Les Canadiens déployés dans le cadre de l’opération ARTEMIS terminent leur mission

Galerie d'images

Liens connexes

Article / Le 13 avril 2017

Rédigé par le capitaine Colette Brake, officier des Affaires publiques, opération ARTEMIS

Pour les 30 Canadiens déployés à Manama, à Bahreïn, dans le cadre de l’opération ARTEMIS, le 13 avril 2017 est une journée remplie d’émotions. D’une part, ils sont fiers de ce déploiement réussi et heureux à l’idée de retourner à la maison et de revoir leurs proches. D’autre part, ils sont tristes de terminer la mission et de dire au revoir à leurs nouveaux amis provenant des quatre coins du monde.

Leur mission a débuté le 8 décembre 2016. Sous la direction du commodore Haydn Edmundson, qui a aussi servi à titre de commandant de la Force opérationnelle multinationale 150, l’équipe des Forces armées canadiennes (FAC) se sont aussitôt mis au travail et n’ont jamais arrêté. Quelques jours après avoir assumé le commandement, ils ont effectué une opération complexe et ciblée. Ils ont maintenu un rythme soutenu tout au long du déploiement.

« Je suis très fier de l’équipe de l’opération ARTEMIS et de leur rendement tout au long du déploiement », a affirmé le commodore Edmundson. « Il y a toujours beaucoup d’attentes lors d’un commandement canadien et je suis fier de dire que cette incroyable équipe a fait preuve d’une excellence et d’un professionnalisme dont on se rappellera pendant longtemps. Je vais toujours me souvenir de ma période de commandement et je garderai de précieux souvenirs des nouvelles amitiés établies avec de nombreux professionnels des quatre coins de la planète. »

La mise en œuvre du système non classifié de connaissance de la situation par détection (URSA) par les FAC fut l’un des moments les plus mémorables de ce déploiement. Le système appuie  les opérations ARTEMIS et FOUNDATION. L’URSA est un système mobile, déployable, qui permet le téléchargement d’imagerie satellitaire directement depuis des satellites commerciaux et confère la connaissance à jour de la situation dans les théâtres opérationnels.

L’information obtenue par le système URSA n’est pas classifiée et peut donc être partagée parmi les 31 nations qui composent les forces maritimes multinationales (CMF). Le système est un outil précieux dans la zone d’opérations des CMF. Il s’agissait de la première fois que l’URSA était déployé dans une zone d’opérations. Le système a fourni une capacité de détection de navires en temps quasi réel et s’est avéré une réussite pour l’équipe des FAC.

Selon le commodore Edmundson, une composante importante de ce déploiement était l’appui à l’exercice CUTLASS EXPRESS 2017. Cet exercice était conçu pour améliorer la sécurité maritime et pour promouvoir la collaboration régionale. Des mentors de la CTF 150, y compris des Canadiens, ont été déployés à Djibouti, au Kenya et à Madagascar pour former des partenaires locaux et régionaux pour cet exercice.

Alors que cette rotation de l’opération ARTEMIS se termine, les membres des FAC déployés quittent en sachant qu’ils ont contribué à une mission importante et mémorable.

Date de modification :