Modernisation de la classe Halifax (MCH)/Prolongation de la durée de vie utile des frégates (FELEX)

Documentation / Le 24 novembre 2014 / Numéro de projet : BG - 13.038

Survol

Les douze frégates de la classe Halifax, mises en service entre 1992 et 1996, forment l’épine dorsale de la Marine royale canadienne (MRC). Les navires ont été conçus à l’origine pour la guerre anti-sous-marine et la lutte anti-navire, surtout en haute mer.

Le rôle de la classe Halifax a changé. Les menaces maritimes actuelles et en évolution sont plus rapides et plus furtives, elles se manœuvrent plus facilement et passent de la haute mer à des régions plus proches des côtes. Le milieu littoral présente des défis pour les capteurs et les systèmes d’armes en raison de la densité accrue de la circulation et la proximité aux menaces venant de la côte. De plus, les navires doivent maintenant faire face à des menaces asymétriques, comme des attaques de vaisseaux plus petits et plus facilement manœuvrables qui n’étaient pas envisagés au moment de la conception du navire.

Des innovations en matière de procédures et de tactiques ont permis aux frégates de fonctionner de manière efficace dans le nouveau contexte de sécurité, et ce, malgré les limites du matériel. Cependant, des améliorations aux capteurs et aux armes sont nécessaires afin d’améliorer la capacité du navire à faire face à ces nouvelles menaces à l’avenir.

Dans le cadre du projet de modernisation des navires de la classe Halifax et de prolongation de la durée de vie utile des frégates (MCH/FELEX), on réalise la modernisation des systèmes de combat, et un programme de carénage à mi-vie planifié est en place pour veiller à ce que les frégates demeurent fonctionnelles tout au long de leur durée de vie utile. Ces travaux comprennent la modernisation des systèmes des plates-formes, les mises à niveau des systèmes des navires, l’acquisition et l’installation de nouvelles capacités, comme un radar de pointe, un nouveau système de guerre électronique et des systèmes de communication et des missiles améliorés intégrés dans un nouveau système de gestion de combat.

La coopération industrielle et des débouchés à l’exportation sur le marché mondial

L’ensemble du programme de MCH comprend plus de 30 entreprises qui ont travaillé étroitement avec le gouvernement du Canada pour livrer une capacité de première classe, tout en respectant le calendrier et le budget. Ce programme représente un effort très complexe et collaboratif entre le ministère de la Défense nationale (MDN), la MRC, et les partenaires canadiens œuvrant dans le domaine de la construction de navires et livre de solides retombées économiques au Canada.

La modernisation des frégates bénéficiera la MRC pour des années à venir. Sa gestion et son succès globaux ont fait de ce programme un modèle de partenariat pour des projets de construction naval à venir, et il a été reconnu mondialement. Par exemple, le MDN a aidé le ministère de la Défense de la Nouvelle-Zélande à prendre une décision concernant la modernisation de leurs systèmes de combat et les navires de la classe Anzac.

Le ministère a fourni des renseignements utiles à la Nouvelle-Zélande concernant le système de gestion de combat installé dans le cadre du programme de MCH et de FELEX, et nous avons partagé nos expériences relatives à la modernisation jusqu’à présent. Cette possibilité d’exportation mondiale est possible grâce à l’étroite collaboration entre le MDN et l’industrie. 

Ventilation du projet

Le projet de modernisation des navires de la classe Halifax et de prolongation de la vie utile des frégates ainsi que d’autres projets financés de manière distincte faisant partie du programme de modernisation des frégates de la classe Halifax dotent les navires de capacités améliorées, qui sont nécessaires pour répondre aux nouvelles menaces et aux environnements opérationnels en constante évolution.

Ces capacités comprennent :

Modernisation de la classe Halifax / Prolongation de la durée de vie utile des frégates

  • Un nouveau système de gestion du combat
  • Une nouvelle série de radars
  • Un interrogateur, mode d’identification ami ou ennemi S/5
  • Une mise à niveau des systèmes de communications internes
  • La modernisation du système de missile Harpoon (missiles sol-sol)
  • La modernisation du système de guerre électrique

D’autres projets de la modernisation de la classe Halifax

  • Le système Sirius de recherche et poursuite infrarouge longue distance
  • Des modifications au canon naval Bofors de 57 mm
  • Le remplacement du système de contre-mesures de leurres missiles SHIELD II
  • Le remplacement du système intégré de commande des machines

Le remplacement des radars de navigationDe nombreux projets et de nombreuses activités d’entretien et de maintien en puissance visent à maintenir le matériel à son niveau de capacité actuel, en réalisant des activités d’entretien à mi-vie intensives, préventives, correctives et uniques. 

Pour effectuer d’autres travaux de modernisation essentiels, comme les modifications nécessaires pour accueillir les hélicoptères maritimes Cyclone et pour installer le nouveau système de communications militaires par satellite, on a recours à de nombreux autres contrats distincts et subséquents ne faisant pas partie du projet de modernisation des navires de la classe Halifax et de prolongation de la vie utile des frégates.

Ventilation des coûts

TravailIndustrie Coût approximatif
Intégration des systèmes de combat/Soutien en service Lockheed Martin Canada 2 milliards
Carénage à mi-vie de frégates Irving Shipbuilding Inc./Seaspan 1,2 milliard
Autres projets connexes /Entretien et maintien Travaux d’entretien, de maintien en puissance, etc. 1,1 milliard
TOTAL 4,3 milliards

Conclusion
La planification, la préparation et la coordination du projet de MCH et de FELEX se sont amorcées en 2002. Le premier carénage de modernisation a débuté au mois de septembre 2010 sur le NCSM Halifax, et on a prévu à ce que chaque période de carénage prenne environ 18 mois. Les examens et les essais devaient eux prendre un autre 9 à 12 mois environ. Les premiers quatre navires à faire l’objet des travaux de modernisation sont les NCSM Halifax, Fredericton, Calgary et Winnipeg.

Les derniers travaux de modernisation et les essais en mer connexes devraient être achevés aux alentours de 2018, en ligne avec la capacité opérationnelle totale de la classe.

Il y a plusieurs projets de capacité maritime qui complémentent MCH. Cela inclut l’opérationnalisation des sous-marins de la classe Victoria, l’intégration des hélicoptères CH-148 Cyclone, la modernisation des aéronefs Aurora et l’acquisition de navires de patrouille extracôtier de l’Arctique, de navires de soutien interarmées et de navires de combat de surface canadiens. 

-30-

 

Date de modification :