Déclaration du CEMD et du sous-ministre au sujet du harcèlement et de la discrimination à l’intention de tous les militaires des FAC et des employés du MDN

Mesdames et Messieurs,

Nous avons tous une importante responsabilité en ce qui a trait au maintien d’un milieu de travail respectueux et exempt de harcèlement. Même si des tendances positives se dessinent dans les plus récents sondages internes des FAC portant sur notre culture de travail, nous avons le pouvoir et surtout le devoir de faire mieux au nom de l’ensemble de nos militaires.  

Pour le contexte, les rapports récemment achevés sur cette question font état des résultats suivants :

  • Plus de 98 p. cent des militaires sont au courant de l’existence d’une politique des FAC sur le harcèlement;
  • 79 p. cent se souviennent avoir participé à une séance de sensibilisation au harcèlement donnée par les FAC;   
  • 77 p. cent croient que les plaintes de harcèlement seraient prises au sérieux au sein de leur unité;
  • Sur 2 245 répondants au sondage, 72 p. cent ont rapporté n’avoir subi aucune forme de harcèlement durant les douze mois précédant le sondage;
  • 17 p. cent ont rapporté avoir subi de l’abus de pouvoir;
  • 16 p. cent ont rapporté avoir vécu du harcèlement à l’endroit de la personne;
  • 1,5 p. cent ont rapporté avoir vécu du harcèlement sexuel;
  • 1 p. cent ont rapporté avoir vécu des actes de brimade;
  • Il est à noter que 17 p. cent des militaires des FAC ont déclaré qu’ils ne se sentiraient pas libres de rapporter des cas de harcèlement par crainte de représailles; et les minorités visibles, les femmes, et les personnes handicapées rapportent davantage d’actes de discrimination au travail que les autres répondants.

Nous offrons aux employés du MDN et aux militaires des FAC un milieu de travail qui favorise le respect et qui est exempt de harcèlement et de discrimination, et caractérisé par la confiance et le soutien mutuels, et par le respect de la dignité de tous en milieu de travail. Nous tenons nos gestionnaires et dirigeants responsables de s’assurer que ces normes sont respectées.

Nous avons besoin de votre aide pour maintenir un tel climat de travail. Si vous vous sentez harcelé ou avez le sentiment de faire l’objet de discrimination, ou encore si vous êtes témoin d’incidents de cette nature, agissez. S’il est impossible de régler le problème rapidement, abordez la situation professionnellement et rapportez l’incident à votre chaîne de commandement s’il est impossible de résoudre le problème sur-le-champ.

Votre chaîne de commandement a la responsabilité de vous soutenir. Toutefois, si vous vous sentez harcelé ou avez le sentiment de faire l’objet de discrimination et que c’est votre chaîne de commandement qui vous préoccupe, il faut alors rapporter l’incident à l’échelon supérieur au sein de la chaîne de commandement.

Il est également possible d’obtenir du soutien auprès de l’aumônier ou du travailleur social de votre unité, ou encore par l’intermédiaire du Programme d’aide aux membres des FAC et du Programme d’aide aux employés, ou des centres de résolution des conflits.

En bref, le harcèlement et la discrimination ne sont pas tolérés. Ils sont toxiques pour notre milieu de travail et nuisent à notre efficacité opérationnelle. Les efforts que nous déployons à cet égard doivent être axés sur la prévention du harcèlement et de la discrimination avant que des incidents ne surviennent. Cependant, si un incident se produit, nous nous devons d’intervenir rapidement et de régler la situation de manière équitable. Ainsi, nous pouvons garantir que notre environnement militaire est plus respectueux et inclusif.

Nous devons tous jouer un rôle actif à cet égard. Nous devons veiller à ce que notre environnement de travail soit exempt de harcèlement, et prendre les mesures appropriées s’il ne l’est pas. Ensemble, nous pouvons faire une différence et veiller au bien-être notre communauté.

Richard B. Fadden,
sous-ministre

Le général Tom Lawson,
chef d'état-major de la Défense

Date de modification :