Signalement de suicides par les médias

Voici un extrait de la publication de l’Organisation mondiale de la santé intitulée PREVENTING SUICIDE, A RESOURCE FOR MEDIA PROFESSIONALS (Ce document est seulement disponible en anglais)

Les signalements de suicides de manière appropriée, exacte et possiblement utile par des médias informés peuvent aider à prévenir de telles tragédies.

Dans l’ensemble, il y a suffisamment de données probantes donnant à penser qu’un excès statistiquement significatif de suicides est lié à certaines formes de couverture des cas de mort volontaire à la télévision et dans les journaux non fictifs. Les répercussions semblent plus fortes parmi les jeunes… Les suicides suscitent souvent l’intérêt des gens et les médias ont le droit de les signaler. Toutefois, ils manifestent souvent plus d’intérêt pour les cas inhabituels… Les cliniciens et les chercheurs reconnaissant que ce n’est pas la couverture médiatique en soi qui augmente les comportements suicidaires au sein des groupes vulnérables, mais plutôt certains types de reportage. Inversement, certains genres de couverture peuvent aider à prévenir l’imitation du comportement suicidaire. Néanmoins, il y a toujours le risque que la publicité sur le sujet rende l’idée du suicide « normale ». Une couverture continue et répétée tend à susciter et à soulever des préoccupations liées au suicide, en particulier chez les adolescents et les jeunes adultes.

Il est possible d’obtenir plus d’information concernant le signalement responsable en visitant le site Web de l’Organisation mondiale de la santé : http://whqlibdoc.who.int/hq/2000/WHO_MNH_MBD_00.2.pdf; http://www.who.int/mental_health/prevention/fr/.    

Date de modification :