Système de perfectionnement professionnel des Forces armées canadiennes

Éducation et entraînement au sein des Forces armées canadiennes

Le monde change à une vitesse sans précédent. La menace à la paix, à la sécurité et à la stabilité dans le monde ne cesse d’évoluer et d’augmenter. Cette menace concerne tous les pays. Le Canada n’est pas à l’abri et doit collaborer étroitement avec ses alliés afin d’assurer la stabilité mondiale. Dans l’exigeant environnement de sécurité opérationnel actuel, les Forces armées canadiennes (FAC) permettent au gouvernement du Canada de participer à des opérations de sécurité et de stabilité partout au monde et d’y jouer un rôle de premier plan.

Si les FAC veulent jouer un rôle de leader, elles doivent préparer les militaires sur le plan intellectuel et professionnel afin qu’ils puissent relever les défis que cet environnement de sécurité ambigu, complexe et chaotique risque de soulever. Or, il a été démontré clairement au fil du temps que les aptitudes au combat ne suffisent pas.

Quatre joueurs principaux sont engagés dans la préparation des soldats d’aujourd’hui et de demain. Dans ce but, la Profession des armes est supportée par l’Académie canadienne de la Défense (ACD) qui chapeaute les Collèges, et les Écoles qui visent à éduquer nos officiers et sous-officiers pour la formation commune. Les recrues ou les officiers supérieurs, les cuisiniers ou les avocats et plusieurs autres sont définis par leurs fonctions et éducation sans égard à la couleur de leurs uniformes.

En parallèle, les environnements des FAC plus connus sous les noms de: la Marine royale canadienne, l’Armée canadienne et l’aviation royale canadienne dirigent leurs propres écoles pour développer les compétences requises par les marins, les soldats et les aviateurs et aviatrices dans leurs rôles par exemple de technicien naval, fantassin ou pilote.

Descriptions des exigences militaires fondamentales pour officiers et militaires du rang

Tous les membres des FAC doivent être capables d’exécuter les tâches communes contenues dans les Descriptions des exigences militaires fondamentales des officiers et des militaires du rang. Ces tâches sont de nature universelle et concernent les compétences fondamentales en matière d’expertise, d’habileté cognitive, d’aptitude sociale, de changement et d’idéologique professionnelle qui, une fois combinées, fournissent les capacités de gestion et de leadership appropriées.

Les membres des FAC doivent avoir atteint le niveau de compétences attendu à leur grade pour pouvoir exécuter efficacement des fonctions/tâches, dont bon nombre comprennent des activités ne relevant ni de leur groupe professionnel (métier) ni de leur armée d’appartenance (Marine/Armée/Aviation). Ces compétences communes complètent et renforcent les aptitudes et les connaissances professionnelles propres à l’armée d’appartenance acquises par l’instruction professionnelle. Elles permettent aux membres des FAC de fournir un bon rendement à tous les niveaux des FAC. Ce sont ces descriptions qui déterminent le type, le calendrier et la nature du perfectionnement professionnel (PP) requis pour chaque officier/membre du rang (MR), à chacune des étapes de son développement. Elles forment donc la base du PP dans les FAC, comme le démonte la conception des périodes de développement (PD) dans le Système de perfectionnement professionnel des Forces canadiennes (SPPFC).

L’information qui suit décrit et établit le cadre de la planification et du déroulement du perfectionnement professionnel (PP) au sein des FAC. Le SPPFC est le fruit d’un processus évolutif qui s’est échelonné sur de nombreuses années. Il a pour objet de gérer le PP des membres des FAC.

Les procédures décrites dans ce document et toutes les sous-procédures liées au perfectionnement professionnel doivent être conformes aux politiques énoncées dans la Directive et ordonnance administrative de la Défense (DOAD) 5031-8 sur le perfectionnement professionnel. Ces politiques doivent servir de lignes directrices pour la planification future et se veulent dynamiques et adaptables au changement; elles seront modifiées, selon les besoins, en fonction des recommandations formulées par le Conseil de perfectionnement professionnel et du chef d'état-major de l’Académie canadienne de la Défense (ACD).

