Récit des FAC | Administratrice des ressources humaines de jour, culturiste professionnelle de nuit

Vidéo / Le 20 avril 2018

Transcription

Il n’y a pas de limite à la force, à la vitesse ou à la forme physique que nous pouvons atteindre. En sachant cela, il n’y a pas de raison de s’arrêter.

Je suis une professionnelle de la IFBB, la International Federation of Bodybuilding and Fitness. La fédération était en fait en tournée quand j’ai commencé à me mettre en forme de façon sérieuse. Quand je me suis enrôlée dans les forces armées, je n’étais pas en forme du tout. Lorsque je suis allée en mission à l’étranger, la fédération a créé un club de CrossFit. C’était vraiment incroyable de faire ces choses que je n’aurais jamais pensé faire, des exploits de force. C’est là que le déclic s’est produit.

Lorsque je suis revenue de ma mission en Afghanistan, mon entraîneur personnel de l’époque m’a suggéré de commencer à participer à des compétitions. Quand je suis montée sur scène pour la première fois, j’ai eu la piqûre.

Je suis la caporal-chef Michele Steeves et je travaille en tant qu’administratrice des ressources humaines dans les Forces armées canadiennes. C’est un métier très stimulant et diversifié. J’aime mon emploi actuel, parce qu’il me donne l’occasion de travailler directement avec les gens. Ils viennent me voir avec des questions ou des problèmes, et c’est mon travail d’essayer de les aider.

Je pense que, sans défi, nous stagnons. Si nous n’avons pas quelque chose pour nous mettre au défi, si nous n’avons pas d’objectif à atteindre, puis à dépasser pour passer au suivant, nous perdons presque notre but dans la vie, qui est de grandir et de changer constamment. Le sport, tout comme les Forces canadiennes, exige énormément de discipline.

Si vous avez une passion, vous trouverez une façon de vous y adonner.

Date de modification :