Le gouvernement du Canada investit dans la formation au sein des Forces canadiennes et crée des emplois dans la région de la capitale nationale

Communiqué / Le 27 juillet 2012 / Numéro de projet : NR 12.164

OTTAWA — Aujourd’hui, John Baird, député de la circonscription d’Ottawa-Ouest/Nepean et ministre des Affaires étrangères, au nom de l’honorable Peter MacKay, ministre de la Défense nationale, ainsi que l’honorable Rona Ambrose, ministre des Travaux publics et Services gouvernementaux et ministre de la Condition féminine, ont annoncé que le gouvernement du Canada investit dans les technologies de simulation de vol en vue de favoriser l'efficacité de l'instruction et de la préparation des militaires des Forces canadiennes.

Le gouvernement est heureux d’attribuer un contrat portant sur les enquêtes techniques et études d’ingénierie (ETEI) du simulateur à la division des services professionnels de la société CAE Inc., à Ottawa. Le contrat inclut les services de soutien liés aux expérimentations, aux répétitions de mission, aux exercices, à la formation relative au fonctionnement et à l’entretien, de même qu’à la recherche et au développement. Le contrat soutiendra jusqu'à 25 emplois spécialisés à Ottawa.

« La défense de nos intérêts sur la scène internationale est inextricablement liée au travail que nous accomplissons ici, au pays, a indiqué le ministre Baird. Grâce à ce projet, nous nous assurons que les militaires des Forces canadiennes ont accès à la formation la plus avancée qui soit pour se préparer à mener des opérations et, du même coup, nous contribuons à maintenir et à créer des emplois ici, dans notre communauté. »

« Notre gouvernement poursuit son engagement à l’égard de la modernisation de l’institution de la défense et continue de veiller à ce que les Forces canadiennes soient aptes à relever les nombreux défis de demain, a déclaré le ministre MacKay. Nous investissons dans l’industrie canadienne et fournissons à nos Forces canadiennes l’équipement moderne dont elles ont besoin pour s’entraîner efficacement en vue de réussir leurs missions. »

« Notre gouvernement se concentre sur ce qui compte pour les Canadiens, c’est-à-dire, les emplois et la croissance économique, a affirmé la ministre Ambrose. En plus d’investir dans les entreprises canadiennes, nous permettons à nos hommes et femmes en uniforme d’avoir accès à la formation et à l’équipement novateurs dont ils ont besoin pour s’acquitter de leurs tâches au pays et à l’étranger. »

Le contrat annoncé est le troisième du genre à être attribué pour les ETEI. Le contrat initial de trois ans, d’une valeur de 22,6 M$, comprend deux options de prolongation d’un an à 8,47 M$ chacune. En exerçant les deux options de prolongation, la valeur plafond du contrat se chiffre à 39,55 M$ sur cinq ans.

En plus de l’instruction tactique, les ETEI peuvent être utilisées sur les simulateurs déjà en place, ainsi que pour produire du contenu d’apprentissage et pour évaluer l’efficacité des pratiques de simulation.  

L’équipe du projet d’environnement canadien synthétique de conception avancée (CASE), un volet important de la modernisation des méthodes de formation des FC, sera la principale utilisatrice des services prévus dans l’entente, étant donné qu’il procède actuellement à la création d’un réseau national d’environnements synthétiques pour les répétitions de mission, l’instruction tactique et le développement des forces.

-30-

Date de modification :