Quitter les Forces armées canadiennes

Le ministère de la Défense nationale (MDN) et les Forces armées canadiennes (FAC) offrent un éventail de programmes et de services visant à soutenir les membres des FAC alors qu’ils se préparent à quitter la fonction militaire. Certains de ces programmes et services sont conçus spécifiquement pour les membres qui quittent les Forces pour des raisons médicales, alors que d’autres s’adressent à tous les membres.

Tous les militaires auront, un jour ou l’autre, à quitter les FAC. L’immense majorité des membres du personnel le font pour des raisons autres que médicales. Beaucoup parmi eux poursuivent leur chemin pour explorer des horizons plus radieux. Il en est ainsi à cause des compétences que les militaires acquièrent au cours de leur service, comme la résilience et la capacité d’adaptation, ainsi que des programmes, des avantages et de l’aide qu’offrent les FAC.

Conscients qu’il y a encore lieu d’apporter des améliorations au système actuel, le MDN, les FAC et Anciens Combattants Canada (ACC) ont collaboré à la mise en place de plusieurs projets visant à améliorer le soutien au personnel des FAC, aux anciens combattants et à leur famille. Ces améliorations comprennent la rationalisation des processus d’administration des libérations et des départs à la retraite, l’offre d’une assistance dans la préparation à une deuxième carrière, l’amélioration des services de santé mentale et d’accompagnement social et de l’aide aux familles pour qu’elles puissent s’adapter plus aisément aux défis de la vie militaire et aux réalités de leurs proches qui reviennent de mission.

Soutien destiné à tous les membres

Pensions et avantages sociaux

Il existe plusieurs programmes financiers mis à la disposition des membres des FAC qui s’apprêtent à quitter l’armée. Les régimes de retraite des FAC offrent de généreux avantages aux retraités et aux survivants. La Caisse d’assistance au personnel des Forces canadiennes peut accorder des prêts et des subventions d’urgence à ceux qui éprouvent des difficultés financières majeures. Les militaires peuvent se prévaloir d’une indemnité de départ et de paiements pour les congés inutilisés. Les services financiers du Régime d’assurance-revenu militaire (SF du RARM), une division des Services de soutien au personnel et aux familles des FC depuis 1969, offrent des services de consultation et de planification en matière de finances personnelles, d’assurance-vie et d’assurance-invalidité prolongée aux membres en service et à la retraite des FAC et leur famille.

Au nombre des améliorations apportées récemment aux avantages des FAC, mentionnons le traitement plus rapide des prestations aux membres, comme le versement de l’indemnité de départ et des prestations de retraite. Les membres à la retraite reçoivent dorénavant leur premier chèque de prestation de retraite dans les 45 jours de leur libération, ou de la réception de leurs documents, selon le cas. Les délais de traitement des dossiers ont été écourtés de beaucoup et on prévoit en finir avec les arriérés au plus tard au cours de l’automne 2017. Le processus de libération des FAC s’est également amélioré, de sorte que le personnel de la Force de réserve n’a pas à attendre plus longtemps que le personnel de la Force régulière et, dans l’ensemble, les délais sont écourtés.

Préparation à une deuxième carrière

Tous les ans, des milliers de militaires hautement qualifiés quittent les FAC, mettant à la disposition de nouveaux employeurs un ensemble singulier de compétences et de connaissances acquises en servant leur pays. Le MDN et les FAC viennent en aide aux membres à la recherche d’une deuxième carrière en communiquant avec des employeurs et des groupes d’industriels et en informant ceux-ci des avantages d’embaucher d’anciens militaires. Les membres du personnel qui quittent l’institution militaire sont présentés à des employeurs civils potentiels et ont accès à une formation continue jusqu’à concurrence de six mois, de même qu’à un programme de réadaptation professionnelle et à des possibilités de formation en cours d’emploi.

Afin de faciliter encore davantage la transition des membres des FAC vers la vie civile, la Loi sur l’embauche des anciens combattants (projet de loi C-27), laquelle est entrée en vigueur le 1er juillet 2015, facilite l’accès des membres en service et des anciens membres des FAC admissibles à des emplois dans la fonction publique fédérale. En outre, en décembre 2016, les FAC et AAC ont mis au point une stratégie interarmées pour l’emploi qui sera mise en œuvre au cours des prochains mois et qui vise à renforcer les programmes d’employabilité pour les membres qui quittent les FAC.

