Annexe B de l'avis consultatif de l'ANT 2012-01

Descriptions et exemples d’applications logicielles de « Type B »

  1. Les applications logicielles de type B :
    1. ne reproduisent ne remplacent les fonctionnalités du système exigées pour satisfaire aux exigences de l’espace aérien, aux prescriptions de navigabilité technique ou à la réglementation de l’exploitation;
    2. ne nécessitent pas de mise en conformité avec le DO-178 de la RTCA – « Software Considerations in Airborne Systems and Equipment Certification »;
    3. peuvent comprendre les applications dynamiques et interactives capables de traiter des données et leur présentation;
    4. peuvent indiquer la position de l’aéronef pour faciliter la connaissance de la situation;
    5. devraient être évaluées conformément aux indications incluses dans l’annexe C de cet avis, section 3 – Évaluation d’applications logicielles;
    6. exigent une Aut NO.

  2. Voici une liste non exhaustive d’exemples d’applications d’OEPP de type B :
    1. Manuels de vol approuvés (AFM), suppléments et révisions temporaires;
    2. Instructions d’exploitation d’aéronef (IEA), manuels d’exploitation de l’équipage de conduite (FCOM);
    3. Manuel de manœuvres standard (SMM), procédures d’utilisation normalisées (PUN);
    4. Données de performance des aéronefs (information fixe et non interactive à des fins de planification);
    5. Manuel des restrictions sur les performances des aéroports (référence pour les calculs de performance au décollage et à l’atterrissage, par exemple);
    6. Autres données de performance, y compris les données spécialisées qu'on utilisera de concert avec les techniques de modélisation de pointe pour la turbulence de sillage, les prévisions d’atterrissage et d’attente à l’écart (LAHSO), etc. (information fixe et non interactive à des fins de planification);
    7. Application de calcul de rendement aéronautique où on utilise des données algorithmiques ou des algorithmes logiciels pour ce qui suit :
      1. rendement aéronautique au décollage, en route, en vol d’approche, à l’atterrissage, en approche manquée de justice, etc., compte tenu des limites de masse, des distances, des durées et des vitesses (e.g., calculs de rendement limitatif des pistes);
      2. réglages de puissance, dont la puissance réduite au décollage;
      3. application de calcul de masse et de centrage servant à établir la densité volumique et le centre de gravité de l’aéronef et à juger si la charge et sa répartition sont telles que les limites de masse et de centrage de l’aéronef ne sont pas dépassées;
    8. Listes (principales) d’équipement minimal ((M)MEL);
    9. Plan de vol principal et mises à jour;
    10. Traçage interactif pour la navigation de classe II;
    11. Calculs de masse et de centrage;
    12. Cartes d’approche électroniques non interactives, dans un format précomposé à partir de sources agréées;
    13. Panoramique, zoom, défilement et rotation pour cartes d’approche;
    14. Cartes aéronautiques électroniques précomposées ou dynamiques et interactives (p. ex., cartes en route, de secteur, d’approche et d’aire aéroportuaire) avec notamment les fonctions suivantes : centrage et changement de page; prise de position propre à des fins de connaissance de la situation;
    15. Listes de vérification électroniques interactives, incluant les modes Normal, Anormal et Urgence (voir la version à jour de la circulaire d’information no 120-64 de la FAA« Operational Use and Modification of Electronic Checklists » pour de plus amples renseignements). Les listes de vérification électroniques OEPP ne peuvent interagir avec d’autres systèmes de bord;
    16. Données météorologiques et aéronautiques;
    17. Applications utilisant l’Internet ou d’autres communications du contrôle d’exploitation aéronautique (CEA)

Retour à l'Avis de l'ANT 2012-01

Haut de la page