Comment faire affaire avec l'OTAN

Le ministère de la Défense nationale est particulièrement bien placé pour contribuer aux efforts pangouvernementaux visant à promouvoir et à faciliter les exportations canadiennes du secteur de la défense sans porter atteinte aux exigences opérationnelles des Forces armées canadiennes ou aux priorités du Ministère. En collaboration avec le service des délégués commerciaux du Canada et d’autres ministères et organismes gouvernementaux ayant le mandat de promouvoir le commerce de la défense, la Défense nationale intervient auprès d’organisations de défense alliées et partenaires de diverses façons, soit en organisant des visites à des sites industriels de défense canadiens et aux installations de la défense nationale de même qu’à et offre d’autres services de soutien liés à la défense.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur l’aide que peut apporter la Défense nationale aux entreprises canadiennes souhaitant accéder aux marchés étrangers, veuillez communiquer avec la DGPII à DGIIP@forces.gc.ca.

Occasions d’affaires avec l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN)

L’équipe des ressources de la Défense de la Délégation conjointe du Canada auprès de l’OTAN et le service des délégués commerciaux du Canada  en Belgique et au Luxembourg veillent à ce que les entreprises canadiennes soient au courant des possibilités d’affaires avec l’OTAN. L’équipe offre également des conseils et du soutien à l’industrie canadienne en ce qui concerne les affaires avec l’OTAN.


Programme OTAN d’investissements au service de la sécurité (NSIP)

Le Programme OTAN d’investissements au service de la sécurité est un mécanisme‑clé qui permet de livrer des capacités à l’aide du financement commun de l’OTAN, de contribuer directement à l’amélioration des capacités de défense de l’OTAN et de favoriser l’interopérabilité entre les 28 pays alliés. Le NSIP finance l’apport de capacités militaires importantes afin de soutenir les activités suivantes :

  • les exigences en vertu de l’Article 5 (Défense collective)
  • les opérations d’intervention en cas de crise de l’OTAN telles que la Force internationale d’assistance à la sécurité (FIAS) et la Force de Kosovo (KFOR)
  • la structure de commandement de l’OTAN
  • les systèmes d’information et de communication de l’OTAN (NCI)
  • le Commandement et contrôle (C2) aérien
  • les renforts et la logistique

La mise en œuvre du NSIP est supervisée par le comité des investissements et le plafond de contribution annuel est approuvé par le Conseil de l’Atlantique Nord. Le comité des investissements est responsable du triage des projets et il autorise ceux qui ont été conçus pour satisfaire aux besoins opérationnels des commandements stratégiques de l’OTAN, soit le Commandement Alliés Opérations (ACO) et le Commandement Allié Transformation (ACT), car ils surpassent les besoins en matière de défense nationaux des divers pays membres. Le comité des investissements approuve également la stratégie d’approvisionnement des divers projets du NSIP.

Pour obtenir des renseignements sur les possibilités d’affaires liées au NSIP, veuillez communiquer avec la délégation permanente du Canada auprès de l’OTAN.

Agence des communications et information de l’OTAN (NCIA)

L’Agence des communications et information de l’OTAN (NCIA) assure la communication entre les diverses forces, l’OTAN et divers pays, où et quand il le faut, à l’aide de systèmes et de services de communication et d’information interopérables.

Le NCIA assure les services de technologie de l’information  pour toute l’OTAN ainsi que les capacités de commandement, de contrôle, de communications, d’ordinateurs, d’intelligence, de surveillance et de reconnaissance (C4ISR), y compris la cyberdéfense et la défense contre les missiles. Appliquant les pratiques exemplaires de l’industrie, l’Agence assure le soutien tout au long du cycle de vie : de l’analyse au développement de concepts, de la mise en essai au développement des capacités et des opérations à la maintenance aussi bien dans le cadre de missions que d’exercices.

Le Bureau de l’expert technique national canadien (NATEX) à la NCIA agit en tant qu’interface ou de liaison entre l’industrie canadienne de la Défense et la NCIA afin d’informer l’industrie canadienne des projets ou programmes multinationaux ou de l’OTAN prévus.

Pour obtenir des renseignements au sujet des possibilités d’affaires auprès de la NCIA, veuillez consulter la page Web intitulée L’industrie canadienne veut faire des affaires avec l’OTAN – Questions fréquemment demandées ou communiquez avec l’expert technique national canadien lié à l'Agence d'information et de communication de l'OTAN, le Lieutenant-Colonel James Bates.

Agence OTAN de soutien et d'approvisionnement (NSPA)

Le ministère de la Défense nationale peut aider les industries canadiennes à accéder aux possibilités d’affaires avec l’Agence OTAN de soutien et d'approvisionnement (NSPA).

Basée au Luxembourg, la NSPA est l’organe exécutif de l’Organisation OTAN de soutien et d’approvisionnement (NSPA), qui fut créée en 1958 dans le cadre d’une décision du Conseil de l’Atlantique Nord.

La NSPA est prestataire de services de logistique aussi bien en temps de paix qu’en temps de guerre en ce qui concerne les armes et l’équipement liés en commun par les pays de l’OTAN. L’objectif est de favoriser la disponibilité opérationnelle du matériel, d’améliorer l’efficacité des opérations de logistique et de réaliser des économies considérables en regroupant les activités d’approvisionnement. Parmi les autres services offerts, on trouve la codification et l’identification ainsi que la préparation de contrats pour l’élimination de munitions de tous types.

Si vous cherchez des possibilités d’affaires avec la NSPA, veuillez consulter sa page Web Enregistrement des fournisseurs, où vous pouvez inscrire votre entreprise en tant que fournisseur potentiel.

Le ministère de la Défense nationale contribue au processus d’inscription auprès de la NSPA en fournissant des certificats d’admissibilité afin de valider les entreprises canadiennes.