Soutien aux familles

Ce n’est pas d’hier que les FAC reconnaissent l’importance du rôle des familles dans l’état de préparation opérationnelle, d’où l’obligation morale des FAC de soutenir les familles. C’est dans cet esprit que le Programme de services aux familles des militaires a été mis sur pied pour satisfaire aux besoins du personnel des FAC et de leur famille. Par l’intermédiaire de ses programmes et services, y compris de groupes d’orientation et d’entraide et de services d’aiguillage auprès de ressources civiles dans les localités, les centres de ressources pour les familles des militaires (CRFM), qui aident les familles à composer avec les défis de la vie militaire. Dans le budget fédéral de 2017, on a annoncé que le programme pour les familles des vétérans permettrait aux anciens combattants libérés pour des raisons médicales et leur famille d’avoir accès aux programmes et services des CRFM.

De plus, le MDN et les FAC ont mis en marche plusieurs initiatives visant à améliorer l’accès des familles de militaires au réseau de la santé de la province, qui prendra en charge les soins médicaux du membre une fois celui-ci libéré. Au terme de négociations avec les provinces et les territoires, ceux-ci ont renoncé au délai de 90 jours avant d’être admissibles au régime provincial d’assurance-maladie à la suite de la réinstallation des familles; par ailleurs, les médecins qui exercent leur profession dans les épiceries Loblaws ont été jumelés à des familles de militaires ayant besoin d’un médecin de famille.

Soutien aux membres qui quittent les Forces pour des raisons médicales

Outre les renseignements mentionnés ci-dessus, les FAC offrent à ses membres qui sont libérés pour des raisons médicales plusieurs programmes et services. Ceux-ci comprennent des programmes de réadaptation qui mettent l’accent sur le rétablissement, ainsi que des ressources spécialisées qui aident les militaires à réussir leur transition vers la vie civile.

L’Unité interarmées de soutien du personnel

L’Unité interarmées de soutien du personnel (UISP) est une unité des FAC dont la vocation consiste à venir en aide aux militaires malades ou blessés et à leur famille. Durant leur rétablissement, les membres des FAC qui sont malades ou blessés peuvent être affectés à l’un ou l’autre des 24 centres intégrés de soutien du personnel (CISP) et sept centres satellites de l’UISP au pays. L’UISP s’engage à soutenir le retour des membres des FAC au service actif; lorsqu’on prévoit qu’un militaire ne reviendra pas au service, l’accent est mis sur l’élaboration d’un plan de transition permettant d’accompagner les membres au moment de quitter l’institution militaire.

Voici certains des principaux services offerts par l’UISP :

  • Programme de retour au travail.
  • Coordination avec le Groupe des Services de santé des Forces canadiennes (Gp Svc S FC) pour procurer des programmes de réadaptation physique, de santé mentale et d’entraide, en plus de la gestion de dossier par un infirmier des FAC.
  • Services de consultation et de planification en matière de finances personnelles par l’intermédiaire des SF du RARM.
  • Liaison auprès des centres des ressources pour les familles des militaires, des représentants des bases locales et des commandants des unités locales.
  • Planification de la transition et services d’aiguillage avec AAC et les partenaires des réseaux provinciaux de la santé.
  • Des services de défense des droits des membres et de leur famille afin de s’assurer qu’ils obtiennent un soutien adéquat et les avantages inhérents à leur situation.

Les plans pour améliorer l’UISP sont en cours. Plus de membres du personnel sont affectés à des postes de direction et de soutien administratif à l’intérieur de l’organisation. Depuis décembre 2015, les membres qui travaillent loin de leur résidence – en termes militaires, à un poste à restriction imposée (RI) – sont affectés au CISP le plus près de leur résidence, afin de tirer parti du réseau familial et de soutien dans leur collectivité. Situés sur les bases et dans les escadres, les CISP sont en liaison plus étroite avec les chaînes de commandement locales et le commandement d’armée approprié (Marine royale canadienne, Armée canadienne, Aviation royale canadienne), dans le but de générer des soins reposant sur une meilleure compréhension et, au bout du compte, de meilleure qualité.

