Modernisation de l'EEI (Campus des FAC), un apprentissage sans frontières

Après plus de deux ans d’analyse, de collaboration, d’innovation et d’intégration de mesures des Forces armées canadiennes (FAC) et des communautés des sciences de l’apprentissage, le cadre opérationnel du Modernisation de l'EEI (Campus des FAC) est prêt.

Le processus initial de modernisation stratégique de l’instruction individuelle et de l’éducation (II et E), entrepris en 2007, n’a pas abouti, mais, grâce au renouvellement du mandat en 2010 par le Conseil des Forces armées (CFA) et comme suite à la Directive de mise en œuvre du CEMD, l’équipe principale du QG de l’Académie canadienne de la Défense (ACD) a dirigé un partenariat à l’échelle des FAC dans le cadre d’une démarche considérable, vigoureuse et déterminée visant à cerner les lacunes et les inefficacités du système actuel de l'instruction individuelle et de l'éducation (II et E).

Élaborées grâce au partenariat issu du groupe de travail de la modernisation de l’II et E, chacune des étapes du parachèvement du Modernisation de l'EEI (Campus des FAC) a été confirmée au moyen d’une vaste mobilisation de la communauté d’II et E. Les économies stratégiques et l’effet de modernisation du Modernisation de l'EEI (Campus des FAC) sont des résultats d’une architecture d’apprentissage qui permet de repérer des pratiques exemplaires et des innovations techniques dans les FAC et dans l’ensemble de l’industrie, dans le milieu universitaire, chez nos alliés, et dans d’autres ministères, d’en tirer profit, et de synchroniser l’investissement dans l’II et E dans l’ensemble des FAC.

La culture d’apprentissage se transformera considérablement dans les FAC grâce à la mise en place de l’architecture d’apprentissage moderne du campus. Le modernisation de l'EEI (Campus des FAC) bouleversera les approches traditionnelles de l’instruction et aura toutes les caractéristiques d’une véritable organisation d’apprentissage moderne.

Les quatre projets suivants serviront à appuyer la capacité opérationnelle initiale :

  1. Les Centres de soutien de l’apprentissage (CSA) — Ils assureront les principales fonctions de développement de l’apprentissage et offriront un service de consultation de spécialistes de l’II et E. Le réseau de CSA disposera des ressources nécessaires pour fournir une base commune de services intégrés de développement de l’apprentissage, de services de consultation et de services de soutien. De plus, il y aura un service centralisé de passation de marchés, et les activités liées à l’II et E seront rationalisées. Chacun des CSA participera à un réseau de développement virtuel qui permettra la mise en commun de conseils d’experts et de pratiques exemplaires. Certains d’entre eux disposeront de capacités spécialisées dont tout le réseau des CSA pourra profiter.
  2. Le moteur de recherche d’entreprise du Modernisation de l'EEI (Campus des FAC) — Il comportera une plateforme opérationnelle, des capacités connexes et les outils essentiels. Il s’agira d’un système de gestion de l’apprentissage numérique permettant un accès en tout temps aux outils d’apprentissage et doté d’une bibliothèque de contenu d’apprentissage.
  3. Le cadre de gestion du rendement — Il fournira des paramètres qui orienteront la prise des décisions stratégiques et opérationnelles concernant l’évolution continue du Modernisation de l'EEI (Campus des FAC), de même que des données propres à l’Architecture d’alignement des programmes.
  4. Les capacités communes — Il s’agit des outils et des capacités d’entreprise qui permettent la mise en application efficace des nouvelles techniques d’instruction, notamment l’examen de l’évaluation des acquis, la rationalisation de la prestation de l’instruction, la recherche et le développement et le programme de perfectionnement des instructeurs.

Finalement, le Modernisation de l'EEI (Campus des FAC) donnera aux FAC un moyen de conserver la place avantageuse qu’elles se sont taillée sur le plan opérationnel, malgré les ressources limitées dont elles disposent et les difficultés que pose la complexité grandissante du contexte de sécurité. Il s’agit d’une architecture d’apprentissage d’ordre stratégique axée sur la synchronisation du rendement à l’échelle des FAC, dont l’objet est de faciliter la transformation de la culture d’apprentissage des FAC, qui doit être adaptée à la réalité du xxie siècle.

Tous les militaires des FAC sont appelés à se servir de ces ressources. Ils auront accès aux outils (centre de ressources virtuel, plan d’apprentissage, modèles en trois dimensions, rapports de recherche et développement, milieux artificiels, jeux sérieux, microblogage, etc.) et aux ressources qui leur sont destinées à titre d’apprenants, d’instructeurs, de concepteurs de contenu ou de gestionnaires et administrateurs de programmes d’instruction, à n’importe quel moment et où qu’ils se trouvent.