Recherche sur l’appui aux familles

Le service militaire est un engagement conjoint que prennent les militaires canadiens et les membres de leurs familles. Par conséquent, les familles de militaires ont besoin d’un soutien qui est adapté à la dynamique de la vie militaire. Pour que les programmes et les politiques facilitent l’obtention de ce soutien, les dirigeants et les décideurs doivent avoir accès à des renseignements qui les aideront à mieux comprendre les défis auxquels doivent faire face les familles de militaires.

Families

Au sujet de la recherche sur les familles demilitaires

La demande d’un soutien individuel et familial augmente particulièrement lorsque les militaires reviennent de missions de combat ou de missions humanitaires. Les blessures et la maladie peuvent rendre encore plus difficile la période de réadaptation. Le programme de recherche sur le soutien au personnel et à la famille de Recherche et développement pour la défense Canada (RDDC) dirige les recherches menées par le Ministère. RDDC se sert d’outils de recherche en sciences sociales, notamment des sondages, des modèles conceptuels et des analyses statistiques, pour étudier autant les difficultés vécues par les familles de militaires que l’efficacité de l’aide fournie par les programmes et les services actuels.

Par des partenariats de recherche concertée, RDDC étudie les difficultés propres aux familles de militaires, notamment les déménagements fréquents; le logement temporaire; le chômage et le sous-emploi du conjoint; les séparations; la participation d’un membre de la famille à des missions potentiellement dangereuses; l’appui aux membres de la famille blessés ou malades pendant leur réintégration dans la vie civile.

Les travaux en sciences sociales sont dirigés par la Directeur général Recherche et analyse stratégiques (Personnel militaire) (DGRAPM). La DGRAPM est une division de recherche du MDN qui relève du Chef du personnel militaire et du Sous-ministre adjoint (Science et technologie).

Des recherches axées sur les résultats

  • Répercussion de la maladie et des blessures sur la famille :
    En collaboration avec l’Université Carleton, RDDC étudie les répercussions de la maladie et des blessures sur les relations familiales des militaires canadiens et l’incidence de ces relations sur le rétablissement et la réadaptation des militaires. Ce travail permettra de concevoir des programmes et des services qui appuieront les militaires blessés ou malades et leurs familles; ces programmes devront favoriser le maintien de saines relations en proposant des solutions efficaces et validées scientifiquement.
     
  • Adaptation de la famille à la vie militaire :
    Il est important de savoir comment les familles s’adaptent aux exigences de la vie militaire. Un sondage réalisé par RDDC auprès des conjoints mariés et des conjoints de fait du personnel des Forces armées canadiennes (FAC) a fait ressortir la nécessité d’offrir des programmes et des services efficaces aux familles de militaires. Les résultats révèlent qu’un haut niveau de conflit entre la vie militaire et familiale est lié à une mauvaise santé mentale, à des méthodes inefficaces d’adaptation au stress et à un soutien social plus faible entre les conjoints. Plus particulièrement, il ressort clairement du sondage que les familles qui ont vécu un déménagement trouvaient difficile d’acquérir de nouveau de l’ancienneté au travail, de se constituer un réseau de soutien et de trouver un emploi, des services médicaux et un service de garde. De tels renseignements sont importants pour déterminer à quels types de services de soutien les familles des FAC devraient avoir accès.
Soldier sees his family after returning from deployment
  • Enfants :
    Le MDN collabore avec l’Université Carleton et l’Université Mount Saint Vincent à la mise en place d’un programme de recherche sur les répercussions des facteurs de stress rattachés à la vie militaire sur les enfants. La première phase du programme de recherche, réalisée en 2012, portait sur la résilience des jeunes enfants de familles militaires et a permis d’identifier certains facteurs de protection qui aident les enfants à composer avec le stress. La deuxième phase, réalisée en 2013, visait à évaluer les répercussions des facteurs de stress liés à la vie militaire sur les familles monoparentales et les difficultés propres à ces familles. La dernière phase, qui est en cours, porte notamment sur la résilience des adolescents de familles de militaires et sur les facteurs de protection qui favorisent leur santé psychologique. Elle vise aussi à mesurer l’incidence des facteurs de stress militaires sur le bien-être des parents seuls et sur la relation de ces derniers avec leurs enfants. Les chercheurs tenteront également d’évaluer la mesure dans laquelle les programmes et services actuels sont connus et utiles, et ils étudieront la nécessité d’offrir des services additionnels particuliers pour soutenir les enfants, les adolescents et les parents militaires seuls.

Les membres de la famille ont une influence directe sur le mieux-être des militaires, leur état de préparation, leur rendement et leur capacité de mener à bien leur mission. La recherche sur l’appui aux familles vise à garantir que les programmes et services disponibles offrent aux familles de militaires des ressources qui répondent aux difficultés uniques qu’ils doivent surmonter, de façon à favoriser le mieux-être des familles et à permettre aux militaires canadiens d’exercer leurs fonctions dans des conditions optimales.

Date de modification :