Les membres des Forces armées canadiennes appuient les opérations de paix et de stabilité de l’OTAN au Kosovo

Galerie d'images

Liens connexes

Article / Le 28 octobre 2016

Rédigé par: Ashley Black

Au Centre des opérations logistiques interarmées, à Pristina, au Kosovo, les membres des Forces armées canadiennes (FAC) ont la tâche importante d’assurer le bon déroulement des opérations  de l’OTAN. Cet appui à la Force pour le Kosovo de l’OTAN, appelé l’Opération KOBOLD, est la contribution des FAC au maintien d’un environnement sécuritaire au Kosovo.

Actuellement, les cinq membres des FAC déployés dans le cadre de l’Op KOBOLD effectuent des fonctions de logistiques et de soutien du quartier général à l’appui de la Force pour le Kosovo. Ils travaillent dans le Centre des opérations logistiques interarmées à Pristina, au Kosovo.

« Nous sommes responsables des tâches d’ingénierie et de transport ainsi que de la neutralisation des explosifs et munitions, » explique le Lieutenant-colonel Michel Lefebvre, chef du Centre des opérations logistiques interarmées de l’OTAN et commandant de l’Opération KOBOLD. « Nous offrons un entraînement sur la neutralisation des explosifs et munitions et nous nous occupons de l’amélioration de la protection des forces. »

Les membres des FAC déployés ont aidé, entre autres, lors de projets de reconstruction de ponts, de déminage dans les montagnes et de transport général ainsi que d’opérations de logistique.

La Force pour le Kosovo a prêté main forte lors des opérations de secours aux sinistrés à la suite des inondations soudaines qui ont eu lieu en début août. « Le Centre des opérations logistiques interarmées a dirigé les efforts de secours en aidant avec la planification, le transport des troupes et le nettoyage après les inondations, » explique le Lcol Lefebvre.

Les demandes opérationnelles ne sont pas toujours faciles, mais beaucoup de progrès ont été réalisés durant l’Op KOBOLD, explique le Major Glenys Bussler, commandant adjoint du Centre des opérations logistiques interarmées. « Il y a eu un certain nombre de défis uniques à relever du point de vue canadien, » explique-t-elle, « mais les capacités des Services de police du Kosovo et de la Force de sécurité du Kosovo se sont grandement améliorées et nous sommes, dans la plupart des cas maintenant, les deuxième ou troisième intervenants. »

La mission s’est avérée très enrichissante pour les membres des FAC déployés. Les FAC collaborent avec 30 autres nations dans la Force pour le Kosovo pour le développement d’un Kosovo stable. Le commandant adjoint du Centre des opérations logistiques interarmées dit avoir beaucoup apprécié travailler avec d’autres membres de la Force pour le Kosovo.

« Notre collaboration et camaraderie sont incroyables, » déclare le Major Bussler. « Je peux plus facilement apprécier le point de vue des autres. J’ai un immense respect pour mes collègues internationaux. L’occasion de représenter le Canada a été pour moi un privilège et je suis très fière de dire que les Canadiens ont la réputation bien méritée d’être extrêmement compétents et assidus au sein de la communauté internationale. »

Grâce à cette collaboration internationale, la Force pour le Kosovo a réalisé beaucoup de progrès au cours des dernières années. Un des principaux objectifs de la Force pour le Kosovo était d’aider au développement d’une Force de sécurité du Kosovo compétente. En 2013, l’OTAN a déclaré que la Force de sécurité du Kosovo avait atteint sa pleine capacité opérationnelle. Depuis, la Force pour le Kosovo continu de respecter son mandat actuel qui est de maintenir un environnement sécuritaire au Kosovo et la liberté de mouvement pour tous.

« Le Kosovo est relativement stable, bien que cette stabilité soit fragile. Je suis d’avis que la Force pour le Kosovo maintien la paix dans la région et aide à faire avancer les choses. Le Kosovo se développe; nous avons vu le pays participer aux Olympiques  pour la première fois. Il a été reconnu par plusieurs fédérations en Europe.  Le Kosovo se développe de multiples façons, » explique le Lcol Lefebvre.

Le changement de commandement de l’Opération KOBOLD aura lieu à la fin d’octobre.

Date de modification :