Quelques mots sur la recherche et le sauvetage (SAR)

La recherche et le sauvetage au Canada : un partenariat

Au Canada, les activités de recherche et de sauvetage (SAR) constituent une responsabilité partagée. De nombreux partenaires s’en occupent en raison de l’immensité du pays, de la diversité topographique et des conditions météorologiques. Parmi les partenaires figurent le gouvernement, les Forces armées canadiennes, des bénévoles, des groupes universitaires et l’industrie. Ils travaillent tous ensemble pour fournir des services SAR dans l’ensemble du pays, dans le cadre du Programme national de recherche et de sauvetage.

Participation des Forces armées canadiennes

Il incombe au premier chef aux Forces armées canadiennes d’assurer les services SAR aériens. Elles coordonnent aussi l’intervention nationale en cas d’incident SAR aérien et maritime. Les unités des FAC sont chargées d’accomplir environ 1 000 missions SAR chaque année.

Il appartient aux gouvernements provinciaux et territoriaux d’organiser la recherche de personnes manquant à l’appel, y compris celles qui se sont perdues sur terre ou dans des eaux intérieures, ou qui ne sont pas arrivées à destination à l’heure prévue – c’est ce que l’on appelle communément « recherche et sauvetage au sol, ou RSS ». Ces gouvernements délèguent l’autorité voulue pour mener la RSS à la police locale. Parcs Canada dirige les activités de RSS dans les réserves et les parcs fédéraux. Les FAC peuvent aussi participer aux efforts RSS et aux évacuations sanitaires et intervenir dans d’autres incidents où des personnes sont en détresse. L’autorité provinciale, territoriale ou municipale doit demander l’aide des FAC. Les Rangers canadiens prêtent souvent leur concours dans le cadre des missions RSS dans les régions peu peuplées du Canada, quand on le leur demande.

Entretien de l’équipement et maintien des compétences des équipages

La réussite des opérations SAR dépend de nombreux facteurs, y compris l’accès au bon équipement et à des équipages hautement qualifiés, prêts à partir à court préavis. Il importe également de disposer de ressources SAR aux bons endroits et d’appliquer les bonnes procédures.

Les FAC gèrent soigneusement leurs ressources SAR et elles les répartissent de façon stratégique dans tout le pays. Ces ressources sont basées là d’où elles peuvent intervenir efficacement en cas d’incident SAR, dans toutes les régions. À cet égard, les FAC prennent en considération les endroits où les incidents SAR sont les plus fréquents et les conditions météorologiques y étant prédominantes, et elles s’assurent qu’une infrastructure de soutien y existe.

Une carte démontrant les régions de recherches et de sauvetage canadiennes et les centres conjoints de coordination de sauvetage (CCCOS). CCCOS Victoria comprend l'Ouest du Canada; CCCOS Trenton comprend le centre;CCCOS Halifax l'Est.

Intervention

Les équipages SAR des FAC sont sur un pied d’alerte jour et nuit, tous les jours. Les principaux équipages SAR répondent immédiatement à l’appel avec l’adresse professionnelle qui caractérise le personnel des unités de recherche et de sauvetage. Le système SAR demeure souple et permet aux commandants des régions SAR d’organiser leurs ressources en fonction des périodes les plus occupées, par exemple pendant les mois d’été et à l’ouverture des lieux de pêche. Pendant 40 heures par semaine, ils doivent pouvoir décoller en moins de 30 minutes après avoir reçu une mission. À tout autre moment, ces équipages doivent avoir décollé moins de deux heures après avoir reçu une mission.

Techniciens SAR

Les FAC possèdent environ 140 techniciens en recherche et sauvetage (Tech SAR). Ce sont tous et toutes des spécialistes très bien entraînés. Ils aident à porter secours à des personnes en détresse dans des endroits éloignés ou difficiles d’accès. Ils fournissent aussi des soins médicaux préhospitaliers de niveau avancé. Les Tech SAR ont reçu une formation d’ambulancier paramédical en soins primaires répondant à la norme nationale.

Ils possèdent aussi d’autres compétences de haut niveau. Les Tech SAR sont des experts en survie sur terre et en mer. Ce sont des spécialistes des techniques de sauvetage qui sont notamment à même d’exécuter des sauvetages dans l’Arctique et avec des hélicoptères, de sauter en parachute et de faire de la plongée sous-marine et de l’alpinisme.

Des Tech SAR prennent place à bord de tout aéronef spécialisé des FAC affecté à une mission SAR. Ils ont sauvé des milliers de vies humaines.

Bénévoles

Les FAC parrainent et financent l’Association civile de recherche et de sauvetage aériens (ACRSA). C’est une organisation de bénévoles fondée en 1985 qui aide les FAC à intervenir quand se produisent des incidents nécessitant la contribution de ressources SAR aériennes. L’Association met des aéronefs privés et des équipages bénévoles entraînés à la disposition des autorités menant les missions SAR, et elle fournit aussi des services de recherche et de communication.

Date de modification :