Un regard tourné vers l’avenir

Priorités du CIIS

Le CIIS a plusieurs priorités pour l’année financière 2017-2018. L’une des principales priorités du Centre consistera à fournir des services aux militaires à toute heure du jour et de la nuit. Un cadre d’évaluation du rendement sera créé afin d’assurer un suivi des services reçus et utilisés par les militaires, et ce, de manière continue ainsi que six et douze mois après la mise en œuvre.

Le CIIS prévoit actualiser l’énoncé de son mandat, en plus de publier ses « engagements envers les militaires ». Ces priorités ainsi que l’horaire de service prolongé devraient avoir été mis en œuvre à l’été 2017.

En coopération avec l’EISF-IS, le CIIS a entrepris de mettre sur pied un conseil consultatif externe afin de fournir au MDN et aux FAC des conseils pour aborder les comportements sexuels dommageables et inappropriés.

Étant donné son mandat unique consistant à soutenir les membres des FAC affectés par les comportements sexuels dommageables et inappropriés, le CIIS continuera à améliorer sa stratégie de communication et de sensibilisation proactives. Cela est essentiel pour les personnes qui font appel à des services conçus pour répondre à leurs besoins.

De même, les membres de la chaîne de commandement doivent être mieux informés des services du CIIS, que ce soit pour aiguiller leurs militaires au besoin ou pour obtenir eux- mêmes des conseils pour gérer une situation impliquant des personnes sous leur commandement. Pour obtenir ces résultats, le CIIS continuera à déployer des efforts concertés et constants en vue de visiter de nouveaux emplacements au Canada afin d’interagir avec les membres des FAC.

Le CIIS continuera en outre à renforcer et à tisser des liens avec des partenaires et des intervenants internes et externes, d’autres ministères et des organisations nationales et internationales ayant un mandat semblable.

L’une des prochaines étapes pour le CIIS consistera notamment à collaborer étroitement avec l’EISF-IS pour améliorer le soutien aux victimes (c.-à-d. soutien par les pairs, nouvelles options de signalement et la liaison d’aide aux victimes).Le Centre réévaluera également son mandat et sa clientèle cible en vue d’un possible élargissement. Il continuera à évoluer afin de devenir un centre d’excellence afin d’aider les FAC à éliminer les comportements sexuels dommageables et inappropriés en son sein.

Haut de page

Tendances et enjeux éventuels à surveiller aux fins d’analyse et d’intervention futures

L’information contenue dans cette section se fonde sur un petit échantillon. Bien que ces constatations soient anecdotiques et ne puissent pas encore être généralisées, elles constituent des tendances et des enjeux éventuels dont il convient de faire le suivi aux fins d’analyse et d’examen.

 Les interactions entre le personnel du CIIS et les membres des FAC suggèrent que les personnes qui ont subi des comportements sexuels dommageables et inappropriés doivent naviguer entre plusieurs services et processus au sein de l’organisation militaire (p. ex. chaîne de commandement, police militaire/SNE, JAG, police civile, etc.). Par conséquent, un militaire pourrait se retirer du processus en cas de mauvaise expérience à l’une ou l’autre de ces étapes.

Bien que ces différentes composantes œuvrent indépendamment l’une de l’autre, il importe de tenir compte du système dans son ensemble et de la façon dont elles interagissent afin d’offrir un soutien optimal aux membres. À la suite d’une analyse qualitative de cas, certains membres des FAC nous ont raconté que bien que toutes les composantes du système aient fonctionné correctement, leurs besoins n’avaient pas été satisfaits.

Tout en rappelant que ces observations s’appuient sur échantillon limité, l’analyse a révélé que les trois sujets les plus souvent abordés étaient la confiance, le soutien et la transparence. Ces trois questions sont interconnectées en ce que le manque de transparence et de soutien entraîne souvent une diminution de la confiance envers le système dans son ensemble.

Les militaires ont exprimé le besoin d’obtenir plus de soutien lorsqu’ils naviguent d’un service à l’autre à la suite de comportements sexuels dommageables et inappropriés. Les militaires affectés ont souvent formulé le désir d’être mieux informés sur les étapes à venir. En effet, ils n’étaient pas informés des prochaines mesures, des raisons de certaines décisions, des délais et des principales étapes des processus, ou encore ne les comprenaient pas toujours. À titre d’exemple, certains militaires ont passé de longues périodes sans obtenir aucune nouvelle information sur leur cas. D’autres militaires ont été informés que des accusations moins graves seraient finalement portées contre les responsables sans que cette décision leur soit expliquée. Ces militaires ont senti que leur dossier n’avait pas été bien géré ou n’avait pas été pris au sérieux.

Cette situation a amené certains d’entre eux à remettre en question leur expérience. Elle a aussi incité certains militaires à croire que les auteurs ne subiraient aucune conséquence et que les FAC n’accordaient aucune importance à leur situation. Des militaires ont fait état de situation où la victime et l’auteur allégué ont été affectés à un même bâtiment, unité ou cours alors qu’une enquête était en cours. Les victimes se sont senties mal à l’aise, ne se sont pas senties en sécurité et ont perçu une absence de soutien à la suite de ce type de situations. D’autres militaires se sont sentis isolés après avoir été laissés seuls dans un hôpital, n’avoir été accompagnés d’aucun membre de leur unité en cour martiale ou n’avoir reçu aucun aiguillage vers des services en santé mentale.

Toutes ces expériences suggèrent qu’une formation, des politiques claires et un soutien amélioré aux victimes pourraient rehausser la confiance, la fréquence des signalements et augmenter les chances qu’une personne recherche de l’aide.Le CIIS continuera à travailler de concert avec l’EISF-IS et les FAC dans leur ensemble non seulement pour améliorer le soutien aux victimes, mais aussi pour contribuer à l’élimination des comportements sexuels dommageables et inappropriés.

Haut de page