Subventions de coopération ciblées 2013-2014 (Cycle 2)

 

Conseil Atlantique du Canada, Julie Lindhout – 1 665 $
« Canada’s Arctic: Sovereignty and Security for Sustainable Development »

Cette conférence d’une journée portera sur les liens entre la sécurité et le développement dans l’Arctique. Les sujets abordés comprennent, entre autres, des questions internationales liées à l’Arctique, la souveraineté et la sécurité ainsi que le développement durable dans la région. La conférence a également examiné les recherches scientifiques actuelles et le rôle des technologies spatiales dans le Nord.

 

Chatham House, Royaume-Uni, Xenia Dormandy – 16 650 $
« NATO: The Way Forward After 2014 »

Chatham House R.-U. entreprend un projet de recherche de six mois examinant l’avenir de l’OTAN, notamment les questions suivantes : le consensus parmi les pays membres de l’OTAN en ce qui concerne les priorités de l’Alliance au cours des prochaines années; le recensement les lacunes de l’OTAN au chapitre des capacités; la façon de combler efficacement ces lacunes par l’entremise de la défense intelligente et d’autres initiatives, comme des partenariats avec des pays n’appartenant pas à l’OTAN.

 

Institut de la Conférence des associations de la défense, Colonel (retraité) Allain Pellerin – 10 000 $
« Conférence d’Ottawa sur la défense et la sécurité 2014 »

Cette conférence annuelle de deux jours comprend des présentations, des discussions de groupe et des discours-programmes sur des questions pertinentes de défense et de sécurité ayant une incidence sur le Canada. La conférence de 2014 portera sur les questions suivantes : le Canada et l’Australie dans l’Asie-Pacifique; le changement d’orientation de l’Occident vers l’Asie; la cybersécurité; le Moyen‑Orient; les approches des Alliés à l’égard de la défense et de la sécurité en période de transition financière, opérationnelle et stratégique; le renouvellement éventuel de la politique de défense du Canada.

 

École nationale d’administration publique, Stéphane Roussel – 6 152 $
« Y a-t-il une course aux armements dans l’Arctique? »

La question principale devant être abordée lors de cette conférence de deux jours, c’est s’il y a une course aux armements entre les pays ayant des intérêts stratégiques dans l’Arctique. La conférence portera sur la situation géopolitique dans l’Arctique; l’Amérique du Nord et la Russie dans la région; l’opinion des États non arctiques, et les perspectives des pays européens.

 

Gregg Centre for the Study of War and Society, Université du Nouveau-Brunswick, Lee Windsor – 16 650 $
« Places of Interest: the Canadian Army and the New Global Security Environment »

Cette conférence annuelle de deux jours examinera diverses questions concernant les préoccupations actuelles en matière de sécurité nationale et internationale, les tendances récentes en matière de sécurité, l’évolution des menaces, les nouvelles technologies et comment toutes ces choses pourraient façonner l’Armée canadienne du futur. Plus particulièrement, la conférence examinera si et comment l’Armée doit se préparer pour l’instabilité régionale, le changement climatique, la criminalité transnationale et le problème en évolution du terrorisme international et comment elle doit répondre à toutes ces réalités.

 

Université Queen’s, Stefanie Von Hlatky – 8 145 $
« Canada and NATO: Capabilities and Priorities in an Uncertain Environment – Workshop with Women in International Security (WIIS) Canada »

Cet atelier de trois jours est une activité annuelle axée sur les questions de défense et de sécurité et qui a pour objet de former la future génération de chercheurs dans le domaine de la défense, tout en offrant une participation aux professionnels de la défense et de la sécurité. L’objectif de l’atelier de cette année sera d’évaluer les menaces internationales et les priorités mondiales à la lumière d’expériences récentes comme la guerre en Afghanistan et l’intervention en Libye. Les thèmes précis comprendront les suivants : l’OTAN et l’Afghanistan; les capacités de défense et la défense intelligente; les relations de l’OTAN avec l’ONU et d’autres organisations régionales; l’élargissement de l’OTAN et le Partenariat pour la paix, ou d’autres partenariats; les relations OTAN–Russie; l’OTAN, la lutte contre le terrorisme et la cybersécurité; les relations de l’OTAN avec des alliés non membres de l’OTAN.

 

RESDAL, Argentine, Paz Tibileti - 16 650 $
« Canada and Hemispheric Cooperation in the Americas »

Ce projet consiste en la publication de l’« Atlas comparatif de la défense en Amérique latine et dans les Caraïbes ». L’Atlas fournit des renseignements en matière de défense sur les pays de l’Amérique latine et des Caraïbes, dont les suivants : décisions politiques, budgets, structures institutionnelles, effectifs militaires, missions, tâches de défense, participation de la femme dans les forces armées et opérations de maintien de la paix. La prochaine édition de l’Atlas élargira son contenu sur la participation des forces armées régionales à la sécurité publique ainsi que sur son rôle dans le développement national.

 

Centre for Military and Strategic Studies, Université de Calgary, Rob Huebert; Stimson Center, États-Unis, Elizabeth Chalecki – 7 917 $
« Re-Thinking Sovereignty: The Strategic Implications of Geo-Engineering Technologies »

Ce projet de recherche de neuf mois cherche à comprendre les conséquences éventuelles de la géoingénierie sur la défense et la sécurité, dont les suivantes : la signification de la souveraineté dans un monde où l’écologie est sans frontière; comment les nouvelles technologies de géoingénierie peuvent et devraient être gouvernées; comment les nations – y compris le Canada – devraient adapter leurs capacités de sécurité aux nouvelles menaces et possibilités comme celles posées par la géoingénierie.

 

Université du Québec à Montréal, Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques, Caroline Leprince – 3 333 $
« Le Moyen-Orient : Réorganisation, fractures et démocratisation »

Cette conférence réunira des spécialistes internationaux du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord afin d’accroître les connaissances du public sur la situation dans la région trois ans après le début du Printemps arabe, et pour mesurer les conséquences des changements sociaux, économiques et politiques continus dans la région, plus particulièrement dans des pays comme l’Égypte et la Tunisie.

 

Université de Calgary, Katie Domansky – 3 333 $
« 16th Annual Graduate Strategic Studies Conference »

Cette conférence étudiante annuelle de deux jours comprendra des présentations d’étudiants sur diverses questions de défense et de sécurité, dont les suivantes : l’instruction et le perfectionnement des Forces armées canadiennes; considérations financières et stratégiques liées à la défense canadienne dans le contexte de la sécurité de l’après-Afghanistan; l’éventuel changement d’orientation du Canada vers l’Asie-Pacifique; les liens entre le droit international et le recours aux cyberarmes; la réglementation des compagnies de sécurité privée; la construction de la nation en Afghanistan; un certain nombre d’autres études de cas examinant la dynamique sécuritaire régionale et thématique.

 

Université Laval, Aurélie Campana – 6 670 $
« École internationale d’été sur les terrorismes »

Cette activité annuelle d’une semaine aura pour objet d’aider les participants à mieux comprendre les défis associés aux acteurs non-étatiques, tels que les groupes terroristes et criminalisés. Les participants comprendront, au moyen d’exemples pratiques, l’évolution de la menace terroriste; analyseront les outils et les stratégies juridiques permettant de lutter contre le crime et le terrorisme transnational; réfléchiront aux pratiques de lutte contre le terrorisme ainsi qu’aux débats qu’elles suscitent dans la société. Cette année, l’école d’été sera axée sur les questions sous-jacentes liées aux mobilisations violentes et aux réponses qu’elles engendrent.