignation
  • La confiance en soi et en l’unité
  • Le sentiment de sécurité envers les relations familiales
Facteurs reliés à la séparation :
  • Le temps disponible pour la préparation
  • L’expérience d’une séparation familiale antérieure
  • L’attitude de la famille vis-à-vis l’assignation
  • Les événements familiaux importants lors de la séparation
  • La confiance envers le support disponible pour la famille
Facteurs reliés au déploiement :
  • La nature de la mission, spécialement si celle-ci est ambiguë
  • La durée de la mission, spécialement si celle-ci est incertaine
  • La facilité ou la difficulté à communiquer (le téléphone, le courrier et le courrier électronique)
  • L’endroit (le terrain, la température)
  • Les conditions de travail et de vie
  • La confiance envers l’entraînement et le leadership

Texte tiré du guide Un déploiement moins stressant.

3. Comment surveiller ma santé émotionnelle durant le déploiement?

Le Modèle du continuum de la santé mentale propose un moyen de voir la santé et le fonctionnement social - c’est le modèle qu’ont adopté les FAC et qu’elles ont enseigné à votre proche. Ce modèle s’applique également aux membres de la famille. Il reconnaît que les événements quotidiens et les événements importants de la vie peuvent susciter une gamme de problèmes de santé mentale ou physique. Il souligne que les blessures et les maladies mentales sont comme les maladies physiques. Tout comme une jambe cassée ou d’autres problèmes d’ordre physique, les problèmes de santé mentale peuvent être temporaires et réversibles.

Modèle du continuum de la santé mentale (famille). Quatre blocs en couleur. Détails ci-dessous.

MDN/FAC - Directorat de la Santé mentale

Le Modèle du continuum de la santé mentale (famille).

Le modèle passe graduellement de l’attitude saine et de l’adaptation (zone verte) à la détresse ou à un dysfonctionnement légers et réversibles (zone jaune), pour aller ensuite à une blessure ou un handicap plus graves et persistants (zone orange), jusqu’aux maladies et troubles cliniques qui nécessitent des soins médicaux plus intensifs (zone rouge). Les flèches sous les quatre blocs de couleur montrent qu’il s’agit d’un continuum, et leur mouvement dans les deux directions le long du continuum indique qu’il est toujours possible de retrouver la santé totale et un fonctionnement complet. On reconnaît que plus une intervention est précoce, plus il est facile de retrouver la santé totale et un fonctionnement complet (zone verte).

La zone verte En santé (Fonctionnement normal) peut être définie comme englobant l’adaptation, le fonctionnement efficace dans toutes les sphères et le bien-être personnel. Il importe de mentionner que cette zone n’est pas exempte d’événements stressants, mais qu’elle représente plutôt une maîtrise efficace des événements, sans détresse ou dysfonctionnement. Deux aspects essentiels de la résilience sont la capacité de demeurer dans la zone verte dans des conditions de stress et d’y retourner rapidement après avoir subi des blessures ou vécu des dysfonctionnements causés par le stress.

La zone jaune En réaction (Détresse courante et réversible) peut être définie comme englobant une détresse légère et temporaire ou un fonctionnement réduit attribuables au stress. Les réactions dans cette zone sont de courte durée, plutôt légères et très courantes. Cependant, les personnes qui ne s’occupent pas des événements stressants à l’apparition des signaux d’avertissements risquent de se déplacer vers la droite du continuum plutôt que de revenir à la zone verte. Il est donc essentiel de recourir à de saines stratégies d’adaptation à ce stade précoce pour éviter d’aller vers d’autres problèmes.

La zone orange Blessé (Dysfonctionnement persistant) peut être définie comme englobant des formes plus graves et plus persistantes de détresse ou de perte de fonctionnement. Il importe de signaler que la maladie mentale n’a pas de cause unique et que les facteurs et stresseurs personnels et professionnels peuvent avoir des effets sur notre bien-être. À ce stade, il est recommandé de demander l’aide de professionnels de la santé.

