Opération BOXTOP : maintien en puissance de la station des FAC la plus au nord

Galerie d'images

Liens connexes

Article / Le 9 mai 2017

Rédigé par : Kaitlin Buttrum, Affaires publiques du Commandement des opérations interarmées du Canada

À la pointe nord-est de l’île Ellesmere, à environ 800 km du pôle Nord et à plus de 2 000 km de l’épicerie la plus près, se trouve la communauté de la Station des Forces canadiennes (SFC) Alert, au Nunavut.

Il n’y a aucune communauté civile à proximité de cet endroit reculé, qui s’avère être le lieu habité en permanence le plus au nord dans le monde. Il faut y livrer fréquemment de la nourriture et d’autres produits pour garder la population au chaud, bien nourrie et divertie.

L’Opération BOXTOP est une mission de réapprovisionnement de la SFC Alert qui a lieu deux fois par année. Dans le cadre de cette opération, l’Aviation royale canadienne (ARC) envoie un aéronef rempli de fournitures pour assurer le maintien en puissance de la communauté.

Appelée « wet BOXTOP » (BOXTOP mouillé) par le personnel militaire, l’opération printanière a pour but de livrer du carburant. À la fin de l’été, un aéronef de l’ARC livre des produits comme des aliments secs ou non périssables, des fournitures générales, des matériaux de construction et d’autres produits à la SFC Alert.

« Le carburant est très importante pour notre subsistance à la station Alert, » explique le Major Erik Rozema-Seaton, le commandant de la SFC Alert. À la station, le chauffage, l’électricité et le transport dépendent tous de cette ressource. En outre, la communauté a besoin de l’expédition d’aliments secs en automne pour continuer ses recherches, pour assurer l’entretien et pour effectuer d’autres projets sur place. Les autres produits sont envoyés à Alert sur des vols de maintien en puissance de Trenton, lesquels expédient surtout des articles courants et prioritaires.

Un des défis que présente la vie à la SFC Alert est le climat. Pendant l’hiver, la température chute à -50° Celsius. De violentes tempêtes peuvent survenir à court préavis, et lorsque cela se produit, la visibilité devient rapidement nulle en raison de la poudrerie.

Pour les personnes vivant à la station, les mois froids de l’hiver sont passés dans la noirceur. De plus, la température est imprévisible et les excursions à l’extérieur de la station sont rares. « La sécurité du personnel est primordiale, » explique le Major Rozema-Seaton. Il indique que lorsque les troupes sortent à l’extérieur, ils doivent prendre des précautions supplémentaires pour rester en sécurité, comme utiliser un système de jumelage et une radio.

Lorsque l’Opération BOXTOP se déroule au printemps, la température est un peu plus clémente. Du début d’avril au début de septembre, il n’y a pas de nuit à la SFC Alert. Le ciel est constamment ensoleillé. En mai, la température atteint un douillet -20° Celsius. Bien que la plupart des gens ne considèrent pas -20° comme étant une température clémente, c’est suffisant pour permettre aux aéronefs d’opérer sans problème.

Toutefois, l’horaire des vols de l’Opération BOXTOP peut être occasionnellement retardé en raison du mauvais temps. Les personnes qui participent à l’opération se préoccupent surtout de de savoir si les conditions météorologiques sont clémentes et de s’assurer que les aéronefs sont toujours en bon état de marche.

Pour les personnes vivant à la SFC Alert, les vols printaniers effectués dans le cadre de BOXTOP soulignent un changement excitant. Le soleil est de retour, l’été arrive et les troupes se préparent à accélérer le rythme des opérations durant les mois plus chauds à venir. « BOXTOP apporte un afflux d’activités à la station, » explique le Major Rozema-Seaton. « L’opération printanière souligne le début d’une période de l’année plus occupée pour nous. Elle nous remonte aussi le moral. Elle permet à la station de se préparer pour le travail à effectuer au cours de l’été. C’est une bonne façon d’oublier les mois d’hiver passés dans la noirceur. » De plus, les fournitures sont une source d’excitation puisque les membres du personnel peuvent recommencer à travailler sur des projets qu’ils avaient dû mettre de côté en attendant l’arrivée des bons matériaux.

L’ARC a terminé les vols dans le cadre de l’Opération BOXTOP le 5 mai 2017. Elle a utilisé des aéronefs CC-130J Hercules et CC-177 Globemaster III pour livrer environ 561 700 litres de carburant à la SFC Alert durant le jour et la nuit. En tout, l’ARC a effectué 28 vols.

Date de modification :