Annonce à la 4e Escadre Cold Lake

Discours du ministre / Le 17 février 2013

Cold Lake (Alberta)

Mesdames et Messieurs, 

Bonjour à tous.

Je suis enchanté d’être ici avec vous à la 4e Escadre Cold Lake.

Votre escadre a la réputation bien méritée d'être à la fine pointe de l’aviation de chasse militaire.

Elle accueille l’exercice Maple Flag, de renommée mondiale, qui porte sur le combat aérien et auquel participent les membres de la coalition.

Elle supervise l’entraînement et le perfectionnement des meilleurs éléments de l’Aviation royale canadienne.

On a fait appel à elle à de nombreuses reprises pour la protection de notre souveraineté et de nos gens.

Au Canada.

Partout en Amérique.

Et dans le monde, que ce soit dans le golfe Persique, dans les Balkans ou en Libye.

Afin de continuer à appuyer nos militaires qui exécutent ces missions cruciales…

… c'est pour moi un très grand plaisir d'annoncer que le gouvernement a attribué un contrat d'une valeur de 19,6 millions de dollars à Sélect Global International Limitée de Laval, au Québec, pour des services de formation de pilotes dans le cadre du Système avancé d'entraînement à distance pour le combat du CF18 des Forces armées canadiennes.

Le Système, qui se trouve ici à la 4e Escadre Cold Lake et à la 3e Escadre Bagotville, offre aux pilotes de CF18 un entraînement qui porte sur les systèmes d’aéronef et d’arme mis à jour…

… ce qui rehausse la disponibilité opérationnelle de nos pilotes dans un environnement beaucoup plus sûr.

Ce contrat permettra d’embaucher des pilotes-instructeurs et des opérateurs de console.

Il porte sur cinq ans et il comprend des options de prolongation pour une période maximale de 10 ans.

Il découle de l’engagement pris par le gouvernement envers les femmes et les hommes des Forces armées canadiennes…

… afin de donner à ceux-ci les outils et l’entraînement dont ils ont besoin pour effectuer leur important travail.

Au cours des cinq dernières années, en tant que ministre de la Défense nationale, j’ai pu constater moi-même le travail colossal – et l’incidence phénoménale – des Forces armées canadiennes.

Mais je suis aussi profondément conscient du coût personnel important payé par les militaires.

Un coût qui a aussi des répercussions sur leurs familles et leurs proches.

C’est pourquoi le gouvernement s’est engagé à faire en sorte que les familles des militaires aient accès au soutien dont elles ont besoin.

Un aspect important de ce soutien a trait au réseau des 32 Centres de ressources pour les familles des militaires qui est établi partout au pays.

Depuis 1991, les Forces canadiennes collaborent avec les Centres de ressources pour les familles des militaires afin d’offrir des services et un soutien efficaces et adaptés aux familles des militaires.

Mais les besoins des collectivités militaires et les demandes faites aux centres de ressources évoluent sans cesse et pour différentes raisons.

Parmi ces raisons, mentionnons la nature des opérations militaires actuelles, l’évolution des effectifs, ainsi que la situation économique et financière avec laquelle le pays doit composer.

Ainsi, chaque Centre de ressources pour les familles des militaires doit faire preuve de la souplesse nécessaire pour pouvoir répondre aux besoins des collectivités militaires qu’il sert.

En collaboration avec les Forces armées canadiennes, ils s’acquittent de cette responsabilité.

Aujourd’hui, je suis fier d’annoncer un projet de 1,9 million de dollars visant l’agrandissement du Centre de ressources pour les familles des militaires situé à Cold Lake, d’ici le printemps de 2014.

Compte tenu du besoin d’accroître les ressources en matière de garde d’enfants, le projet permettra l’agrandissement des installations et l’élargissement des services de garde de jour…

… en doublant le nombre de places en garderie à plein temps de jour et en augmentant de 50 pour 100 les places de garde occasionnelle ainsi que les services préscolaires.

Par ailleurs, la construction d’un gymnase intérieur permettra d’accroître les services offerts à la communauté dans son ensemble.

Dans le cadre de ma visite aujourd’hui, je compte rencontrer les hauts dirigeants afin de discuter de différentes autres questions touchant la qualité de vie, notamment le logement et le loyer.

Le gouvernement reconnaît que pour certains militaires, et particulièrement les militaires qui débutent leur carrière, le loyer peut poser un problème… 

… surtout s’ils ont à composer avec différents loyers au pays et avec les hausses qui peuvent varier de moins de 0,5 pour 100 jusqu’à plus de 4 pour 100.

Cold Lake comporte sans contredit ses problèmes propres, car de plus en plus de militaires envisagent d'autres possibilités, par exemple un logement à l’extérieur de la base.

Votre député, Brian Storseth, m'a souligné ce problème et il travaille d’arrache-pied pour le régler.

Ainsi, peu après Noël, j’ai été enchanté d’annoncer une réduction de 10 pour 100 de la hausse proposée du loyer des logements militaires de Cold Lake.

Cette mesure compensera la hausse de loyer prévue, qui doit entrer en vigueur ce printemps, afin que la plupart des militaires qui habitent à la base jouissent ainsi d’une baisse de loyer cette année.

Qui plus est, j’ai également annoncé qu’en vertu de mon pouvoir de ministre de la Défense nationale, je compte réduire le loyer des logements des soldats, des catégories de prime de rendement 1 et 2, et des élèves-officiers qui habitent dans des logements militaires de toutes les escadres et les bases au Canada.

Ainsi, en imposant une limite aux hausses de loyer cette année, je fais en sorte que l’augmentation du loyer de ces militaires partout au pays ne soit pas supérieure à la moyenne nationale, qui est de 2,21 pour 100.

Les annonces d’aujourd’hui sont la preuve que l’appui du gouvernement envers les Forces armées canadiennes va au-delà de l’équipement et de l’infrastructure.

C’est également le soutien des gens.

Et des familles et des collectivités des militaires.

Pour le compte des Canadiens, je tiens à vous remercier pour votre dévouement et le service rendu au pays.

Je tiens à vous affirmer que vous n’êtes pas seuls.

Merci.

Date de modification :