Subventions de coopération ciblée 2016-2017

 

Université d’Ottawa, Faculté de Common Law

« Développer un sentiment de confiance envers l’automatisation des systèmes militaires »

À Ottawa (Ontario), les 14 et 15 juin 2017

25 000 $

Dans le cadre de cette conférence de deux jours, qui se déroulera les 14 et 15 juin 2017, on se penchera sur la question de la fiabilité du lien existant entre les systèmes automatisés et le contrôle humain significatif (CHS). Le CHS devient un concept juridique de plus en plus important, qui affectera de plus en plus les réflexions en matière de défense nationale. La conférence se voudra donc une occasion de contribuer nettement à la réflexion sur la défense.

Centre for Security, Intelligence and Defence Studies, Norman Paterson School of International Affairs

« L’année à venir : Examen des défis en matière de défense et de politique étrangère auxquels le Canada fera face dans un avenir proche »

À Ottawa (Ontario), le 8 décembre 2016

10 417,80 $

Cet atelier d’une journée sur les priorités en matière de défense et de politique étrangère du Canada a réuni des universitaires et des praticiens étrangers et du domaine de la défense. Certains de ses éléments, dont l’accent mis sur la région de l’Asie et les discussions sur la vie après les élections américaines, l’ont rendu tout particulièrement opportun, et en ont fait un environnement fertile pour les chercheurs en matière de défense, qui ont pu échanger sur des questions contemporaines urgentes.

Centre d’études sur la politique internationale et de défense

« Perspective genrée de la transition à la vie civile : Pratiques exemplaires internationales et ce qu’il en sera à l’avenir »

À Kingston (Ontario), les 23 et 24 mars 2017

18 725, 25 $

Cette activité de deux jours, qui se tiendra à l’Université Queen’s, à Kingston, portera sur la transition de la vie militaire à la vie civile, en mettant l’accent sur les anciennes combattantes, pour combler l’absence d’approches fondées sur le sexe dans la littérature. La conférence appuie le dialogue entre des acteurs gouvernementaux et non gouvernementaux, y compris de nouveaux universitaires. Elle situera le débat en fonction des expériences des membres féminins des Forces armées canadiennes qui ont réussi leur transition à la vie civile. Cet atelier très novateur est directement lié à la troisième priorité du Programme de coopération de la Défense (PCD).

Centre sur la Sécurité internationale, Université Laval

« École d’été sur la consolidation de la paix »

À l’Université Laval (Québec), du 29 mai au 3 juin 2017

18 750 $

Ce cours interactif sur la paix et la défense de sept jours s’attèlera aux enjeux de la prévention des conflits, de l’intervention et de la consolidation de la paix. Le sujet est des plus pertinent, les conférenciers très bien versés sur le sujet, et les participants proviennent de divers milieux, ce qui devrait générer une discussion éclairée sur ces enjeux.

Groupe canadien Pugwash

« La contribution du Canada à la sécurité mondiale »

À Halifax et Pugwash (Nouvelle-Écosse), du 23 au 26 juillet 2017

10 725 $

Cet atelier de deux jours vise à répondre aux trois priorités du PCD en matière d’engagement, y compris des questions importantes et relativement peu explorées (dans le contexte du PCD), comme la transition stratégique des États-Unis vers l’Asie et les efforts déployés pour réduire les arsenaux d’armes nucléaires. Parmi les autres sujets abordés, notons la sécurité dans l’Arctique et les opérations de paix multilatérales.

Center for Canadian Studies, Nitze School for Advanced International

Studies, Johns Hopkins University

« USNORTHCOM a quinze ans : L’Amérique du Nord en est-elle mieux défendue? »

À Washington (D.C.), les 1er et 2 mai 2017

13 750 $

Cet événement réunira des universitaires et des praticiens canadiens et américains en matière de défense et de sécurité, qui discuteront du USNORTHCOM et de son incidence sur les enjeux et les besoins qui relatifs à la défense nord-américaine. En plus d’évaluer les efforts déployés en vue de moderniser le Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord, ce projet se penchera sur les différences entre le USNORTHCOM et d’autres commandements géographiques américains, étant donné qu’il mène ses activités en parallèle avec les structures en place qui définissent la relation de défense entre le Canada et les États-Unis. La conférence donnera lieu à la publication d’un volume édité de documents de conférence en 2017.

Institut de la conférence des associations de la défense (ICAD)

« Conférence sur la sécurité et la défense de la CAD et de l’Institut de la CAD : Canada, les grandes puissances et l’ordre mondial »

À Ottawa (Ontario), les 17 et 18 février 2017

13 750 $

Cette conférence de deux jours vise à mobiliser des décideurs passés et actuels, y compris le premier ministre et le ministre de la Défense nationale, à travailler directement avec des décideurs non gouvernementaux provenant de divers groupes de réflexion et du monde universitaire, afin qu’ils discutent des préoccupations urgentes en matière de sécurité pertinentes pour le Canada. L’événement de cette année se penchera sur la politique de défense du Canada, les relations canado-américaines en matière de défense, les menaces pour l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) et la dynamique de la sécurité des grandes puissances. Il s’agit de sujets opportuns et pertinents. Ces discussions donneront à des experts en la matière la possibilité d’alimenter, de confirmer ou de remettre en question la réflexion stratégique en matière de défense. Cet événement annuel a généralement bonne presse et les discussions étendues qu’il générera devraient faire progresser la réflexion sur la défense.

