ARCHIVÉE - Notes d’allocution de l’honorable Peter MacKay, ministre de la Défense nationale, pour l’annonce du Système d’aide au commandement terrestre

Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Discours du ministre / Le 9 mars 2009

Ottawa (Ontario)

Comparer avec le discours prononcé

Monsieur le ministre Paradis,

Monsieur président de General Dynamics Canada (AC),

Monsieur président de Thales Canada Inc. (AC),

Mesdames et Messieurs,

Introduction

Bonjour!

Je suis enchanté de m’associer au ministre Paradis pour cette annonce très importante au sujet d’un élément crucial pour les Forces canadiennes.

L’annonce que nous faisons aujourd’hui montre que le gouvernement est vraiment décidé à fournir Forces canadiennes l’équipement dont elles ont besoin, tout en soutenant l’économie du Canada.

Les contrats que nous annonçons aujourd’hui constituent une étape clé dans l’évolution d’un des outils les plus indispensables des Forces canadiennes : le Système d’aide au commandement terrestre (ou SACT).

Qu’est-ce que le Système d’aide au commandement terrestre

Le gouvernement du Canada est fier de s’associer à General Dynamics Canada et à Thales Canada dans le cadre de cette initiative importante qui vise à appuyer nos forces terrestres.

Dans les opérations d’aujourd’hui, les Forces canadiennes sont en présence d'un espace de bataille véritablement multidimensionnel

On est loin de la situation d’autrefois où une carte des collines avoisinantes, quelques transparents et des crayons gras permettaient de fournir une image du champ de bataille.

Aujourd’hui l’environnement opérationnel est complexe. Et nous avons besoin de la technologie pour traiter en temps opportun l’information provenant de sources diverses.

Les opérations modernes comportent non seulement des cibles, mais aussi un groupe complexe de civils, d’autorités locales, de travailleurs humanitaires, de diplomates et des forces alliées.

Voilà l’environnement complexe dans lequel nos soldats doivent opérer! Or le SACT leur procure une idée aussi claire que possible de l’espace de bataille contemporain. 

Le SACT comporte la bonne combinaison de matériel et de logiciel pour soutenir l’architecture de commandement et de contrôle, de communication et d’informatique au sein de l’Armée de terre.

Sur le plan interconnexion, il raccorde divers  dispositifs, notamment les radiocommunications et les capteurs de localisation, de surveillance et de reconnaissance des forces dans le théâtre d’opérations pour créer ce qu'on décrirait pour nous civils comme l’Internet du champ de bataille de l’Armée de terre.

Sur le plan intégration, il procure un ensemble complet de données et d’applications de commandement et de contrôle ainsi qu’une capacité d’analyse du renseignement.

Sur le plan évolution, il s'agit d'une capacité qui s’adapte aux circonstances, distingue entre les divers théâtres d’opérations et change en fonction des rotations des militaires.

Le SACT est indispensable à nos soldats, car il leur donne la connectivité rapide tellement essentielle sur les champs de bataille contemporains.

Il met les membres de l’Armée de terre et leurs perceptions à la portée de la main des commandants et des décideurs du quartier général.

En Afghanistan, par exemple, les soldats canadiens s’en servent pour planifier, commander et contrôler de façon efficace les mouvements d’une patrouille dans la région de Kandahar, trouver des combattants ennemis et bloquer des dispositifs explosifs de circonstance télécommandés.

C’est un système qui, en fin de compte, aide à protéger les militaires pendant qu’ils accomplissent les tâches exigeantes que notre pays leur confie.

Il améliore la capacité de nos militaires de remplir avec succès leurs missions.

Et il sauve des vies.

Cela est crucial.

Parce que les opérations d’aujourd’hui sont complexes et à facettes multiples.

L’ennemi ne s’aligne plus sur un champ de bataille choisi par les deux camps.

Il se cache dans les montagnes.

Il se dissimule parmi des populations nombreuses en milieu urbain.

Ou encore il se livre à des manoeuvres.

C’est pour cela que nos soldats ont besoin du SACT : pour obtenir les renseignements dont ils ont besoin…

…pour mieux voir, mieux entendre, mieux analyser et mieux comprendre (et avec précision) ce qui se passe autour d’eux.

À cette fin, le SACT doit être à la fine pointe de la technologie : intégré au meilleur équipement ainsi qu'aux systèmes de logiciels et de communication dernier cri.

C’est exactement ce que nous aideront à réaliser les deux contrats que le ministre Paradis et moi-même sommes venus annoncer aujourd'hui : ils contribueront à fournir à nos militaires le SACT dont ils ont besoin.

Ce sont de deux contrats à long terme, plus précisément de cinq ans et reconductibles jusqu’à de dix ans.

Ces conditions assureront la stabilité de la conception, du développement et du soutien du SACT, General Dynamics Canada fournissant le soutien technique et d’intégration et Thales Canada, le soutien logiciel du système.

L’expertise et les capacités de ces deux entreprises se révéleront indispensables pour maintenir la qualité supérieure du SACT à long terme.

La Stratégie de défense Le Canada d’abord

Mesdames et Messieurs, cette annonce s’inscrit dans l'effort plus vaste que fait le gouvernement pour garantir aux Forces canadiennes les capacités dont elles ont besoin pour mener à bien la Stratégie de défense Le Canada d’abord.

Cette stratégie est un plan d’ensemble reposant sur un financement à long terme prévisible; elle vise à accroître l'effectif des Forces canadiennes et à en faire une force militaire moderne de premier ordre.

Elle nous permet aussi d’investir dans les quatre piliers à la base des capacités militaires : le personnel, le matériel, la préparation et l’infrastructure.

Cette stratégie est une bonne nouvelle tant pour les Forces canadiennes que pour l’économie canadienne.

C’est donc une bonne nouvelle pour les Canadiens et Canadiennes.

Cette stratégie offre de grandes possibilités au secteur industriel canadien.

Elle aidera les entreprises de tout le pays à établir de solides assises et à mieux se positionner pour continuer à développer les produits et les services de défense de qualité – tels que le SACT — dont nos militaires ont besoin.

Conclusion

Mesdames et Messieurs, le gouvernement est déterminé à fournir l’équipement nécessaire aux Forces canadiennes.

Que ce soit pour survoler l’Arctique, patrouiller les rues poussiéreuses de Kandahar ou naviguer vers l’Extrême-Orient, les Forces canadiennes méritent ce qu’il y a de mieux.

Et c’est exactement ce que nous allons leur donner : le bon équipement,

tout en gérant de façon rigoureuse l’argent des contribuables, 

et en utilisant des processus d’acquisition équitables, ouverts, transparents et concurrentiels.

La population canadienne – et les Forces canadiennes – ne méritent rien de moins.

Merci!

Date de modification :