Définition

Le PP est échelonné tout au long de la carrière d’un militaire de façon à lui permettre d’acquérir les compétences, les connaissances et les attitudes requises, selon son grade et ses responsabilités, et d’exercer un bon jugement. Le SPPFC consiste en un processus de perfectionnement exhaustif, intégré, séquentiel et s’étendant tout au long de la carrière, qui englobe l’éducation, l’instruction, l’auto perfectionnement et l’expérience. Il offre un environnement d’apprentissage continu en vue du développement et de l’amélioration des qualités de leader et des capacités des membres des FAC.

Objet

Le SPPFC a pour objet le développement éthique, social et intellectuel des membres des FAC et la constitution d’un ensemble de connaissances professionnelles suffisantes pour leur permettre d’assumer toute la gamme des responsabilités de leader et d’état-major, dans l’ensemble du spectre des activités militaires, auxquelles ils auront à faire face durant leur carrière.

Directives stratégiques

Les publications de base suivantes présentent les directives stratégiques du PP et le fondement théorique du leadership au sein des FAC. La prestation, aux membres des FAC, de l’éducation et de l’instruction décrite dans ces documents est assurée par l’entremise du SPPFC. Pour vous procurer un ou plusieurs des documents mentionnés ci-dessous, veuillez en faire la demande à cda.cfli-ilfc@forces.gc.ca

Stratégie de défense 2020

La publication de Stratégie de défense 2020 (communément appelée Stratégie 2020), un document cadre, constitue une étape importante dans l’élaboration d’un plan stratégique visant à façonner le PP de l’avenir au sein des FAC. Le SPPFC a été mis sur pied à l’appui de la Stratégie 2020 afin de promouvoir le statut d’employeur de choix du ministère de la Défense nationale auprès de la population canadienne, en élargissant la base de connaissances et de compétences de notre personnel et en lui offrant des possibilités progressives de perfectionnement, de mobilité professionnelle et de reconnaissance.

L’officier en 2020

L’officier en 2020 constitue la directive stratégique pour la restructuration du Corps des officiers en vue de surmonter les défis de demain. Le document cadre Stratégie 2020 décrit les objectifs de PP pour les 20 prochaines années, tandis que L’officier en 2020 constitue la prochaine étape pour l’atteinte de ces objectifs au sein du Corps des officiers. Le SPPFC a été conçu de façon à façonner un Corps composé d’officiers au comportement éthique, très intelligents et proactifs.

Le Corps des membres du rang en 2020

Le Corps des membres du rang (MR) en 2020 constitue la directive stratégique pour le perfectionnement professionnel des MR au cours des 20 prochaines années. Il s’agit du document d’accompagnement de L’officier en 2020. Les objectifs de PP décrits dans Stratégie 2020 et L’officier en 2020 sont intégrés à ce document. Le SPPFC a été conçu de façon à appuyer le PP propre aux MR tout en renforçant les éléments communs de l’équipe des officiers/MR.

Doctrine militaire canadienne

Doctrine militaire canadienne se veut le manuel de doctrine cadre des FAC. Il est publié avec l’autorisation du Chef d’état-major de la Défense (CEMD) et renferme une description des rôles et des missions qui sont confiés aux FAC, ainsi que des principes fondamentaux de la guerre. Des directives y sont données concernant le commandement, le contrôle et l’organisation des FAC, les rapports de commandement autorisés et les pouvoirs dont disposent les commandants militaires. Des lignes directrices y sont formulées relativement aux activités opérationnelles associées à la politique stratégique. Cette publication pose également les bases de la doctrine sur le plan de la coordination interministérielle et inter organisationnelle. La conception du SPPFC est fondée sur les directives contenues dans Doctrine militaire canadienne.

