Le ministre Fantino attire l’attention sur le soutien offert à l’Armée canadienne et aux travailleurs canadiens

Communiqué / Le 8 juin 2012 / Numéro de projet : NR 12.124

BFC Gagetown (N.-B.)  – L’honorable Julian Fantino, ministre associé de la Défense nationale du Canada, s’est réjouit de la décision prise par le gouvernement du Canada, qui a sélectionné l’entreprise Textron Systems Canada Inc., d’Ottawa, en Ontario, pour fournir à l’Armée canadienne 500 véhicules de patrouille blindés tactiques (VPBT). L’attribution de deux contrats fait suite à un processus concurrentiel juste, ouvert et transparent. Ces contrats permettront d’appuyer l’Armée canadienne en lui fournissant le nouvel équipement dont elle a besoin, tout en créant des emplois à l’échelle du pays.

« L’étape franchie aujourd’hui, démontré une fois de plus notre détermination à appuyer les courageux hommes et femmes en uniformes et de créer ou de maintenir des emplois qualifiés partout au Canada, a déclaré l’honorable Julian Fantino, ministre associé de la Défense nationale. Grâce à nos investissements dans l’Armée canadienne, les militaires disposeront maintenant de l’équipement moderne dont ils ont besoin pour mener à bien leurs missions de façon sécuritaire et efficace pour des décennies à venir. »  

Le projet des VPBT constitue l’un des quatre projets de la famille des véhicules de combat terrestre (FVCT) ayant été annoncés en juillet 2009, à la Base des Forces canadiennes Gagetown. Ces nouveaux véhicules sont supérieurs à la flotte de VBL II (Coyote) et aux véhicules de patrouille (RG-31) des Forces canadiennes parce qu’ils offrent un très haut niveau de protection aux équipages. Une fois qu’ils seront en service, ces véhicules joueront plusieurs rôles cruciaux : reconnaissance et surveillance, commandement et contrôle, cargaison et transport de troupes blindé.

« L’annonce d’aujourd’hui est une excellente nouvelle pour nos soldats, a déclaré le brigadier-général C.C. Thurrott, commandant du Secteur de l’Atlantique de la Force terrestre (SAFT). Ces véhicules fourniront aux hommes et aux femmes de l’Armée canadienne une excellente capacité de combat polyvalente et les protègeront contre une série de menaces, tout en leur permettant de demeurer mobiles et souples lors de l’exécution d’un large éventail de missions. »

L’annonce d’aujourd’hui est assujettie à la Politique des retombées industrielles et régionales du gouvernement du Canada, qui soutient les travailleurs canadiens qualifiés et la croissance économique. Ainsi, 100 p. 100 de la valeur des contrats sera réinjectée par Textron Systems Canada Inc. dans l’économie canadienne, soit un total de 708.7 millions de dollars.

En vertu de cette entente, l’entreprise s’engage à réinvestir au moins 25 p. 100 de la valeur du contrat d’acquisition de 603.3 millions de dollars, ainsi que 40 p. 100 du contrat de soutien de 105.4 millions de dollars, dans la création de nouveaux emplois qualifiés directement associés à la fabrication et au soutien à long terme des VPBT au Canada.  Les coûts totaux associés à cette acquisition approuvés par le Conseil du Trésor sont d’une valeur de 1.25 milliard de dollars.

« Notre gouvernement atteint ses objectifs de fournir aux Forces canadiennes les outils dont elles ont besoin, tout en créant des emplois qualifiés, a déclaré le ministre Fantino. À l’heure actuelle, plus de 60 projets d’acquisition majeurs du Canada sont assujettis à la Politique des retombées industrielles et régionales, générant plus de 22 milliards de dollars en retombées industrielles et régionales. »

Le contrat de soutien comprend environ cinq ans de soutien en service, avec 20 options de prolongation d’un an, afin de couvrir la durée utile prévue des véhicules, estimée à 25 ans.

Les premières livraisons des VPBT sont prévues en 2014. On prévoit atteindre la capacité opérationnelle totale en 2016. Les entreprises canadiennes dont les travailleurs qualifiés bénéficient du travail supplémentaire découlant de cet important investissement dans les Forces canadiennes feront leurs annonces en temps voulu.

-30-

Date de modification :