Décision concernant la conception des navires de soutien interarmées

Documentation / Le 2 juin 2013 / Numéro de projet : BG–13.017

Le gouvernement du Canada a choisi une conception pour les futurs navires de soutien interarmées de la Marine royale canadienne. Cette décision représente une étape importante dans le Projet de navires de soutien interarmées, et témoigne de l'engagement du gouvernement d’aller de l’avant avec ce projet et d’investir dans le domaine de la construction navale au Canada.

La sélection et le processus

On a analysé deux conceptions de navire afin de déterminer laquelle d’entre elles constituerait le meilleur choix pour réaliser les opérations de la Marine royale canadienne : une nouvelle conception créée par l’entreprise BMT Fleet Technology et une conception standard éprouvée de la société ThyssenKrupp Marine Systems Canada.

La sélection de la conception a été effectuée au moyen d’un processus transparent et exhaustif, avec la participation de plusieurs ministères et de tierces parties constituées d’experts-conseils. La conception de navire standard éprouvée de ThyssenKrupp Marine Systems Canada a été jugée la meilleure option. Celle-ci présente les meilleurs avantages globaux. L’évaluation des conceptions s’est fondée sur trois catégories de critères : la capacité opérationnelle, la viabilité financière, et les risques relatifs au calendrier et aux coûts.

  • Capacité opérationnelle : L’objectif principal du Projet du Navire de soutien interarmées est de renouveler les capacités des deux navires pétroliers ravitailleurs d’escadre qui approchent la fin de leur durée de vie utile et qui doivent être remplacés. La Marine royale canadienne est convaincue que les futurs navires de soutien interarmées seront en mesure de fournir du soutien aux groupes opérationnels maritimes et ainsi qu’aux forces déployées à terre.

  • Viabilité financière : Le risque de variation des coûts de construction est plus élevé avec une nouvelle conception et plus bas avec une conception connue et qui a déjà été utilisée pour construire un navire existant. Les estimations des coûts de construction à partir d’une conception existante peuvent être élaborées et raffinées avec plus de certitude. On s’attend à ce que, entre les deux options, les coûts relatifs à la mise en œuvre de la nouvelle conception soient environ 15 pour cent de plus que ceux relatifs à la conception existante. C’est donc à dire que seule la conception existante permet au projet d’avancer avec un taux acceptable de fonds de prévoyance.

  • Risques relatifs aux coûts et au calendrier : La conception existante a fait ses preuves à la fois à l’étape de la construction et à l’étape de l’exploitation. Puisque la conception a récemment été utilisée par la marine allemande, il y a moins de risque de problèmes inattendus liés à une nouvelle conception.

De plus, le cabinet First Marine International, une entreprise reconnue de spécialistes dans tous les domaines de construction et de remise en état de navires, a validé les estimations des coûts relatifs aux travaux de construction. La méthodologie et le processus d’évaluation ont été surveillés par le cabinet d’experts-conseils KPMG qui a agi à titre de vérificateur indépendant.

Le rôle des navires de soutien interarmées

Grâce aux navires de soutien interarmées, les Forces armées canadiennes auront un plus vaste rayon d'action et une plus grande autonomie, ce qui leur permettra de rester en mer pendant de longues périodes sans avoir à faire escale. Ces navires serviront à approvisionner les groupes opérationnels navals déployés en carburant, munitions, pièces de remplacement, nourriture et eau. Ils serviront également de base principale pour l’entretien et l'exploitation des hélicoptères des groupes opérationnels en plus d’offrir une capacité de transport maritime limitée et d’assurer le soutien logistique des forces déployées à terre. Les distinctions principales de la conception choisie comprennent les éléments ci-après.

  • Polyvalence de mission : Les navires de soutien interarmées seront fondés sur un navire existant conçu et construit pour servir en tant que navire de soutien. Il offre également la polyvalence de mission et la capacité de transporter des charges utiles conteneurisées comme des fournitures de secours aux sinistrés ou des postes de commandement portables afin de réaliser des opérations.

  • Normes environnementales : Les navires de soutien interarmées répondront aux normes internationales actuelles et prévues ainsi qu’aux normes environnementales canadiennes concernant les émissions atmosphériques et les ouvrages à doubles coques. Les navires de classe Protecteur sont à coque simple et ne répondent pas aux normes actuelles en matière de construction navale.

  • Carburant utilisable : La conception choisie pourra fournir une quantité semblable de carburant utilisable aux groupes opérationnels à celle des navires de la classe Protecteur. Bien que ces derniers soient dotés d’un réservoir ayant une plus grande capacité de carburant, ils sont incapables de décharger leur pleine charge utile sans engendrer des problèmes de stabilité.

  • Hélicoptère : La conception choisie est en mesure d’accueillir deux hélicoptères Cyclone CH-148.

Les prochaines étapes

Une fois que ThyssenKrupp Marine Systems Canada a préparé l’ensemble de conception, le Canada acheminera la conception à la société Vancouver Shipyards Co. Ltd aux fins d’examen. Une fois cet examen achevé, le Canada obtiendra la licence requise pour la conception des navires. Cette dernière permettra au Canada de se servir de la conception et de faire construire, d’exploiter et d’entretenir les navires de soutien interarmées, ici même, au Canada.

La conception sera acheminée à l’entreprise Vancouver Shipyards Co. Ltd. afin de l’élaborer entièrement et de la rendre prête pour l’étape de la production. Ce processus est semblable à celui suivi lors de l’élaboration de plans de construction détaillés d’un architecte avant la création d’un bâtiment. Ces travaux d’élaboration de conception seront menés par l’entreprise Vancouver Shipyards Co. Ltd., conformément au contrat de définition qui doit faire l’objet de négociations entre le Canada et ce chantier naval. Ces travaux accroîtront les compétences techniques et les connaissances du personnel du chantier, qui seront maximisées au fur et à mesure que d’autres navires seront construits à cet endroit.

En tant que chantier naval retenu pour la construction de vaisseaux non destinés au combat, il incombera à la société Vancouver Shipyards Co. Ltd. de construire tous les navires de soutien interarmées à son chantier naval situé à North Vancouver (C.-B.). Le contrat d’élaboration de la conception comprendra la localisation des sources d’approvisionnement, par le chantier naval, de l’ensemble des services principaux de fournisseurs disponibles. On s’attend à ce que cette entreprise démontre sa valeur au Canada en respectant son engagement de fournir des avantages industriels et régionaux représentant 100 pour cent de la valeur du contrat.

-30-

Date de modification :