Centre d’études sur la politique internationale et de défense

« Entre dissuasion et assurance : Comprendre le rôle du Canada »

À Kingston (Ontario), les 11 et 12 mai 2017

11 517 $

Cet atelier de deux jours, qui se déroulera à Kingston en mai 2017, réunira des universitaires, des experts en politique et des spécialistes afin d’évaluer le rôle et la position de force changeants du Canada et de ses alliés (y compris les États-Unis) en ce qui concerne la dissuasion classique, la défense antimissile et la dissuasion nucléaire. Les organisateurs se pencheront sur la dissuasion en menant une comparaison stratégique entre les puissances nucléaires et les puissances non nucléaires. Les organisateurs évalueront aussi les besoins en matière d’assurance et de dissuasion dans le cadre de l’OTAN, et examineront la façon dont le Canada peut appuyer les mesures de dissuasion sans contribuer à une nouvelle Guerre froide.

Université McGill

« Projet sur le Manual on International Law Applicable to Military Uses of Outer Space (MILAMOS) – demande de financement pour la tenue d’un atelier »

À Montréal (Québec), de janvier à décembre 2017

13 750 $

Ce projet s’inscrit dans une vaste entreprise menée par McGill pour devenir un chef de file dans le domaine du droit spatial. Ce projet appuiera les capacités spatiales canadiennes et les commentaires recueillis dans ce domaine alimenteront la réflexion canadienne sur la défense. Le projet vise à diriger la réflexion sur le droit spatial, en réunissant des experts mondiaux et des états qui feront évoluer l’opinion internationale à ce sujet.

Centre sur la Sécurité internationale, Université Laval

« 8e Rencontre Université/Défense »

À l’Université Laval (Québec), le 29 mars 2017

6 035,59 $

Le CSI dirigera une conférence en vue d’explorer les dimensions multiples de la sécurité qui ont des répercussions sur les questions de défense contemporaines. Cette conférence répondra à des priorités cruciales du PCD en matière d’engagement. Environ 140 membres des FAC de Valcartier qui ont été invités à participer à l’événement y prendront part et certains des conférenciers sont aussi des membres des FAC.

Association canadienne pour l’OTAN

« Intervention en cas de crise : Le Canada est-il prêt? »

À Toronto (Ontario), le 26 avril 2017

1 750 $

Cette conférence intitulée «Crisis Response : Is Canada Prepared?» est liée à chacune des trois priorités en matière d’engagement du PCD. Elle abordera directement les enjeux touchant le Canada et l’OTAN, l’interopérabilité et la sécurité dans les pays baltes et l’Europe orientale. Les orateurs invités représentent un bon équilibre entre les théoriciens gouvernementaux et non gouvernementaux; l’événement se voudra une occasion pour les nouveaux universitaires d’approfondir leurs propres recherches et d’interagir avec des décideurs.

Strategic Studies Students’ Consortium (S3C), Centre for Military, Security & Strategic Studies, Université de Calgary

« 19e conférence annuelle des étudiants de cycles supérieurs en études stratégiques : Faire face aux menaces complexes et changeantes du 21e siècle »

À Calgary (Alberta), les 16 et 17 mars 2017

3 500 $

Cette conférence de deux jours se déroulera à Calgary en mars 2017. Cette année, la conférence a pour thème : « Addressing Complex and Evolving Threats in the 21st Century » et elle comparera les menaces changeantes aux menaces traditionnelles. La conférence présente un forum universitaire qui favorise les discussions multidisciplinaires sur toute une gamme de sujets liés à la sécurité et à la défense, autant sur le plan national que sur le plan international. Elle agira aussi à titre de forum public pour débattre d’un éventail de sujets, y compris la cybersécurité, le terrorisme et l’approvisionnement. Au nombre des participants, on trouve de nouveaux universitaires, des membres du personnel militaire actifs et à la retraite, des représentants d’entreprises et des membres du public.

Centre sur la Sécurité internationale, Université Laval

« École d’été sur les terrorismes »

À l’Université Laval (Québec), du 30 avril au 3 mai 2017

8 750 $

Dans le cadre de cet événement, on se penchera sur la façon dont le Canada peut confronter le terrorisme à l’échelle internationale. Le sujet est des plus pertinent, les conférenciers sont solides et les participants proviennent de milieux différents. L’organisateur du projet a déployé des efforts considérables pour faire participer le ministère de la Défense nationale et les FAC, notamment en invitant le directeur SMA (Pol) et plusieurs autres représentants du Ministère et d’Affaires mondiales Canada à y prendre part.

Mackenzie Institute

« La mission de maintien de la paix du Canada dans une ère de conflits »

À Ottawa (Ontario), le 16 mai 2017

8 750 $

Cet événement d’une journée vise à mobiliser des décideurs du gouvernement et des penseurs non gouvernementaux afin de discuter des approches canadiennes à l’égard de la sécurité future (2020 à 2050). Il vise à examiner les tendances actuelles en matière de maintien de la paix et à explorer la façon dont le paysage géopolitique future peut les façonner afin de contribuer à l’état de préparation des FAC. À la lumière de la priorité renouvelée du Canada à l’égard des missions de paix internationales, cet événement tombe à point et pourrait contribuer à façonner la politique à l’avenir.

Femmes en sécurité internationale Canada

« La prochaine génération de femmes leaders »

À Montréal (Québec), du 17 au 19 mai 2017

17 923,36 $

Cette conférence de trois jours mobilisera de nouveaux universitaires et des experts afin de discuter de questions touchant la sécurité internationale et la défense, et de souligner l’apport des femmes, qui demeurent sous-représentées dans ces domaines. Cet événement mobilisera des femmes qui se sont affirmées en tant que leaders dans les domaines de la défense et de la sécurité canadiennes, afin de soutenir et d’encourager les leaders de demain. Cet événement est lié aux trois priorités en matière d’engagement du PCD; sa liste préliminaire de conférenciers, qui comprend des universitaires et des cadres des FAC, est solide. Ce projet permettra de soutenir les travaux de nouveaux universitaires.

Date de modification :