En route vers la préparation mentale (RVPM)

L’objectif du programme RVPM est d’améliorer le rendement à court terme et les résultats à long terme sur le plan de la santé mentale.

La recherche a montré que les méthodes éducatives comme En route vers la préparation mentale contribuent à réduire la stigmatisation des maladies mentales, qu’elles incitent les personnes à se faire soigner, qu’elles suppriment les obstacles bloquant l’accès aux soins, et qu’elles permettent aux dirigeants à tous les niveaux de mieux comprendre ce qu’ils peuvent faire pour aider leurs collègues membres des FAC. Source : Programme de prévention du suicide des Forces armées canadiennes, major Stéphane Roux, Agrément Canada [Traduction libre]

Le programme de formation En route vers la préparation mentale (RVPM) englobe tous les cours sur la résilience et la santé mentale qui sont intégrés dans la carrière des membres des Forces armées canadiennes, y compris ceux qui leur sont fournis dans le cadre du cycle de déploiement. Ce programme est divisé et adapté de telle façon qu’il prend en considération les demandes et les responsabilités auxquelles les membres des FAC doivent faire face à chacun des stades de leur carrière et en cours de déploiement. Ainsi, il leur fournit l’instruction dont ils ont besoin pour être prêts mentalement à surmonter les difficultés qu’ils pourraient rencontrer. L’objectif du programme RVPM est d’améliorer le rendement à court terme et les résultats à long terme sur le plan de la santé mentale.

Le programme RVPM offre une base solide au concept de résilience. La résilience est la capacité d’un soldat de récupérer rapidement, de résister et peut-être même de s’épanouir lorsqu’il est exposé directement ou indirectement à des événements traumatisants et à des situations difficiles en garnison, à l’entraînement ou dans le cadre d’opérations. Le rétablissement après des épreuves physiques et mentales des plus intenses dans le contexte militaire est axé, à court terme, sur la mission à laquelle le soldat est en train de participer, mais est aussi nécessaire à long terme, c’est-à-dire tout au long de sa carrière.1

Ce site Web a pour but de présenter des renseignements supplémentaires sur les types de formation que le programme RVPM offre aux membres des FAC tout au long de leur carrière et durant le déploiement, ainsi que ceux qu’il offre aux familles des FAC.

Transcription

[Début de la vidéo]

[Nous voyons le bgén Jonathan Vance, Ancien commandant de la Force opérationnelle en Afghanistan]

[Bgén Vance, qui parle au caméra :] Quiconque participe à la conduite de la guerre, peu importe le niveau, doit faire preuve de résilience militaire. Cette capacité personnelle de tenir le coup dans les pires circonstances [Nouvelle image : Des soldats dans un situation opérationnel; Bgén vance (voix)] comme dans le train-train quotidien. La résilience est également de mise tout au long de la carrière d’un militaire. Même si ce dernier est aujourd’hui capable de continuer à se battre et à faire son travail de tous les jours,

[Nouvelle image : Les soldats avec les vehicules militaire; Bgén Vance (voix)] lors de n’importe laquelle période d’affectation, le but est qu’il en fasse autant mission après mission.

[Bgén Vance, qui parle au caméra] La résilience militaire a donc autant à voir avec l’accent mis sur la mission qu’avec l’ÉTHOS du guerrier et sa longévité au sein des forces armées pour qu’il puisse avoir avec une longue et fructueuse carrière.

[Fin de la vidéo]


1 Définition fournie par l’Armée et adoptée par les FAC pour définir la résilience.