Servir avec honneur

Servir avec honneur : La profession des armes au Canada constitue un document cadre du SPPFC. Il présente une description et une vision réfléchie de la profession militaire au Canada, et jette les bases philosophiques et doctrinales de toutes les politiques de PP et professionnel au sein des FAC.

Fondements conceptuels

Le manuel Leadership dans les Forces canadienne - Fondements conceptuels fournit une connaissance conceptuelle élargie du leadership militaire et une vue d’ensemble des conditions pour le leadership dans les FAC. Il représente la source primaire pour l’élaboration des programmes d’instruction et d’éducation des leaders dans tous les centres d’excellence des FAC en matière de perfectionnement professionnel.

Doctrine

Le manuel Leadership dans les Forces canadiennes - Doctrine est un document d’accompagnement de Servir avec honneur. Il s’agit de l’ouvrage de référence pour l’instruction et l’éducation en matière de leadership et pour l’exercice du leadership dans les FAC. Il constitue la base de doctrine unifiée pour l’instruction et l’éducation en matière de leadership de tous les officiers et MR des FAC. Le SPPFC se veut une feuille de route pour le perfectionnement du leadership à tous les niveaux, comme le décrit le manuel Doctrine.

Diriger des personnes

Leadership dans les Forces canadiennes - Diriger des personnes s’inspire des fondements doctrinaux et théoriques des publications Doctrine et Fondements conceptuels afin de fournir aux professionnels militaires des directives pratiques leur permettant de diriger efficacement des personnes. Ce manuel est largement utilisé dans tous les centres de PP des FAC. Le SPPFC permet aux officiers/MR de suivre un perfectionnement échelonné en matière de leadership durant les quatre premières périodes de perfectionnement.

Diriger l'institution

Leadership dans les Forces canadiennes - Diriger l'institution fournit des directives aux officiers et sous-officiers supérieurs occupant des postes clés/de niveau supérieur, à leur personnel et aux autres personnes possédant les capacités et la volonté de contribuer à la stratégie des FAC. On y décrit comment acquérir les connaissances, les qualités, les compétences et le professionnalisme requis pour devenir un leader institutionnel efficace. Le SPPFC assure le perfectionnement nécessaire pour ces leaders institutionnels durant la période de développement 5.

Principes directeurs

Les FAC s’emploient à :

  • offrir du PP aux militaires tout au long de leur carrière; et
  • favoriser un environnement d’apprentissage continu, en faisant en sorte de transmettre aux militaires de nouvelles connaissances et de leur permettre d’acquérir des compétences et des attitudes qui formeront la base de l’amélioration de leur agilité mentale, de leur créativité et de leur jugement.

Le PP est une responsabilité partagée d’une part par les commandants de formation et les commandants d’unité et, d’autre part, par chaque membre des FAC.

Le bilinguisme est une partie intégrante du leadership dans les FAC. La connaissance des deux langues officielles est de plus en plus importante à mesure que le militaire progresse d’une période de développement (PD) à l’autre.

Objectifs

Le Système de perfectionnement professionnel des Forces canadiennes sert à :

  • faire en sorte que les militaires remplissent les exigences applicables énoncées dans les descriptions professionnelles de la structure des emplois militaires ; strengthen understanding of the military profession;
  • faire en sorte que les militaires soient capables, dans tous les aspects du service militaire, d’avoir un esprit critique, de gérer le changement, d’exercer un leadership efficace et de gérer des ressources; 
  • renforcer la compréhension qu’ont les militaires de leur profession;    
  • accroître les compétences générales et propres à chacune des trois armées ou à un Groupe professionnel (métier);
  • permettre aux militaires d’acquérir les compétences professionnelles et les attitudes nécessaires pour exécuter efficacement leurs fonctions et leurs tâches;
  • préparer les militaires aux exigences des diverses périodes de leur carrière;
  • préparer les militaires qui vont prendre leur retraite à la transition à la vie civile.

