DAG 2016 – Systèmes navals

Navire de combat canadien

Remplacement des systèmes existants avec des systèmes différents ou nouveaux

Objectif

Remplacer les navires de guerre de la Marine royale canadienne par l’approvisionnement de nouveaux navires en deux variantes: la variante de défense antiaérienne de zone et de commandement et contrôle de groupe opérationnel et une variante polyvalente. Ces navires optimiseront la normalisation des systèmes et de la conception et seront construits au Canada. Ces variantes pourront être munies de différents systèmes d’armes, de communication, de surveillance et autres, afin de permettre aux Forces armées canadiennes de continuer de surveiller et de défendre les eaux canadiennes et de contribuer de manière significative aux opérations navales internationales.

Besoins

Le navire de combat canadien (NCC) sera en mesure de défendre les intérêts du Canada dans les eaux nationales et internationales. À cette fin, le navire doit pouvoir se déplacer et œuvrer en pleine mer tout en demeurant suffisamment polyvalent pour appuyer les opérations dans le littoral, un environnement complexe et difficile, qui est devenue un élément grandissant quant à son importance depuis la fin de la guerre froide. Ceci signifie que tout en s’acquittant des mêmes rôles et missions que les navires des classes Iroquois et Halifax sont pourvus et qu’il remplacera, le projet NCC vise à acquérir des capacités additionnelles afin d’effectuer le support requis aux opérations terrestres de façon efficace et sécuritaire, provenant du domaine du littoral. Deux variantes du NCC délivreront les capacités de défense aérienne de zone/commandement de la flotte ainsi que celles du domaine de la polyvalence et de la versatilité, ce qui étaient présent à l’intérieur des deux classes de navires qu’il remplacera. Ces deux variantes seront capable d’abriter et d’opérer des hélicoptères maritimes CH148 Cyclone, ainsi qu’une grande variété de petites embarcations et de véhicules sans pilotes (aériens, de surface et sous-marins). Le NCC permettra d’assurer l’interopérabilité avec ses alliés dans le cadre d’opérations internationales ainsi qu’avec d’autres ministères du gouvernement canadien au sein d’opérations continentales et nationales de défense et de sécurité maritime, et cela, au niveau de tous les spectres de la guerre.

Estimation préliminaire

  • Plus de 1,5 milliard de dollars

Calendrier prévu

  • 2021 Approbation de la mise en œuvre
  • 2016 Diffusion de la demande de propositions
  • 2021 Attribution du contrat
  • passé 2036 Livraison finale

Point de contact

Directeur - Besoins de la marine
Téléphone: 819-939-3950


Les renseignements qui figurent dans ces pages sont fournis à titre indicatif seulement et étaient à jour à la date de publication. Ils peuvent, cependant, être modifiés sans préavis, et le ministère de la Défense et le gouvernement du Canada n’en garantissent aucunement l’exactitude ni le contenu futurs, pas plus qu’ils ne garantissent la mise en œuvre du projet décrit. Toute personne ou entité qui engage des frais sur la base des renseignements fournis aux présentes le fait à ses propres risques. Les coordonnées fournies ci-dessus sont réservées à l’utilisation exclusive des partenaires du secteur privé. Prière de diriger toute demande des médias au Bureau de liaison avec les médias du ministère de la Défense nationale, au 1-866-377-0811.

Date de modification :