Un membre des FAC retourne à ses racines dans le cadre de l’opération HAMLET

Galerie d'images

Liens connexes

Article / Le 28 avril 2017

Rédigé par Ashley Black, Affaires publiques du Commandement des opérations interarmées du Canada

Les militaires des Forces armées canadiennes (FAC) vont au‑delà des attentes lorsqu’ils  redonnent aux communautés où ils sont déployés. Toutefois, ce ne sont pas tous les membres des FAC qui ont l’occasion unique d’être déployé et de redonner à leur pays d’origine.

Le major David Roberge est un militaire des FAC originaire de Haïti, qui a été adopté par une famille québécoise lorsqu’il était jeune. Il voulait être déployé en Haïti pour l’opération HAMLET depuis longtemps; le major Roberge s’était porté volontaire en 2010, mais avait été redirigé vers l’Afghanistan. En octobre 2016, il a finalement eu la chance de se joindre à la Force opérationnelle du Canada à Port-au-Prince, en Haïti.

Au cours de son déploiement, il a servi au sein de la composante militaire de la section électorale au quartier général de la MINUSTAH, à Port-au-Prince. Sa tâche principale pour ce déploiement consistait à appuyer les services policiers locaux pour veiller à ce que le processus électoral en Haïti soit sécuritaire et réussi.

Pendant son séjour en Haïti, le major Roberge est allé au‑delà des exigences de son travail pour établir des liens avec les citoyens locaux et retourner à ses racines. Il s’est servi de son lien avec Haïti pour tenter de comprendre les besoins des Haïtiens au cours du processus électoral.

« Les citoyens locaux ont tendance à faire plus confiance aux gens qui ont la même couleur de peau ou la même culture qu’eux », explique-t-il. « Même en dehors du travail, il était plus facile de savoir ce qui se passait ou ce que les Haïtiens ressentaient, car ils ne me voyaient pas comme un étranger. »

Le major Roberge a surpassé les attentes lorsqu’il a pris de son temps personnel pour aider les citoyens locaux. Il était en charge de préparer une demande pour le fonds Boomer’s Legacy visant à aider à appuyer financièrement un orphelinat local nommé Foyer Action pour l’avenir.  Le major Roberge et d’autres membres des FAC ont effectué des visites hebdomadaires à l’orphelinat pour aider le propriétaire avec les projets sur lesquels il travaillait.

La détermination du major Roberge à redonner à son pays d’origine était de nature personnelle.

« Je crois que ce déploiement m’a permis de voir à quel point j’ai été chanceux », explique-t-il. « Je suis né dans cette région et j’aurais pu grandir dans l’un de ces orphelinats. Ces enfants n’ont pas été aussi chanceux que moi et c’est la raison pour laquelle je tiens à aider et à redonner. »

Les liens établis pendant son déploiement ont été renforcés lorsque sa famille lui a rendu visite en Haïti. En raison des liens solides qu’il a forgés avec l’orphelinat et son propriétaire, il a décidé d’y amener sa famille. « Ma famille est venue en Haïti, car mon épouse est originaire de ce pays », a-t-il expliqué. « Nous avons visité l’orphelinat ensemble et tout le monde était très heureux de rencontrer ma famille. »

Le major Roberge a beaucoup aimé son expérience de déploiement en Haïti et il donne le conseil suivant aux autres militaires des FAC nés en Haïti : « Je recommanderais aux autres militaires des FAC nés en Haïti de demander à être déployés dans le cadre de l’opération HAMLET et de redonner à ce pays », affirme-t-il. « Je suis très reconnaissant d’avoir pu venir ici. Il s’agissait d’une excellente façon d’acquérir une nouvelle perspective. »

Le major Roberge a été déployé en Haïti du mois d’octobre 2016 au 7 avril 2017.  Il se remémore son déploiement avec beaucoup de fierté, sachant qu’il a fait une différence dans son pays d’origine.

L’opération HAMLET représente la participation des FAC à la Mission de stabilisation des Nations Unies en Haïti (MINUSTAH).

Date de modification :