ARCHIVÉE - Le Canada investit dans une entreprise de technologie en Nouvelle-Écosse

Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Communiqué / Le 29 juin 2011 / Numéro de projet : NR 11.068

HALIFAX - L’honorable Peter MacKay, ministre de la Défense nationale, a annoncé aujourd’hui que le gouvernement du Canada a attribué un contrat de 7 millions de dollars à l’entreprise Ultra Electronics Canada Defence Inc. de Dartmouth (Nouvelle-Écosse). Le contrat s’inscrit dans le cadre d’une initiative plus large mise en œuvre par le ministère de la Défense nationale (MDN) en vue de moderniser les frégates de la classe Halifax, soit le Projet de modernisation des navires de la classe Halifax (MCH)/prolongation de la vie de l'équipement des frégates (MCH/FELEX) ».

Les 12 frégates de la classe Halifax constituent le fondement de la flotte de la marine. L’entreprise Ultra Electronics équipera chaque frégate d’un système de démagnétisation automatisé, qui permettra de minimiser ou d’éliminer le champ magnétique des navires afin de prévenir la détonation de mines antinavires. Le système de commande de démagnétisation géomatique à commande automatique est fiable et précis, ce qui permet aux militaires des Forces canadiennes de s’acquitter de leurs tâches en mer de façon plus sécuritaire. On prévoit que le contrat permettra le maintient d’emplois pour une période pouvant aller jusqu’à six ans et demi dans la Municipalité régionale d’Halifax (MRH).

« L’octroi de ce contrat est un bon exemple d’une situation gagnant-gagnant pour les petites entreprises canadiennes et les Forces canadiennes », a déclaré le ministre MacKay. « Notre gouvernement est déterminé à ce que les hommes et les femmes de la marine canadienne aient l’équipement moderne de classe mondial dont ils ont besoin, tout en maintenant des emplois spécialisés ici, à la maison, en Nouvelle-Ecosse. »

Le projet MCJ/FELEX a récemment atteint un jalon important. En effet, en juin 2011, les travaux de modernisation et de carénage de la première des cinq frégates de la côte ouest, le NCSM Calgary , ont débuté au chantier naval de Victoria. Les travaux sur la première des sept frégates de la côte est, le NCSM Halifax , ont pour leur part débuté en septembre 2010. Ce projet découle directement de l’engagement du Canada à renouveler la flotte de la marine en lui fournissant les navires solides et modernes dont elle a besoin pour surveiller et défendre efficacement les eaux canadiennes, de même que pour contribuer de façon significative aux opérations internationales.

La modernisation des frégates consiste notamment en la mise en œuvre d’un nouveau système de commandement et de contrôle, d’une nouvelle capacité radar, d’un nouveau système de guerre électronique, ainsi que la mise à niveau des technologies de communication et des missiles. Les frégates feront également l’objet d’un carénage de mi-vie pour s’assurer qu’elles continuent de fonctionner le plus efficacement possible. À l’heure actuelle, on prévoit que l’ensemble du projet s’étalera sur près de six ans et demi.

-30-

Note au rédacteur en chef/directeur de nouvelles : Pour en savoir plus sur le projet MCH/FELEX, veuillez consulter la documentation disponible en ligne, à http://www.forces.gc.ca/site/news-nouvelles/news-nouvelles-fra.asp?cat=00&id=2369.

Date de modification :