Région de recherches et de sauvetage - Victoria

La région de recherches et de sauvetage (SRR) - Victoria couvre la zone terrestre et maritime suivante :

  • la province de la Colombie-Britannique et le territoire du Yukon, ce qui représente environ 1 427 000 kilomètres carrés de terrain principalement montagneux;
  • environ 687 000 kilomètres carrés de l'océan Pacifique, soit une zone s'étendant jusqu'à environ 600 milles marins au large de la côte Ouest du Canada.

Bien qu'une grande partie de la zone terrestre de la SRR Victoria soit rocailleuse, peu peuplée et souvent inaccessible, la région attire de nombreux adeptes d'activités récréatives qui peuvent donner lieu à des incidents de recherche et de sauvetage (SAR): bateaux de croisière, pêche sauvage, kayak et navigation de plaisance. La région comprend également Vancouver, l'un des plus importants ports commerciaux de l'Amérique du Nord.

Le commandant de la Force opérationnelle interarmées (Pacifique) commande aussi la SRR Victoria.

Ressources dans la SRR Victoria

Centre conjoint de coordination des opérations de sauvetage - Victoria

Le Centre conjoint de coordination des opérations de sauvetage - Victoria (CCCOS Victoria), à Esquimalt, C.-B., est le centre conjoint des Forces canadiennes et de la Garde côtière canadienne responsable des activités de surveillance, d'alerte et d'intervention en cas d'urgence dans le domaine de la recherche et du sauvetage (SAR) au sein de la SRR Victoria.

Unités SAR

L'escadron de SAR principal de la SRR Victoria est le 442e Escadron de transport et de sauvetage de la 19e Escadre Comox, basé sur l'île de Vancouver. L'escadron utilise des avions de transport tactique CC115 Buffalo et des hélicoptères CH149 Cormorant.

Les navires de la Garde côtière canadienne fournissent la capacité d'intervention SAR maritime dans la SRR Victoria.

Afin d'accroître les efforts des unités SAR désignées, toute autre unité des Force opérationnelle interarmées ou de la Garde côtière canadienne qui est disponible, adaptée à la situation et en mesure d'y répondre peut être affectée à toute mission de SAR ou à tout autre incident nécessitant une intervention du genre pour des raisons humanitaires.

Participants non gouvernementaux aux opérations de SAR

Les organisations bénévoles comme la Garde côtière auxiliaire canadienne et l'Association civile de recherche et de sauvetage aériens (ACRSA) sont d'importantes contributrices aux opérations de SAR.

Les navires et les aéronefs commerciaux et privés en opération ou en transit près des lieux d'un incident peuvent aussi être appelés à se joindre à l'effort de SAR.

Opérations de SAR dans la SRR Victoria

Le CCCOS Victoria répond à environ 3 000 appels en matière de SAR par année, dont 75 % sont liés à des incidents maritimes, 10 % à des incidents aériens et 15 % à des demandes d'aide humanitaire. La fin du printemps (mai et juin) est le temps le plus occupé de l'année pour ce qui est des interventions maritimes.

Comme la SRR Victoria s'étend au Nord jusqu'à l'océan Arctique et à l'Ouest et au Sud jusqu'aux eaux territoriales des États-Unis, le CCCOS Victoria a développé d'excellentes relations de travail avec le CCCOS Trenton, qui couvre la SRR Trenton avoisinante, ainsi qu'avec les U.S. Rescue Coordination Centres à Juneau et à Elmendorf, Alaska, et à Seattle, Washington. Les accords visant des opérations communes et des procédures douanières spéciales permettent une coopération maximale afin d'intervenir le plus rapidement possible à la suite d'un appel de détresse dans les deux pays.

Lorsqu'une mission de SAR doit être menée sur terre ou dans les eaux intérieures de la SRR Victoria (sauf dans les parcs nationaux, qui sont des terres fédérales administrées par Parcs Canada), la responsabilité principale revient au gouvernement de la province ou du territoire où l'incident a eu lieu. La province ou le territoire délègue le pouvoir d'initier des opérations de SAR au service policier compétent, qui est la Gendarmerie royale du Canada dans la SRR Victoria, sauf dans les villes, les villages et les municipalités régionales qui ont des services policiers.

Date de modification :