La zone rouge Malade (Trouble clinique / Dysfonctionnement grave) peut être définie comme englobant tous les troubles mentaux qui se déclarent chez une personne. Comme il s’agit de troubles mentaux cliniques, ils ne peuvent être diagnostiqués que par des professionnels de la santé. Cependant, il importe de connaître les symptômes caractéristiques des maladies mentales pour reconnaître ces dernières et demander l’aide de votre médecin le plus tôt possible. Parmi les troubles mentaux compris dans cette zone figurent la dépression, le trouble d’anxiété sociale, d’autres troubles anxieux et la consommation abusive d’alcool ou d’autres drogues ou la dépendance.

Le MCSM présenté ci-après donne des indications observables qui aident à situer votre état de santé et votre fonctionnement. Ce qu’il est extrêmement important de comprendre au sujet de nos réactions psychologiques à des situations stressantes, c’est qu’il est normal de réagir. La plupart des gens remontent la côte à l’aide de leurs propres stratégies d’adaptation et ressources de soutien. Si vous ne pouvez trouver de solution et ne récupérez pas, il est important de demander de l’aide sans tarder.

Modèle du continuum de la santé mentale (famille)

En santé (vert)
  • Calme et stable
  • Fluctuations normales de l’humeur
  • En forme, bien nourri et reposé
  • Maîtrise de soi sur les plans physique, mental et émotif
  • Bon fonctionnement
  • Conduite éthique et morale
  • Sens de l’humour
  • Relaxation et loisirs
  • Activités sociales
  • Confiance en soi et envers les autres
En réaction (jaune)
  • Agitation, colère, frustration et fatigue fréquentes
  • Manque de concentration
  • Perte d’intérêt pour les activités
  • Nervosité
  • Impatience
  • Tristesse inhabituelle
  • Problèmes de sommeil
  • Problèmes de fonctionnement quotidiens (à la maison, au travail, à l’école)
Blessé (orange)
  • Anxiété et tristesse persistantes
  • Crises de colère
  • Fatigue notable
  • Manque de concentration
  • Manque d’intérêt pour les activités
  • Méfiance et ressentiment excessifs
  • Problèmes de sommeil
  • Symptômes physiques persistants (douleurs)
  • Grave détérioration du fonctionnement quotidien (à la maison, au travail, à l’école)
Malade (rouge)
  • Anxiété, fatigue et tristesse excessives
  • Attaques de panique régulières
  • Crises de colère
  • Trous de mémoire graves
  • Incapacité de se concentrer
  • Incapacité d’effectuer ses tâches quotidiennes
  • Problèmes de sommeil importants
  • Perte de contrôle
  • Évitement ou repli sur soi
  • Modification importante du comportement
  • Indications de pensées ou d’intentions suicidaires
  • Aggravation des symptômes avec le temps

4. Quel est le cycle émotionnel d'un déploiement?

Les individus passent par des étapes émotionnelles similaires lorsqu'ils tentent de faire face à un déploiement. Voici des exemples d'étapes communes :

  1. l'anticipation du départ : comporte des émotions comme le déni, la colère et même l'exaltation;
  2. le détachement et le retrait : les militaires se concentrent sur l'état de préparation et il se peut que certaines familles se détachent et se distancient pour faire face à leur peine et à leur colère;
  3. désorganisation émotionnelle : une fois le déploiement en cours, ceux qui restent à la maison peuvent se sentir dépassés et confus;
  4. le rétablissement et la stabilisation : établissement de routines, retour de la confiance et mise en place de mécanismes de gestion du stress;
  5. l'anticipation du retour : exaltation et joie en vue de la réunion;
  6. les ajustements du retour et la négociation : renégociation des rôles et des attentes;
  7. la réintégration et la stabilisation : les relations et les rôles sont rétablis.

Pour une description complète des étapes émotionnelles d'un déploiement et des conseils sur la gestion de ces étapes, se reporter au guide Un déploiement moins stressant.

Texte tiré du guide Un déploiement moins stressant.

5. Quelles sont les ressources d'aide aux familles de militaires lors d'un déploiement?

Il existe une panoplie de ressources familiales pour venir en aide aux familles durant un déploiement.

6. Comment se préparer à un déploiement?

La préparation à un déploiement comprend une préparation pratique, personnelle et émotionnelle ainsi qu'une planification financière. Les renseignements offerts dans ce site Web sont conçus pour vous aider dans votre préparation personnelle et émotionnelle à un déploiement. Participer à la Phase 3 du RVPM - Formation préalable au déploiement est particulièrement utile pour cela.