Principes fondateurs

La doctrine des FAC donne les principes fondateurs sur lequel le SPPFC est basé :

  • L’ensemble des connaissances professionnelles comprend : les connaissances fondamentales, les connaissances auxiliaires, et les connaissances spécialisées; The Professional Body of Knowledge comprises: core knowledge, supporting knowledge and specialized knowledge;
  • Les aptitudes au combat sont les aptitudes enseignées en vue de la conduite d’opérations militaires dans l’ensemble du spectre, du niveau tactique jusqu’au niveau stratégique;
  • Les compétences en leadership requises sont celles qui permettent d’assurer la direction de personnes jusqu’à la direction de l’institution. Elles sont dans le cadre de perfectionnements des leaders.                                                                                                  
Les piliers du perfectionnement professionnel. Texte alternatif suit.

Figure 1 : Les piliers du perfectionnement professionnel

Le perfectionnement professionnel se base sur les quatre piliers (Figure 1) suivants :

  1. Étude désigne « la fourniture d’un ensemble de connaissances et de compétences intellectuelles, permettant d’examiner, d’évaluer et d’interpréter de façon critique le jugement de faits, d’information et d’idées contradictoires ».
  2. Formation désigne « la fourniture de compétences, de connaissances et d’attitudes précises nécessaires à la réalisation de tâches et de fonctions attribuées ».
  3. L’expérience de travail désigne « l’application et le perfectionnement continus des connaissances, des compétences et des attitudes grâce aux études, à la formation ou à l’autoperfectionnement durant la réalisation des tâches et des rôles attribués ».
  4. L’autoperfectionnement désigne « la formation ou les études que décide de suivre l’apprenant, par lui-même, pour perfectionner et développer davantage l’ensemble de ses connaissances, de ses compétences intellectuelles ou professionnelles et des attitudes qui permettent d’améliorer le niveau de la ou des compétences souhaitées. En général, l’autoperfectionnement a lieu en dehors des activités officielles de perfectionnement professionnel ».

Cadre de politique

Les ordonnances, politiques et instructions qui régissent le SPPFC sont décrites dans les Directives et ordonnances administratives de la Défense (DOAD), les politiques de l’ACD en matière de PP et les instructions à l’intention du personnel militaire des FAC. Elles ont été élaborées en collaboration avec l’autorité d’instruction désignée, les autorités d’instruction et d’autres intervenants principaux, et ont été approuvées par le Conseil des Forces armées (CFA). Elles constituent le cadre de politique du SPPFC, qui s’applique à tous les officiers/MR.

Structure des périodes de perfectionnement

Le Système de Perfectionement professionel  des Forces canadiennes permet le PP des officiers et des MR au moyen de cinq périodes de (PD). Une PD correspond à une période dans la carrière d’un militaire pendant laquelle le militaire est formé et employé de manière opportune pour qu’il acquière des compétences et des connaissances professionnelles ou liées à son groupe professionnel militaire (métier). Les PD se distinguent les unes des autres par la progression des niveaux de responsabilité, d’autorité, de compétence, d’aptitude en leadership militaire, de connaissance des opérations et de la guerre.

Idéologie professionnelle militaire canadienne

Le SPPFC se compose de plusieurs éléments, notamment l’idéologie professionnelle militaire canadienne, laquelle comprend deux composantes : l’ensemble des connaissances théoriques qui définissent l’expertise spécialisée de la profession; et le système de valeurs de la profession. On appelle ces composantes respectivement : le système général des guerres et des conflits et l’ethos militaire canadien.

Système général des guerres et des conflits

Dans toute profession, l’acquisition d’aptitudes pratiques découle d’un système abstrait de connaissances et le contrôle de la profession dépend de la gestion de ces abstractions qui génèrent les techniques pratiques. En ce qui a trait à la profession des armes, le système abstrait de connaissances est représenté par le Système général des guerres et conflits (SGGC), qui se divise en quatre plans: tactique, opérationnel, stratégique et politique. 

