Récit des FAC : C’est la fin du commencement pour l’élève-officier Pathinather du CMR!

Vidéo / Le 5 août 2016

Transcription

Je crains de me retrouver quelque part et de n’avoir aucune idée de ce que je fais et que les gens s’en rendent compte. Je sais aussi que nous apprenons beaucoup dans le cadre de notre formation et que ce n’est pas tout le monde qui réussit. Je suis l’élève-officier Pathinather, étudiant de quatrième année au Collège militaire royal du Canada.

Beaucoup de choses se passent au CMR cette semaine; tous les élèves-officiers de quatrième année vont de l’avant après avoir reçu leur diplôme, et la remise des commissions d’officier a lieu. Il y a aussi la cérémonie du crépuscule. Ma famille ne compte pas de militaires, je n’ai pas fait partie des cadets et personne n’a d’expérience militaire dans mon entourage, alors je n’avais aucune idée à quoi m’attendre lorsque je suis arrivé ici.

Mais le CMR a été formidable, j’y ai beaucoup appris. Je me suis fait des amis que je garderai à vie. Même si je quittais la vie militaire aujourd’hui, j’ai déjà vécu des expériences que je n’aurais pu avoir nulle part ailleurs. Et je peux vous affirmer en toute honnêteté que je ne m’imaginerais pas fréquenter une autre université.

J’ai toujours su que je voulais être dans les forces et faire partie de l’Armée. C’est quelque chose que j’ai toujours voulu faire, mais je n’en ai jamais vraiment parlé à personne. Je suis allé à l’école secondaire, et l’idée m’est restée derrière la tête. Je savais que je voulais faire des études universitaires. Le CMR n’est pas du tout une université ordinaire, une foule de choses y sont vraiment différentes. La formation au CMR repose sur quatre piliers, quatre composantes qu’il faut absolument réussir et qui ne se limitent pas aux études. Il y a le conditionnement physique,  le bilinguisme et le leadership militaire. Cela s’ajoute aux cours que nous suivons et que j’ai trouvés très exigeants en tant qu’étudiant en génie. Je suis venu ici en sachant que je voulais obtenir mon diplôme en génie, mais la première année n’a pas été de tout repos. Mais j’ai appris qu’au CMR, c’est l’esprit d’équipe qui prime. Nous travaillons ensemble et nous nous entraidons en toutes circonstances. Les professeurs sont là pour vous 24 heures sur 24. Beaucoup de gens n’ont pas d’antécédents militaires. On ne sait vraiment pas dans quoi on s’embarque… mais les forces armées et le CMR sont de chouettes organisations!

Date de modification :