De plus, la liste de vérifications qui suit est comprise pour vous aider à vous préparer à l'imprévu ainsi qu'aux aspects de la routine quotidienne lors du déploiement. La transition de la présence constante d'autrui à la solitude peut être facilitée par la prise en note de tous les renseignements pertinents pour chacun des articles de la liste de contrôle, comme les échéances, les emplacements, les numéros de polices d'assurance ou de comptes, etc. Des listes de contrôle plus détaillées sont aussi offertes par le détachement arrière et le centre de ressources pour les familles des militaires, ainsi que dans la section Plan familial de ce site Web. Le fait de se sentir suffisamment préparé aide à limiter les sources non nécessaires de stress lié au déploiement.

Points légaux :

  • Testament
  • Procuration
  • Tutelle légale
  • Assurance-vie

Point financiers :

  • Budget
  • Compte de banque
  • Investissements
  • Délégations de solde
  • Impôt

Points reliés à la santé :

  • Assurance médicale
  • Régime dentaire
  • Dossiers médicaux
  • Numéros de téléphone
  • Procédures d'urgence

Points reliés à la propriété :

  • Hypothèque/loyer
  • Assurance
  • Services publics
  • Sécurité
  • Entretien

Points reliés à l'automobile :

  • Enregistrement
  • Assurance
  • Permis de conduire
  • Entretien

Points reliés au voyage :

  • Passeport
  • Visa
  • Permission de congé
  • Immunisation

Information/soutien *

  • Arrière-garde/parrainage/contact à l'unité
  • Centre de ressources à la famille militaire
  • Aumônier
  • Travailleur social
  • Parents/beaux-parents
  • Contact d'urgence pour les enfants

*Prenez note du nom, de l'adresse et du numéro de téléphone

Texte tiré du guide Un déploiement moins stressant

7. Qu'est-ce qu'un plan de garde familial?

Lien : Déclaration de plan de garde familiale

Administré par les unités à l’échelon local, le PGF vise à ce que tous les membres des FAC prévoient comment on s’occupera de leur famille en cas d’appel imprévu ou de déploiement planifié.

Le formulaire est destiné à aider les militaires à établir leur Plan de garde familial et à faire en sorte qu’ils tiennent compte de toutes les personnes pour lesquelles ils s’occupent normalement du soutien financier, des soins de santé, ou envers qui ils ont des obligations familiales ou autres.

Le PGF n’équivaut pas à un engagement juridiquement contraignant, mais plutôt à un échange d’information entre un militaire et son commandant, visant à améliorer l’efficacité des membres des FAC et des unités opérationnelles.

Tous les membres des FC DOIVENT remplir le formulaire de PGF. En cas de besoin, les Centres de ressources pour les familles des militaires/canadiens (CRFM/C) peuvent aider à trouver un fournisseur de services de garde.

Texte tiré de Forces canadiennes Guide de déploiement: Un guide pratique à l’ intention des familles

8. Comment aider mes enfants à gérer le stress du déploiement?

Selon leur âge et leur niveau de développement, les enfants réagissent différemment au déploiement de leurs parents. La phase 3 de la formation préalable au déploiement RVPM comporte des renseignements destinés à vous aider à préparer vos enfants et à les aider à faire face au déploiement. Pour des conseils supplémentaires, cliquer sur les liens suivants Soutenir les jeunes enfants et Les adolescents et le déploiement.

9. Les services de garde d'urgence sont-ils disponibles lors d'un déploiement?

Services de garde en cas d'urgence :

  • Administrés par le CRFM/C local
  • Offrent aux militaires des services de garde en temps opportun, à prix abordable et règlementés dans les situations d’urgence.
  • Le financement des services de garde est offert pour un nombre d’heures limité à tous les militaires et à leurs conjoints par l’intermédiaire du coordonnateur des services de garde d’urgence au CRFM/C.
  • Dans certaines circonstances, des indemnités supplémentaires peuvent être accordées.
  • Les militaires et leurs conjoints ne peuvent avoir accès à ce service si l’Aide pour obligations familiales couvre les coûts supplémentaires.