Le SGGC est conçu de façon à permettre aux membres des FAC de suivre le bon PP dans le cadre de la période de perfectionnement appropriée, afin d’assurer leur compréhension du SGGC sur les plans tactique, opérationnel, stratégique et politique.

Ethos militaire canadien

L’ethos militaire typiquement canadien regroupe trois composantes : les croyances et attentes fondamentales au sujet du service militaire, les valeurs canadiennes et les valeurs militaires canadiennes. Le SPPFC a été conçu de façon à garantir que le PP, tout au long de la carrière des militaires, prend en compte ces composantes, en vue d’établir la culture institutionnelle souhaitée. Les membres des FAC exécutent au sein de celle-ci leurs missions et leurs tâches conformément aux normes professionnelles les plus élevées, afin de répondre aux attentes de l’ensemble des Canadiens.

leader militaires professionels. texte alternatif suit.

Figure 2: Le cadre de perfectionnement des leaders

Le Cadre de perfectionnement des leaders (Figure 2) est le fruit du travail effectué dans le cadre des projets L’officier en 2020 et Le Corps des MR en 2020, ainsi que d’autres recherches menées à l’appui de la rédaction de l’ouvrage intitulé Servir avec honneur : La profession des armes au Canada, et de manuels sur le leadership des Forces canadiennes. Il a été établi qu’il fallait approfondir l’approche du perfectionnement professionnel sur laquelle s’appuie le système de l’instruction individuelle et de l’éducation desFAC(série de volumes), en élaborant un modèle de perfectionnement professionnel clairement fondé sur les compétences. Une fois ce modèle élaboré, il était évident que le Cadre de perfectionnement des leaders pourrait en outre servir à guider la planification de la relève et à aider au fonctionnement du système d’évaluation du rendement. On travaille actuellement à développer ce modèle afin qu’il serve à ces autres activités, la majeure partie du travail connexe étant effectuée au Quartier général de la Défense nationale, avec l’appui de l’Institut de leadership des FAC.

Le Cadre de perfectionnement des leaders est constitué de cinq méta-compétences qui sont acquises par l’individu, officier ou membre du rang, à mesure qu’il franchit quatre niveaux : débutant, intermédiaire, avancé et supérieur. Dans la perspective de l’actuel système de PP, le niveau débutant correspond donc aux PD 1 et 2; le niveau intermédiaire, à la PD 3; le niveau avancé, à la PD 4 et le niveau supérieur, à la PD 5. Le cadre ainsi constitué comprend donc 20 compétences particulières que le militaire doit développer par le biais des quatre piliers du système de PP des FC : éducation, instruction, expérience et auto-perfectionnement.

Les méta-compétences sont l’expertise, les capacités cognitives, les capacités sociales, les capacités de changement et l’idéologie professionnelle. L’expertise dont il est question ici est centrée sur le système général des guerres et des conflits qui est décrit dans Le Leadership dans les Forces canadiennes – Diriger l’institution [s1] ; les capacités cognitives évoluent de la pensée analytique linéaire à une pensée systémique qui permet de composer avec la complexité. Les capacités sociales sont associées à une vaste gamme de qualités et de caractéristiques interpersonnelles qui vont de la promotion du travail d’équipe et à l’intelligence culturelle et au partenariat. Les capacités de changement comprennent les concepts sous-jacents à l’organisation apprenante et à la gestion du risque. Enfin, l’idéologie professionnelle est axée sur l’éthos militaire des FAC.

Leadership et ensemble des connaissances professionnelles

L’ensemble des connaissances professionnelles des FAC est propre à la profession des armes au Canada. Il se compose des connaissances « fondamentales », « auxiliaires » et « spécialisées ». Les deux premières catégories constituent les types de connaissances nécessaires pour fonctionner dans le Système général des guerres et conflits (SGGC) et pour faire d’un membre des FAC un « professionnel » au sein de la « profession des armes ».

