Collège de commandement et d’état‑major de l'Armée canadienne (CCEMAC)

Embleme du collège

  

Colonel D.D. Basinger, CD – Commandant

Contacter

Adresse postale :

Collège de commandement et d’état-major de l’Armée canadienne
C.P. 17 000, Succursale Forces
Kingston ON K7K 7B4

Messagerie commerciale :

Fort Frontenac
317 Ontario St
Kingston On
K7K 7B4

Pour téléphoner

613-541-5010 suivit du poste

RCCC 271-suivit du poste

  • 3290 – Relations médiatiques
  • 5889 – Relations conférenciers
  • 5814 – Contingentement de cours
  • 2188 – Coord soutien AD
  • 5992 – Coord P rés
  • 5821 – Salle des rapports
  • 5846 – Mess des officiers du Fort Frontenac
  • 5825 – Salle de garde (Commissionnaires)

 1-866-540-8562 – Centre d’assistance

Mission

Offrir des programmes d’éducation et d’instruction de haute qualité, pertinents et progressifs afin de préparer les officiers et les militaires du rang à occuper des postes de commandement et d’état-major au niveau tactique.  

Fournir des capacités d’environnement synthétique à l’appui de l’instruction, du développement de concepts et de l’expérimentation dans le contexte des opérations terrestres. 

Assurer la supervision du PP des FAC, ainsi que la gouvernance et la gestion du PP de l’Armée de terre.

Information sur les cours

Le Collège de commandement et d’état‑major de l'Armée canadienne  est responsable de former des officiers de l'Armée de terre capables d'assumer les fonctions de commandement et d'état-major en temps de guerre.

Les cours suivants sont offert au CCEMAC :

  • Cours sur les opérations de l'Armée de terre (COAT)
  • Cours sur les opérations de l'Armée de terre - Première réserve (COAT P rés)
  • Programme d’instruction et de coopération militaires (PICM) - Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN)
  • Cours d'équipe de commandement (CEC)
  • Cours d'équipe de commandement - Première réserve (CEC P rés)
  • Cours d’Officier de gestion de l’information (O GI)
  • Cours de ciblage tactique interarmées (CCTI)
  • Cours d’estimation des dommages collatéraux (CEDC)

Pour les stagiaires canadiens, les instructions de ralliement, le formulaire de renseignements personnels, le Manuel du stagiaire, ainsi que les dates de cours sont disponibles sur le RÉD sur le site SharePoint ACIMS du Collège. Pour obtenir des exemplaires, veuillez envoyer un courriel à +CACSC Ops@CACSC@Kingston (CACSC.Ops@forces.gc.ca) intitulé COURS ET NUMÉRO, GRADE NOM – DEMANDE DE…

Pour les stagiaires étrangés, les instructions de ralliement seront envoyées aux stagiaires qui auront été désignés par l’intermédiaire de notre équipe l’équipe d’attaché de défense du Canada. Conformément aux instructions de ralliement, les stagiaires doivent remplir le formulaire de renseignements personnels. Pour en obtenir un exemplaire, veuillez contacter l’administratrice du cours, à l’adresse courriel CACSC.Ops@forces.gc.ca.

Guide à l'intention des conférenciers invités

Emblème

En 1868, le Collège d'état-major à Camberley adoptait comme emblème une chouette perchée sur des épées entrecroisées et surmontée d'une couronne, le tout accompagné de la devise "Tam Marte Quam Minerva". Ce dessin était le résultat des efforts conjugués du capitaine (devenu par la suite major-général) J.N. Crealock, alors stagiaire au Collège et du major honoraire (devenu par la suite lieutenant-colonel) A.S. Jones, VC, capitaine-adjudant à l'époque. Le capitaine Crealock qui était un artiste amateur de talent avait constaté que le Collège ne possédait pas d'emblème et il proposa d'en dessiner un. Minerve est la déesse de la Guerre et de la Sagesse dans la mythologie romaine, et la chouette était son oiseau favori.

Il existe diverses traductions de la devise, et l'une des meilleures semble être celle proposée par le feld-maréchal Wavell lors de sa causerie au Haldane Memorial en janvier 1948. Sa traduction anglaise était la suivante : "By fighting as much as by writing" (Par l'épée comme par la plume) ou "By kill as much as by skill" (Par la puissance et par l'adresse) ce qui, selon lui, soulignait que les ordres d'opération ne permettent pas de gagner les batailles sans le courage et l'endurance des soldats qui les exécutent. En 1956, le directeur des humanités du Wellington College, de Berkshire, auquel on avait demandé son opinion, déclara que le latin utilisé dans la devise était correct et que, comme dans la phrase on insistait un peu plus sur Mars que sur Minerve, on pourrait traduire ainsi cette devise : "With understanding and with force of arms" (Par le savoir et par la force des armes) ou "Practical as well as theoretical soldiering here" (Le succès militaire par la pratique et la théorie). Cela semble très bien s'accorder avec la traduction de Lord Wavell citée plus haut.

En 1946, on conçut une version canadienne de l'emblème du collège d'état-major de Camberley, en ajoutant à la partie inférieure du dessin une bande portant le mot CANADA. Le 23 avril 1946, le collège d'état-major de Camberley signifia qu'il était pleinement satisfait de l'adaptation canadienne, et quelques semaines plus tard, les membres militaires du Conseil supérieur de l'Armée l'approuvaient. Le 30 mai 1946, le War Office annonça qu'il autorisait le Collège d'état-major de l'Armée canadienne à utiliser la version canadienne de l'emblème du collège d'état-major de Camberley. On considère que c'est à cette date que l'emblème est devenu l'emblème officiel du Collège d'état-major de l'Armée canadienne. En février 1977, la forme actuelle de l'emblème du collège était officiellement acceptée comme emblème du Collège de commandement et d'état-major de la Force terrestre canadienne. On jugea alors que le harfang des neiges était plus représentatif d'un collège d'état-major canadien, si bien qu'il fut adopté à la place de la chouette.

Histoire du Fort Frontenac

Pour en savoir plus sur l’histoire du Fort Frontenac, veuillez consulter :