Services de garde de relève :

  • Administrés par le CRFM/C local
  • Offerts aux familles des militaires lorsqu’il a été établi qu’une période de relève est nécessaire au maintien de la santé et du bien-être de la famille.
  • Le financement des services de garde de relève est offert pour un nombre d’heures limité.
  • Dans certaines circonstances, des indemnités supplémentaires peuvent être accordées.

Services de garde pour le soutien aux blessés :

  • Administrés par le CRFM/C local
  • Les familles des militaires malades, blessés ou décédés en service auront accès à des services de garde pour le soutien aux blessés.
  • Le financement des services de garde est offert pour un nombre d’heures limité de services de garde de relève en cas d’urgence.
  • Dans certaines circonstances, des indemnités supplémentaires peuvent être accordées.

Texte tiré de Forces canadiennes Guide de déploiement: Un guide pratique à l'intention des familles

10. Où trouver des renseignements pouvant m'aider à gérer le déploiement à venir?

Le site Web Le chemin vers la préparation mentale a été créé pour vous aider à gérer le futur déploiement. Que vous soyez le conjoint ou la conjointe, un parent, un ami ou l'enfant d'un membre des FAC qui est déployé, des renseignements et des formations sur la gestion d'un déploiement à venir vous sont offerts.

11. En tant que parent d'un militaire déployé, existe-t-il des renseignements pouvant m'aider à gérer le déploiement de mon fils ou de ma fille?

Le site Web RVPM a été créé pour vous aider à gérer le futur déploiement. Que vous soyez le conjoint ou la conjointe, un parent, un ami ou l'enfant d'un membre des FAC qui est déployé, des renseignements et des formations à propos de la gestion d'un déploiement à venir vous sont offerts.

12. Que puis-je faire pour bien gérer le déploiement de mon conjoint ou partenaire?

Le site Web RVPM a été créé pour vous aider à gérer le futur déploiement. Comme conjoint(e) ou partenaire d'un membre des FAC qui est déployé, des renseignements et des formations à propos de la gestion d'un déploiement à venir vous sont offerts.

13. Je me prépare à voir mon(ma) bien-aimé(e) durant son congé de mission. À quoi dois-je m'attendre?

Les membres des Forces canadiennes et leurs familles attendent avec impatience le retour à la maison. Pour la plupart des familles, il s'agit d'un moment joyeux, ainsi qu'une occasion de se reposer et de rétablir le lien à mi-chemin du déploiement. Cependant, cette rencontre peut poser des défis. Cliquer ici pour obtenir des conseils afin que votre congé de mission soit une réussite.

14. Qu'est-ce qu'une réunion?

  • C'est une phase du cycle de déploiement.
  • C'est un processus de réunion des familles militaires lorsque des militaires en service reviennent de déploiements non accompagnés.
  • Cela représente pour beaucoup de familles militaires la période comportant le plus de défis, qu'il s'agisse d'une courte réunion lors d'un congé de mission ou d'une réunion plus longue à la fin d'un déploiement.

Texte tiré du guide Un déploiement moins stressant.

15. Qu'est-ce que le stress de réunion?

  • Cela réfère aux demandes physiques et émotionnelles vécues par tous les membres de la famille au moment du retour à la maison (ou d'un congé de mission). Le retour et le départ d'un militaire en service perturbent l'équilibre et la stabilité de la famille. Dans la majorité des familles, trois mois sont nécessaires afin que chacun des membres soient de nouveau à l'aise ensemble. Toutefois, les caractéristiques propres à chaque famille et les circonstances peuvent réduire ou prolonger cette période de stress.
  • Le stress de réunion peut être intensifié et prolongé par des changements importants dans la famille, comme une naissance, un décès, une maladie grave ou un déménagement.

Texte tiré du guide Un déploiement moins stressant.

16. Où trouver des renseignments pouvant m'aider à gérer le stress de réunion?

Le site Web RVPM a été créé pour vous aider à gérer la réunion à venir. Que vous soyez le conjoint ou la conjointe, un parent, un ami ou l'enfant d'un membre des FAC qui est déployé, des renseignements et des formations sur la gestion du stress de réunion vous sont offerts.