Connaissances fondamentales - Les connaissances fondamentales constituent l’ensemble de connaissances théoriques unique qui est au cœur de la profession militaire et qui est lié au SGGC. Ces connaissances portent sur la tactique et la doctrine tactique; le vaste et profond domaine de l’art opérationnel; les dimensions opérationnelles, technologiques, logistiques et sociales de la stratégie; les relations civilo-militaires; la théorie et la pratique en matière de commandement et de leadership; ainsi que la théorie et la pratique en matière de professionnalisme militaire.

Connaissances auxiliaires - Les connaissances auxiliaires concernent tous les aspects essentiels au soutien d’une grande organisation dont la principale fonction est de mener des opérations efficaces dans l’ensemble du spectre des conflits, y compris dans les opérations de combat. Ces connaissances sont habituellement organisées en systèmes de soutien hautement différenciés, comme les communications, la logistique, les ressources humaines, le droit, et le perfectionnement professionnel. Cette catégorie englobe également une très vaste gamme d’expertises liées à des disciplines nombreuses : histoire canadienne, histoire militaire, science politique, psychologie, sociologie, anthropologie, théorie de la gestion, etc.

Connaissances spécialisées - La profession des armes au Canada se caractérise également par la présence de groupes dont l’expertise n’est pas proprement militaire, mais relève de professions civiles. Les médecins, les avocats, les aumôniers, les ingénieurs et les psychologues, notamment, font partie d’associations professionnelles externes et doivent se conformer à un deuxième code de déontologie, en plus de l’ethos militaire. En effet, des organismes n’appartenant pas à la profession militaire peuvent légalement imposer des mesures disciplinaires à ces professionnels dans certaines circonstances. Le SPPFC permet d’acquérir les connaissances et les aptitudes propres au leadership et à la gestion de forces armées en temps de guerre et de paix, qu’on appelle communément « l’art et la science militaires ». Ce PP, intégré à l’expérience de travail dans l’environnement militaire et façonné en fonction de celle-ci, se veut l’ensemble des connaissances professionnelles des FAC.

Conseil des Forces armées

Le mandat du CFA consiste à offrir au CEMD du soutien et des conseils pour l’aider à prendre des décisions sur des questions d’importance stratégique liées à l’administration et la gestion générales des FAC. Le CFA se penche sur les questions propres à l’institution des FAC, y compris les politiques relatives au personnel. Les commandants opérationnels n’en sont donc pas membres. Son rôle est de constituer une tribune de discussion au sujet des politiques de gestion du personnel militaire afin d’aider le CEMD à orienter le développement du personnel des FAC et à approuver les politiques de gestion du personnel propres aux FAC.

Leçons retenues

Les leçons retenues (LR) représentent l'enrichissement d'un ensemble de connaissances existant ou le fait de chercher à corriger des lacunes sur le plan des concepts, des politiques, de la doctrine, de l'instruction, de l'équipement ou des organisations en fournissant une rétroaction et en prenant des mesures de suivi.

Dans l’enchaînement doctrine, instruction, exercices et opérations, le processus de LR fournit une rétroaction et des mesures de suivi pour faire en sorte qu’il y ait apprentissage constant, correction des erreurs et renforcement du travail exécuté correctement.

Les leçons retenues visent à saisir, à documenter, à diffuser et à mettre en œuvre efficacement les observations et les pratiques exemplaires dans le but d’améliorer l’apprentissage organisationnel.

Les leçons retenues font partie intégrante d’une organisation apprenante. Il s’agit d’un processus conçu expressément pour saisir et analyser les observations et les pratiques exemplaires dans le but de permettre une rétroaction et des mesures de suivi à valeur ajoutée.