ARCHIVÉE - Les ministres MacKay et Paradis annoncent pour les Forces canadiennes l’acquisition de matériel permettant de renforcer la souveraineté nationale

Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Communiqué / Le 7 août 2008 / Numéro de projet : NR – 08.047

OTTAWA – L’honorable Peter Gordon MacKay, ministre de la Défense nationale et ministre responsable de l'Agence de promotion économique du Canada atlantique, et l’honorable Christian Paradis, ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux et secrétaire d’État (Agriculture), ont annoncé aujourd’hui une autre étape importante que le gouvernement du Canada a franchie afin de renforcer la souveraineté nationale et de faire en sorte que les Forces canadiennes aient les outils nécessaires pour faire leur travail rapidement, efficacement et en toute sécurité. Cette dernière mesure est l’acquisition d’hélicoptères et de véhicules aériens sans pilote (UAV).

« Cette annonce est un autre exemple de la façon dont notre gouvernement fournit aux hommes et aux femmes des Forces canadiennes les outils et le matériel dont ils ont besoin pour faire le travail qui leur est demandé, de dire le ministre MacKay. En fin de compte, ces capacités, associées à d’autres acquisitions d’importance de notre gouvernement, seront de la plus grande valeur pour nos dirigeants militaires dans la protection des intérêts canadiens tant sur notre propre territoire qu’à l’étranger. Pendant des années, nos Forces canadiennes étaient dans la malencontreuse position où elles n’avaient pas d’autre choix que de faire de l’auto stop auprès de nos alliés pour amener nos troupes dans des pays comme l’Afghanistan. Voilà qui est chose du passé. »

À l’acquisition de transporteurs stratégiques C 17, de transporteurs tactiques Hercules et d’hélicoptères de transport moyen – à lourd – Chinook F, s’ajoute l’acquisition d’hélicoptères d’affrètement commercial Chinook D et d’UAV; ainsi, les Forces canadiennes auront les éléments aériens nécessaires pour se charger de toute mission qui leur sera confiée.

La stratégie de défense « Le Canada d’abord » énonçait clairement les types de missions qu’on attendait de nos Forces canadiennes. Ces capacités feront en sorte que le Canada pourra jouer un rôle de chef de file à l’étranger et apporter une contribution significative à la sécurité internationale tout en protégeant la souveraineté nationale du Canada.

« Ces projets démontrent l’engagement du gouvernement à veiller à ce que les hommes et les femmes des Forces canadiennes aient les ressources dont ils ont besoin, de dire le ministre Paradis. En agissant rapidement afin d’acquérir des hélicoptères et des UAV qui devront être livrés selon un calendrier serré, nous contribuons à combler des besoins opérationnels urgents en Afghanistan, tout en veillant à ce que les contribuables canadiens obtiennent ce qu’il y a de meux pour leur argent. »

Une capacité supplémentaire de transport par hélicoptère et un plus grand nombre d’UAV pour le renseignement, la surveillance et la reconnaissance étaient des conditions énoncées dans la motion parlementaire du 13 mars en vue de la prolongation de la mission militaire du Canada en Afghanistan jusqu’en 2011. L’obtention de ces ressources aériennes supplémentaires était aussi l’une des recommandations du Groupe d'experts indépendant sur le rôle futur du Canada en Afghanistan dirigé par l’honorable John Manley.

« L’ajout de ces ressources accroîtra la sûreté et la sécurité de nos troupes en Afghanistan, les UAV étant les yeux des commandants dans le ciel, déclarait le Général Walt Natynczyk, le Chef d'état-major de la Défense. Ces hélicoptères donneront aux commandants la souplesse nécessaire pour réduire le nombre des convois de ravitaillement terrestres et atteindre plus facilement des endroits isolés dans des environnements dangereux où leurs troupes pourraient être exposées aux risques d’embuscades, de mines terrestres et d’engins explosifs improvisés. »

Le Canada se procurera les ressources suivantes :

Hélicoptères :

  • La location de six hélicoptères commerciaux afin de combler des besoins immédiats. Le contrat d’un an aura une valeur maximale de 36 millions de dollars, selon le nombre d’heures de vol consigné. Des options de renouvellement d’un an sont disponibles.
  • L’acquisition de six hélicoptères usagés Chinook D – déjà sur place – du gouvernement des États Unis. Ces appareils pourront être utilisés pour les opérations en février 2009. Le coût d’acquisition de ce matériel, avec le coût du soutien logistique initial, de l’entraînement et de la gestion de projet ne dépassera pas 292 millions de dollars. Ces montants font actuellement l’objet de négociations finales entre les deux gouvernements.

UAV :

  • L’acquisition d’un petit UAV Scan Eagle pour combler les besoins immédiats au cours des neuf prochains mois. Le contrat est évalué à montant d’au plus 14 millions de dollars, selon le nombre d’heures consigné.
  • La location d’un système UAV tactique Heron devant être livré au début de 2009. MacDonald Dettwiler Associates (MDA) de Vancouver, en Colombie Britannique, a obtenu le contrat de 95 millions de dollars sur deux ans.

Une solution UAV à long terme est en cours d’élaboration. Elle offrira des capacités d’UAV opérationnels tant au pays qu’en déploiement.

Il faudra jusqu’à 250 personnes pour assurer le soutien et le fonctionnement des hélicoptères et UAV supplémentaires en Afghanistan.

-30-

 

Date de modification :