Récit des FAC | D’étudiant en droit à réserviste naval

Vidéo / Le 23 février 2018

Transcription

C’est intéressant de faire des recommandations au capitaine. Toi, tu es un MAR SS III [métier MAR SS depuis renommé officier de guerre navale], tu as juste cinq semaines en mer dans ta carrière, puis tu as un capitaine qui t’écoute, c’est un bon sentiment, dans le fond, de faire une recommandation puis que le capitaine dise : « Oui, bonne idée, on va faire ça. »

Bonjour, je suis enseigne de vaisseau de 2e classe Simon Ledsham. J’étudie à l’Université McGill présentement en droit. Je voulais faire quelque chose qui serait très différent de ce que je fais à l’école. Je voulais un défi. Je me suis dit que je n’avais jamais vraiment été sur un navire, jamais navigué, alors je me suis dit : « Je vais faire quelque chose que je ne sais absolument pas comment faire. Et si je suis capable de le faire, bien, ça va être bon signe de quelque chose. »

On n’est pas très souvent dans notre zone de confort. Il y a tout le temps un risque, un petit bout que : « Ah, est-ce je vais passer mon examen? Est-ce que je vais passer ma prochaine manœuvre? » C’est sûr qu’il faut que l'on continue de persévérer, il faut tout le temps qu’on soit à notre 100% pour s’assurer de passer puis de continuer de progresser.

Je me suis donné comme objectif de compléter mon entraînement pour être qualifié Bridge Watch Keeper, alors être capable d’être tout seul sur le pont du navire, puis avoir la charge du navire. Moi, j’aime beaucoup les manœuvres, je trouve que c’est vraiment excitant. C’est sûr que, qu’il y a beaucoup qui se passe en même temps. Mais c’est toutes sortes d’habiletés très pratiques que j’apprends, qui peuvent me servir plus tard dans la vie, du leadership puis de la résolution de conflits. À date, ça va bien, alors, doigts croisés.

Date de modification :