Le colonel Eric Grandmont, Commandant, Centre d’essais techniques (Aérospatiale) (CETA)

Natif de Chicoutimi, col Grandmont s’enrôle au sein des Forces armées canadiennes en 1995. Après avoir été diplômé du Collège militaire royal du Canada à Kingston, et suite au cours de base de génie aérospatial à Borden, il fut muté au 410e escadron d’entraînement opérationnel à l’appui tactique à Cold Lake en 2001. Il y travailla comme ingénieur et officier de projet pour l’escadrille de tests et d'évaluation opérationnelles pour les chasseurs (FOTEF). En 2003, il fut muté au 441e escadron tactique de chasse (ETAC) où il compléta son tour comme officier de maintenance. Sélectionné pour devenir ingénieur d’essai en vol, il compléta sa formation au U.S. Naval Test Pilot School au Maryland aux États-Unis en 2006. De retour à Cold Lake, il travailla comme ingénieur d’essai en vol au Centre d'essais techniques (aérospatial) (CETA). Promu au grade de major en 2007, il occupa le poste d’officier responsable des équipements de survies aérospatiales et par la suite le poste d’officier responsable des essais sur les appareils à voilure fixe. Il accumula plus de 400 heures de test en vol sur plus de 28 types d’appareils différents, mais principalement le CF188 Hornet.

En 2010, il est muté à Bagotville comme commandant adjoint du 3e escadron de maintenance (air). Un an plus tard, il est transféré au 425 ETAC comme officier des techniques de maintenance aérospatiale de l’escadron (OTMAE). Durant son tour, il eut la chance de déployer dans le cadre d’OP Mobile, alors qu’il était le commandant adjoint de l’escadre en Sicile, le commandant de l’escadrille de support opérationnel ainsi que le A4 maintenance. Durant sa tenure au 425 ETAC, il fut également choisi pour présider une commission d’enquête relative à un accident impliquant un CC130 Hercules endommagé par le feu en Floride.

Promu au grade de lcol en décembre 2013, il compléta le Programme de commandement et d’état-major interarmées à Toronto en juin 2014. Par la suite, il prit le commandement du 3e Escadron de maintenance (air) à Bagotville et fut choisi comme autorité supérieur de maintenance d’aéronef pour la flotte de CF188 qui à l’époque fut déployée à OP Réassurance ainsi qu’à OP Impact.

De retour au CETA en 2016, il assuma le rôle d’officier commandant de soutien à l’évaluation et ingénieur d’essai supérieur. Promu au grade de colonel en mai 2017, il a pris le commandement du CETA et est devenu l’autorité des tests en vols pour les forces armées canadienne.

Le col Grandmont détient un baccalauréat en génie mécanique du Collège militaire royal du Canada, une maîtrise en système d’aviation de l’Université du Tennessee Space Institute (UTSI), et une maîtrise en études de la défense du Collège des Forces canadiennes.