Soutien à la santé mentale

Peut-être l’aspect le plus névralgique du processus de transition, les membres des FAC suivent une formation sur la santé mentale et la résilience dès les débuts de leur carrière, et ce, avant et après tout déploiement dans le cadre d’opérations, entre autres. Le programme En route vers la préparation mentale (RVPM) prépare les militaires à satisfaire aux exigences et aux responsabilités de chaque étape de leur carrière. Le personnel des FAC est donc prêt à composer avec le changement, quand et où il se présente.

Conscients que le départ des FAC peut être la cause de stress chez certains membres du personnel, le MDN et les FAC travaillent au renforcement des services de santé mentale destinés aux membres qui s’apprêtent à quitter les FAC pour des raisons médicales. La colocalisation du personnel d’AAC et du Gp Svc S FC dans les CISP est à l’étude, de même que la mise sur pied d’un centre d’excellence interarmées en matière de santé mentale et de trouble de stress post-traumatique (TSPT). Des mesures sont mises en place pour s’assurer qu’un membre a toujours accès à ses médicaments d’ordonnance entre le moment où il n’est plus suivi par le CISP et la prise en charge par le réseau de la santé de sa province. En cours d’élaboration, une stratégie interarmées MDN-AAC sur la prévention du suicide permettra de s’assurer que l’on répondra à tous les besoins de première nécessité. Les responsables du Programme de services aux familles des militaires des FAC, d’AAC et du Centre de santé mentale Royal Ottawa ont collaboré à un nouveau programme en ligne destiné aux soignants et une ressource en ligne sur les blessures des suites du stress opérationnel à l’intention des soignants et des familles.

Le Programme de soutien social aux blessés de stress opérationnel (SSBSO) d’AAC et du MDN offre un soutien par les pairs à ceux ayant des blessures à la suite d’un stress opérationnel et leur famille. Le Programme d’aide aux membres des FAC et le Service d’aide d’AAC offrent aux membres en service et aux anciens combattants un service de consultation à toute heure du jour et de la nuit, à longueur d’année (jusqu’à huit séances de consultation gratuites par famille, avec un service d’aiguillage pour ceux nécessitant une aide sur une période prolongée).

Perspectives

Le MDN et les FAC sont continuellement à la recherche de manières permettant de soutenir les membres du personnel militaire à compter du moment où ils se joignent aux forces jusqu’au terme de leur carrière militaire. Pour ce faire, une mesure du rendement a été présentée comme élément de services de transition afin de déterminer constamment ce qui fonctionne bien et ce qu’il y a lieu d’améliorer. La satisfaction quant au processus de départ des FAC est mesurée au moyen d’enquêtes à la sortie et du questionnaire « à vous la parole ». Plusieurs activités de recherche sont en cours afin de mieux comprendre les expériences des membres des FAC, des anciens combattants et de leur famille au cours de la transition de la vie militaire à la vie civile et par la suite. Ces initiatives permettront de mesurer les répercussions du vécu militaire sur les membres et leur famille, de même que les répercussions de la démarche d’abandon de la vie militaire, et ce, afin d’améliorer constamment les programmes et les services.

Renseignements supplémentaires

  • Cliniques de soins de santé des FAC
  • Programme d’aide aux membres des Forces canadiennes (PAMFC) 1-800-268-7708
  • Programme de retour au travail des Forces canadiennes (PRT FC) 1-800-883-6094
  • Directeur – Services de pension des Forces canadiennes 1-800-267-0325 ou 613-971-6012
  • Directeur – Gestion du soutien aux blessés (D Gest SB) 1-800-883-6094
  • Ligne d’information pour les familles
    • 1-800-866-4546 (sans frais en Amérique du Nord)
    • 1-613-995-5234 (appels à frais virés acceptés)
  • Centre des pensions du gouvernement du Canada 1-800-267-0325
  • Empathie Soutien par les Pairs Offrant une Invitation au Réconfort (ESPOIR) 1-800-883-6094
  • Soutien social aux blessés de stress opérationnel (SSBSO) 1-800-883-6094
  • Services financiers SISIP (SF SISIP) 1-800-267-6681
  • Programme d’aide à la transition (PAT) 1-800-883-6094
  • Anciens Combattants Canada (AAC) 1-866-522-2122

Contacts

Relations avec les médias
Ministère de la Défense nationale
Téléphone : 613-996-2353
Sans frais : 1-866-377-0811
Courriel : mlo-blm@forces.gc.ca

Date de modification :