17. Comment aider mes enfants à gérer le stress de réunion?

Selon leur âge et leur niveau de développement, les enfants réagissent différemment au retour de leurs parents. La phase 5 de la formation post déploiement RVPM comporte des renseignements destinés à vous aider à préparer vos enfants et à les aider à faire face à la période de réunion.

18. Mon conjoint est déployé et j'ai peur qu'il ou elle souffre de traumatismes liés au stress opérationnel à son retour; que puis-je faire?

Alors que beaucoup de familles s'inquiètent de la santé émotionnelle et physique ainsi que de la sécurité de leurs proches pendant le déploiement, il est important de noter que la plupart des membres des FAC qui reviennent d'un déploiement ne souffrent pas de problèmes de santé mentale ou de traumatismes liés au stress opérationnel. De récentes données sur le postdéploiement suggèrent qu'entre 8 % et 12 % des membres des FAC souffrent de problèmes de santé mentale après un déploiement. De plus, les Forces canadiennes traitent les problèmes de santé mentale avec un grand sérieux et s'assurent que les membres des FAC soient renseignés sur les signes et symptômes des maladies mentales avant leur déploiement, pendant la décompression dans un lieu tiers et lors des examens de suivi au cours des 3 à 6 mois qui suivent le déploiement. Qui plus est, des services de traitement complet sont fournis à tout membre des FAC souffrant d'un problème psychologique lié à des opérations (y compris les membres de la Réserve).

Comme membre de la famille, il est important de savoir que le risque pour votre être cher de souffrir d'un traumatisme lié au stress opérationnel est assez faible. Après le déploiement, vous pouvez prévoir certains défis de transition et de réintégration communs qui ne nécessitent pas l'intervention d'un professionnel. Cependant, vous pouvez vous préparer en participant à la phase 5 de la formation Le chemin vers la préparation mentale et en apprenant les signes et symptômes des maladies mentales.

19. Mon(ma) bien-aimé(e) semble avoir changé après le déploiement et cela m'inquiète; que dois-je faire?

La transition entre l'environnement de déploiement et l'environnement familial représente un grand changement de milieu physique et social pour le militaire qui revient de mission. La plupart des militaires réussissent à gérer cette transition avec succès à l'aide de leurs propres ressources et du soutien social de la famille et des amis. Cependant, une minorité trouve que ce processus est stressant pour eux et leurs proches. Certains de ceux qui ont de la difficulté à retrouver leur place une fois à la maison ont ces problèmes en raison d'un traumatisme lié au stress opérationnel ou d'un autre trouble mental.

Après le déploiement, vous pouvez prévoir certains défis de transition et de réintégration communs qui ne nécessitent pas l'intervention d'un professionnel. Voici des exemples de changements que vous pourriez remarquer durant la période de transition : une augmentation de la nervosité, de l'irritabilité ou de la vigilance, des troubles du sommeil, des cauchemars, des pensées récurrentes sur le déploiement, de la fatigue, une baisse d'énergie, des maux de tête ou des douleurs musculaires. Après la phase de transition, la plupart des soldats notent que les signes de réaction disparaissent peu à peu et ils recouvrent la santé. Toutefois, soyez à l'affût de signes indiquant que les choses ne s'améliorent pas et ne tardez pas à demander de l'aide si vous remarquez l'un des comportements suivants :

  • de l'agressivité physique;
  • d'importantes sautes d'humeur;
  • des pensées suicidaires;
  • des comportements dangereux;
  • une hypervigilance ou un éveil qui ne se dissipe pas;
  • un usage excessif d'alcool ou de drogue.

Il est extrêmement important, et hautement recommandé, que les êtres qui vous sont chers prennent le temps de passer des examens médicaux postdéploiement. Vous pouvez lire les détails de cette procédure à la section Phase de suivi du RVPM de ce site Web. Toutefois, cela constitue surtout une occasion pour le personnel des FAC de rencontrer des professionnels de la santé pendant les 3 à 6 mois suivant leur déploiement afin de s'assurer qu'ils n'ont pas développé de problèmes physiques ou psychologiques en lien avec le déploiement.

Date de modification :