Récit des FAC | Une aspirant de marine navigue à bord d’un voilier en service depuis 96 ans

Vidéo / Le 2 février 2018

Transcription

Je n’ai jamais vraiment navigué avant d’arriver ici, c’est vraiment une opportunité qui RMC m’a donnée, de pouvoir essayer d’être sur ce bateau-là. Naviguer sur l’eau c'est vraiment une expérience que je suis vraiment contente de pouvoir faire.

Je suis aspirant de marine Chrystelle Cloutier, membre de l’équipage du HMCS Oriole. En donnant des tours aux ports où est-ce qu’on arrêtait, là j’ai rencontré des gens qui montraient des photos d’eux sur ces bateaux-là voilà 30 ans, puis là ils avaient la chair de poule en parlant de leur histoire, puis ils nous racontaient tout ce qu’ils ont fait, les choses bien, les choses mal qui sont arrivées, puis là ça m’a vraiment fait sentir comme, dans quoi je suis présentement c’est vraiment plus gros que ce que je pensais. Ça fait que je suis vraiment fière d’être sur ce bateau-là.

Principalement ce que je fais sur l’Oriole, souvent on va être un lookout en avant où est-ce qu’on va devoir dire à la personne qui est à la helm qu’est-ce qui se passe à l’avant pour être sûrs qu’il ne fonce pas dans un bateau, qu’il n’y ait pas de contact ou peu importe. Ou sinon on va être son second, puis on va être là pour l’assister s’il a besoin d’un café, quelque chose, pour ne pas qu’elle laisse la helm toute seule.

En tant que francophone, c’est sûr que la ville de Québec c’est vraiment le fun parce que ça me permet de voir ma famille, puis de passer du temps dans ce que je connais bien. Mes parents sont mes plus grands fans, ils sont toujours là. Quand ils savent qu’ils peuvent venir me voir peu importe où je vais être, mais c’est sûr qu’ils le font. Parce qu’ils sont toujours intéressés de voir qu’est-ce que je fais et puis ils sont tellement fiers.

J’ai joint les Forces armées canadiennes surtout parce que je voulais pouvoir voyager beaucoup. Durant ma carrière d’élève officier je dirais que la chose qui m’a le plus marquée c’était d’aller en Allemagne pour un semestre. J’ai été en Allemagne parce qu’il y a un collège militaire là-bas, et les collèges militaires en Allemagne, France, aux États-Unis, ils vont faire des échanges avec le collège militaire au Canada. Ils vont échanger des étudiants. Donc j’ai eu la chance de pouvoir aller justement en Allemagne. Puis être en Allemagne comme ça, j’ai pu voyager beaucoup.

Quand je voyage je suis vraiment heureuse et je me dis que je suis vraiment chanceuse d’être où je suis. Puis, c’est sûr que des fois c’est difficile parce que ma famille me manque, je n’ai pas beaucoup de temps pour leur parler. Mais, après je regarde où est-ce que je suis autour de moi, là si je suis sur le deck, qu’il fait beau, je me dis : « Ben voyons c’est... je ne voudrais pas être ailleurs présentement. »

Date de modification :